C’est lundi, que lisez-vous ? (82)


Et voilà, les vacances sont bel et bien finies, le boulot est de retour dans nos vies. 3 semaines après la reprise, j’oscille entre « chouette, j’aime bien cette routine rassurante qui m’apaise » et « oh bordel, j’en ai déjà ras-le-bol de cette routine qui me donne l’impression de perdre mon temps, c’est quand le prochain voyage/le prochain projet ?! ». Sinon, j’attends impatiemment l’automne parce que je souffre vraiment de la chaleur – les 31° dans la chambre me tapent vraiment sur les nerfs et le bruit incessant dans la rue me donne envie d’éliminer tous les passants/motards/fêtards. Sinon, il faut que je reparte au milieu de la campagne irlandaise (pic de chaleur à 25° >_<‘) [need financement participatif pour m’offrir ce nouveau voyage… ^^] ! En attendant, l’évasion c’est grâce au sport et à la lecture… on fait ce qu’on peut ! 😀


C’est Les Paravers de Millina qui répertorie les liens de ce “C’est lundi, que lisez-vous ?” chaque semaine.


Ces 3 dernières semaines, j’ai fini de lire et j’ai lu…

Pas énormément de lectures terminées ces 3 dernières semaines mais quelques-unes en cours (cf paragraphe suivant !)… J’ai donc lu et déjà chroniqué (!) Hollywood Monsters qui est une aventure sympathique et immersive pour les lecteurs adolescents. Pas encore eu le temps de vous parler de L’Eté circulaire, que j’ai adoré ! Par contre attention, c’est dur dur. Adoré également Royaumes minuscules illustré par Isabelle Simler (sans doute mon artiste jeunesse préférée) et Bad Cat! un album lu en vo qui m’a fait sourire.
Par contre super déçue par Cui-cui, Antonin Louchard m’avait habituée à beaucoup plus drôle et subtil ! J’ai trouvé ça assez insipide et pas très utile… snif ! L’étrange réveillon est… étrange mais efficace et tendre pour ceux qui aiment les ambiances à la Burton. RAS avec ce 6ème comics Game of thrones qui clôt la première saison/la première intégrale.

(Vous pouvez directement atterrir sur les chroniques ou les photos Instagram – quand il y en a – en cliquant sur la couverture)


Je lis…

Comme Les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Quatre Sœurs Verdelaine sont cinq. Il y a les plus jeunes, celles qui, chacune, donnent son titre à une partie de ce livre : Enid, 9 ans, se dévoue à la protection des pensionnaires du grand sycomore du jardin, Blitz l’écureuil et Swift la chauve-souris, et dialogue à l’occasion avec son ami Gnome de la Chasse d’eau. Hortense, 11 ans, passe le plus clair de son temps à lire, à tenir son journal et à se demander ce qu’elle va faire comme métier. Architecte ? Chirurgienne ? Bettina, 14 ans, fait sa bêcheuse dans la salle de bains, se shoote aux 218 épisodes du feuilleton Cooper Lane, copine avec Denise et Béhotéguy, et enquiquine le reste du monde. Geneviève, 16 ans, prend des cours de boxe thaïe essoufflants tandis que les autres la croient occupée à baby-sitter. Mais il y a aussi Charlie, l’aînée, 23 ans, qui s’occupe de tout : bricoler, cuisiner ; travailler dans un labo, aimer Basile, tirer le diable par la queue et tenter d’élever ses cadettes depuis la mort des parents. Tout ce petit monde habite la Vill’Hervé, une grande maison au bout du bout de la lande, au bord du bord de la falaise, pleine de recoins, de mystère, d’hôtes de passage et de pannes de Madame Chaudière.

La véritable tragédie de notre époque se déroule sous nos yeux, à l’échelle de la planète tout entière : la disparition de notre milieu naturel. Notre mode de vie actuel précipite la biodiversité vers un déclin certain, et cela s’est produit au cours de ma seule existence. De même qu’après Tchernobyl la ville ultramoderne de Prypiat est devenue inhabitable et fut désertée en l’espace de quarante-huit heures, il ne sera plus possible de vivre sur notre planète si nous épuisons ses écosystèmes.
Voici mon témoignage et ma vision de l’avenir. Comment nous en sommes arrivés là et comment, si l’on agit maintenant, il est encore temps de sauver la vie sur Terre.

Cette anthologie réunit 50 poétesses des 19e, 20e et 21e siècle. Certaines d’entre elles sont très connues, d’autres sont tombées dans l’oubli. Toutes ont en commun d’avoir marqué leur époque, et d’avoir écrit de sublimes poèmes. Pour chacune d’entre elles, Diglee a réalisé un portrait ou une illustration originale, rédigé une biographie, et sélectionné ses poèmes préférés.

Ce n´est donc pas qu’un mythe. Des étourneaux aux anguilles, en passant par les coraux et la mente poivrée… les chercheurs multiplient, abasourdis, les indices d’une influence réelle de la lune sur tout le vivant. Humains compris !
Rapide, efficace, prétendument impartiale, l’IA est partout. On lui confie notre santé, notre police, notre justice… Sauf que depuis quelques mois, ces puissants réseaux de neurones fondés sur des données statistiques font la preuve de dangereux biais sectaires. Pis : plus on les nourrit, plus ils sont vulgaires, xénophobes, complotistes. Un mal intrinsèque au modèle…


Je vais lire…


Et vous ?
Belles lectures et à bientôt !


2 réflexions sur “C’est lundi, que lisez-vous ? (82)

  • 18 juillet 2022 à 14 h 23 min
    Permalien

    Lectures intéressantes !

    Bonne semaine !

    Répondre
  • 11 juillet 2022 à 21 h 38 min
    Permalien

    J’avais bien aimé le comics Game of Thrones avec quand même pas mal de différences avec la série mais un rapprochement certain avec les romans.
    Je te souhaite de belles lectures et une excellente semaine ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram