La Mythologie pour les Nuls Juniors de Catherine SALLES

lamythologiepourlesnuls
La Mythologie
pour les Nuls Juniors

de Catherine SALLES
First Editions (Pour les Nuls Juniors),
2011, p. 294

Première Publication : 2011

Pour l’acheter : La mythologie pour les nuls juniors

 

 

Connais-tu le rapport entre Zeus et Jupiter, Poséidon et Neptune, Vénus et Aphrodite ? Sais-tu qui habite aux Enfers ? Tu as déjà entendu parler des douze travaux de Hercule, mais saurais-tu les retrouver ? As-tu une idée de pourquoi Myrmex devint une fourmi, Philyra un peuplier ou Cassiopée la constellation du même nom ? Connais-tu la différence entre les adjectifs « titanesque » et « gigantesque » ?
Que tu aies envie de partir avec Jason à la recherche de la Toison d’Or, d’en savoir plus sur le voyage extraordinaire d’Ulysse ? et sur son retour !, ou que tu veuilles te mesurer au Sphinx en résolvant son énigme… voici le livre qu’il te faut !
Depuis la création du monde et la naissance des dieux, jusqu’aux récits des aventures des héros les plus populaires de la mythologie, en passant par les amours et les guerres, des hommes et des dieux, cet ouvrage est une formidable porte ouverte sur l’univers mythologique des Grecs et des Romains. Et dans la partie des Dix, les lecteurs curieux découvriront dix adolescents mythologiquement célèbres, dix terribles monstres, dix inventions, fruits de l’imagination des dieux, et dix lieux où les terres et l’histoire ont rencontré la mythologie.

 

Lors de la dernière Opération Masse Critique de Babelio, j’avais sélectionné deux titres et j’ai eu la chance de recevoir un des deux ; merci à Babelio et aux éditions First pour l’envoi.
Je connais un peu la mythologie, d’une part parce que ça m’intéresse et d’autre part parce que j’ai fait des études d’histoire de l’art et que, mine de rien, c’est un sujet que les artistes de tout temps abordent beaucoup. J’avais envie de redécouvrir mes classiques et de forger mes connaissances, et j’étais curieuse de découvrir comment le sujet était traité pour le mettre à portée des plus jeunes lecteurs.
Verdict : si le sujet continue de me passionner, je ne suis pas persuadée qu’il soit vraiment traité simplement (du moins, pas toujours). Mais les points négatifs que j’ai relevés ont plutôt un rapport avec la forme du texte. Allons voir cela de plus près…

Première précision de taille à apporter : le titre est trompeur. Derrière « La Mythologie », comprenez plutôt « La Mythologie gréco-romaine », quant aux autres mythologies, nada. Effectivement, le panthéon gréco-romain est le plus célèbre et celui pour lequel les chercheurs ont le plus de sources, mais il aurait tout de même été bon de laisser quelques chapitres à la mythologie égyptienne, scandinave, hindoue,… ou alors donner un titre plus explicite.
Une fois cet état de faits accepté, vous pourrez (re)découvrir une grande partie des mythes gréco-romains, contés dans un ordre « logique » (même si, comme le précise Catherine Salles dès le départ, la logique et la chronologie ne sont pas des termes adaptés à la mythologie). De la cosmogonie (la création du monde et des dieux) aux amours de Zeus, l’auteure pioche un peu partout. Une vue d’ensemble plutôt bien pensée qui m’a permis de découvrir quelques anecdotes que j’ignorais ou de m’en remémorer certaines ! Les plus jeunes auront ainsi accès aux mystères de la mythologie gréco-romaine grâce à sept grandes parties (sans compter l’introduction) bien découpées et claires ; seule la dernière (« La Partie des Dix ») m’a semblé un peu étrange en regard des précédentes, bien qu’intéressante.

titienMalgré quelques termes un poil compliqués pour les plus jeunes, les textes sont assez abordables et je suis heureuse de ne pas avoir trouvé trop de redites d’un chapitre à l’autre (parfois un des défauts des ouvrages du genre).
En revanche, et parce qu’il faut bien aborder les points négatifs, je ne suis pas du tout convaincue par le choix de Catherine Salles de nommer les dieux par leurs noms latins. Même si un tableau des correspondances entre noms grecs et latins est présent dans les premières pages, j’ai eu du mal. Alors je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais je connais davantage les noms grecs… j’étais parfois un peu perdue !

Venons-en maintenant à la forme, pas toujours très bien adaptée à mon goût. Premier point qui m’a sauté aux yeux directement en tournant la première page : le texte n’est pas justifié ! Alors je suis peut-être une maniaque du traitement de texte (et encore, je suis soft par rapport à certains…), mais c’est un point qui me semble essentiel dans un ouvrage publié ! D’autre part, si les parties semblent découpées intelligemment dans le sommaire, elles ne sont pas assez distinctement distinguées dans le corps du texte. Encore une fois, mon côté scolaire ressort peut-être, mais des « I – » ou des « A – » ou encore des « 1) » auraient pu être utiles… ou au moins des couleurs/polices distinctes.
Le texte est accompagné de quelques illustrations. Il n’y en a jamais assez à mon goût mais elles sont tout de même assez nombreuses ici, je le concède. En revanche, quitte à vouloir illustrer, autant le faire bien et je regrette que les peintures et autres grandes œuvres d’art laissent trop souvent leur place à des petites « BDs » que je n’ai trouvées ni drôles, ni pertinentes, ni même jolies. Et je ne pense pas qu’elles plaisent davantage aux Juniors qui ne comprendront pas les jeux de mots. Une Vénus de Milo ou un beau Titien, c’est quand même plus appréciable !
Pour terminer sur du positif, je n’oublie pas d’indiquer que plusieurs éléments destinés aux plus jeunes permettent d’égayer un peu leur lecture et de la rendre plus vivante : les quiz et les différentes icônes (« Le saviez-vous ? », « Quelle histoire ! », « A retenir »,…) notamment.

La mythologie pour les Nuls Juniors est une très bonne initiative pour faire découvrir le sujet aux plus jeunes. Si dans l’ensemble je trouve le concept réussi (clarté des textes, mythes abordés,…), je suis un peu moins enthousiaste au niveau de la forme ; il y a quelques petites choses à revoir.

Une pensée sur “La Mythologie pour les Nuls Juniors de Catherine SALLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

26f715d86e0929b579b88b7876c99206ttttttttttttttttttttttt