L’Affaire des fées de Cottingley de Natacha HENRY

L’Affaire des fées de Cottingley
de Natacha HENRY

Rageot,
2020, 192 p.

Première Publication : 2020

 

Pour l’acheter : L’Affaire des fées de Cottingley

 

Natacha Henry est à la fois française et britannique. Très impliquée dans l’égalité entre les filles et les garçons, elle aime raconter des histoires vraies. Pour la jeunesse, elle a signé Marie et Bronia, le pacte des sœurs et Rosa Bonheur l’audacieuse (Albin Michel Jeunesse). (Rageot)

 

♣ ♣ ♣

 

Le roman, inspiré de faits réels, se déroule durant l’été 1917 en Angleterre, à Cottingley. Elsie, 16 ans, s’occupe de sa cousine Frances, 9 ans, venue vivre chez elle avec sa mère, le temps que la guerre se termine. Un jour, réprimandées après une promenade, les cousines inventent une excuse : elles ont vu des fées près du ruisseau ! Pour le prouver, Elsie, passionnée de photographie, prend en photo Frances posant devant des fées en carton. Le truquage est si réussi que leurs mères, émerveillées, les croient. Elles décident de prendre une autre photo…


Connaissez-vous l’histoire des fées de Cottingley ?
Avez-vous vu les 5 photos ?

Entre 1917 et 1920, dans le tout petit village de Cottingley en Angleterre, deux cousines (Elsie 16 ans et Frances 10 ans) se mettent en scène près d’une cascade et dans une clairière… Avec des fées et un gnome !

Le père de Frances est sur le front français, la petite fille a perdu le sourire. Pour lui remonter le moral, sa cousine Elsie l’emmène se promener au bord du ruisseau mais lorsqu’elles rentrent quelques heures plus tard les vêtements salis et déchirés, pour éviter de se faire disputer, elles annoncent à leurs parents qu’elles ont rencontré des fées !
Et pour parfaire le mensonge et continuer à changer les idées de sa cousine, Elsie a l’idée de fabriquer des silhouettes en carton (les modèles étant recopiés dans des livres illustrés) et de s’adonner à sa passion pour la photographie grâce à l’appareil de son père, photographe amateur…

Or, dans ce tout petit village anglais du début du XXe siècle, le folklore est encore bien présent et la société de théosophie comporte de nombreux adeptes.
Ce qui n’était au début qu’une distraction artistique innocente se transforme en gros mensonge dont les petites n’arrivent plus à se tirer… Toute l’histoire prend une énorme ampleur, les deux cousines ne maîtrisent plus rien et Frances finit même par s’auto-convaincre.
Dans cette société anglaise du début du XXe siècle, tout le monde (ou presque) y croit dur comme fer, même Arthur Conan Doyle écrit des articles sur le sujet et les photos, disputées par les spécialistes, font le tour des médias de l’époque. Analysées, elles sont certifiées authentiques et sans trucages…

Voilà un court roman (une grosse centaine de pages) destiné aux plus jeunes lecteurs mais que j’ai trouvé assez fascinant car tiré d’un fait divers et témoignant des mentalités et croyances de l’époque.
Le pouvoir de l’image et des médias était déjà très fort et pouvait convaincre même les personnes les plus rationnelles… contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas une caractéristique propre à nos réseaux sociaux modernes.

Pour aller plus loin, le livre est enrichi de reproductions d’articles (ceux de Arthur Conan Doyle entre autres) et de passages biographiques d’Elsie et Frances qui n’ont admis la supercherie que… dans les années 80 !
Enfin… presque ! Parce que les deux cousines ont révélé le trucage des 4 premières photos mais elles assurent toutes les deux que la cinquième est bien réelle (celle sur laquelle aucune des deux enfants n’apparaît)… 🙂

J’aime beaucoup ces histoires liées à notre folklore (féerique) occidental (ici anglo-saxon). Elles témoignent des croyances et coutumes de l’époque et peuvent beaucoup nous apprendre sur le quotidien de celles et ceux qui y souscrivaient les yeux fermés.
Je suis convaincue par la forme simple mais efficace choisie par Natacha Henry qui s’adresse principalement aux jeunes lecteurs mais pas que. Une franche réussite à tout point de vue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram