Widjigo de Estelle FAYE

 

Widjigo
de Estelle FAYE

Albin Michel Imaginaire,
2021, 249 p.

Première Publication : 2021

 

Pour l’acheter : Widjigo

 

Estelle Faye a été comédienne et metteur en scène de théâtre. Aujourd’hui, elle travaille surtout comme auteur et scénariste. À l’aise dans les mondes de l’Imaginaire et la littérature d’aventures, elle écrit aussi bien de l’anticipation, du fantastique, de la fantasy historique que du Young Adult.

La Voie des Oracles, Tome 1 ♣ Tome 2 ♣ Tome 3 ♣
Le Drakkar éternelUn éclat de givre

 

♣ ♣ ♣

 

En 1793, Jean Verdier, un jeune lieutenant de la République, est envoyé avec son régiment sur les côtes de la Basse-Bretagne pour capturer un noble, Justinien de Salers, qui se cache dans une vieille forteresse en bord de mer.
Alors que la troupe tente de rejoindre le donjon en ruines ceint par les eaux, un coup de feu retentit et une voix intime à Jean d’entrer. A l’intérieur, le vieux noble passe un marché avec le jeune officier : il acceptera de le suivre quand il lui aura conté son histoire.
Celle d’un naufrage sur l’île de Terre-Neuve, quarante ans plus tôt. Celle d’une lutte pour la survie dans une nature hostile et froide, où la solitude et la faim peuvent engendrer des monstres…


Si la sélection 2021 ne m’inspirait pas particulièrement, les 5 romans cette année en lice pour le Prix Imaginales des Bibliothécaires m’enthousiasment beaucoup plus… à commencer par ce Widjigo ! Estelle Faye est une autrice qui a déjà su me convaincre à plusieurs reprises et que j’aime toujours écouter en conférence ; j’ouvre donc ses romans avec confiance, quasi déjà convaincue qu’elle saura m’embarquer dans son histoire.

S’il est vrai que le roman souffre un peu de sa brièveté – il atteint à peine les 250 pages et pourrait largement compter quelques dizaines de paragraphes descriptifs de plus pour davantage développer les nombreux personnages -, il n’en reste pas moins une totale réussite du point de vue de l’ambiance.
A cheval entre le fantastique, l’historique (la deuxième moitié du XVIIIe siècle) et presque l’horreur, il entraîne son lecteur sur l’île de Terre-Neuve alors qu’un naufrage a laissé une poignée de survivants livrés à eux-mêmes et bientôt victimes de meurtres à répétition…
Chaque jour – ou presque – se lève sur un nouveau cadavre. Mais qui est le coupable ? Une créature venue de la forêt ? De la mer ? L’un des membres du groupe ?

L’histoire nous est contée par Justinien qui se souvient de ce qu’il a vécu sur cette île de l’autre côté de l’océan, 40 ans plus tôt… Et les secrets qu’il a ramenés avec lui, dans sa Bretagne natale.
L’intrigue n’est pas d’une originalité folle mais reste particulièrement efficace, poussant constamment le lecteur à tourner les pages pour découvrir la suite.

Je ne sais pas si j’avais la tête ailleurs ou si le style d’Estelle Faye demande une concentration particulière mais il m’a fallu un ou deux chapitres pour entrer dans le texte et m’habituer à la narration. Difficile d’expliquer la difficulté rencontrée, peut-être l’emploi de trop d’adjectifs qui mènent à des phrases à rallonge pas forcément très digestes… je ne sais pas. En tout cas, j’ai fini par m’y faire et même à complètement adhérer à la plume puisque j’ai été transportée dans cette nature sauvage ; j’y croyais.

Je le disais plus haut, le roman souffre un peu de sa brièveté car ne permet pas à l’autrice de développer les personnalités et réactions des personnages ; ce qui peut entraîner quelques scènes un peu précipitées et des révélations acceptées un peu trop facilement par les protagonistes… comme par les lecteurs.
Certains ont d’ailleurs été déçus par le dénouement qui ne fait pas l’unanimité. De mon côté j’ai été surprise par le twist auquel je ne m’attendais pas et donc, finalement convaincue par ce choix scénaristique.

Première lecture parmi les 5 livres sélectionnés au Prix Imaginales des Bibliothécaires et première aventure ultra-immersive. Peut-être quelques faiblesses du côté des personnages qui auraient largement pu être davantage développées mais le voyage général a, pour ma part, été plus que réussi. Si les 5 titres en lice pour le prix sont du même niveau, le vote sera compliqué…

 

Une réflexion sur “Widjigo de Estelle FAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram