Dark Angel, Tome 3 : Après les ténèbres de Max Allan COLLINS

Dark Angel, Tome 3 :
Après les ténèbres
de Max Allan COLLINS

Fleuve Noir,
2003, 253 p.

Première Publication (vo) : 2003


Pour l’acheter : d’occasion ?


Max Allan Collins est un écrivain américain né le  à Muscatine (Iowa). C’est un auteur très prolifique : il a écrit des romans, des nouvelles, des bandes dessinées, des novélisations, des scénarios de films et des documentaires. Il est aussi le metteur en scène de plusieurs films. (Wikipédia)

 

Dark Angel, Tome 1

 

♣ ♣ ♣

 

Après l’issue pacifique du siège de Terminal City, l’horizon s’éclaire pour les transgéniques. Enfin acceptés – ou au moins tolérés – dans la société, ils ne devront plus vivre comme des bêtes traquées. Un bonheur ne venant jamais seul, Max et Logan découvrent, par hasard, qu’ils sont débarrassés du virus qui les empêchait de se toucher. Un tableau idyllique ? Sûrement, n’était le sinistre Ames White, agent de la NSA et membre d’une secte d’adorateurs du serpent. Avide de vengeance, il a imaginé un plan génial : enlever Logan pour forcer Max à se livrer à lui ! Et cette fois, il semble bien parti pour réussir…


Après deux saisons, la série Dark Angel a malheureusement été annulée. Je lui trouvais pourtant de très nombreuses qualités : dans ses thématiques, dans le traitement de ses personnages, dans l’humour des dialogues et dans la qualité des acteurs… C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans les trois romans, heureuse de retrouver un univers et une ambiance que j’avais tant aimés.
Le premier tome offre une préquelle à la série alors que les tomes 2 et 3 sont des suites directes au dernier épisode et offrent un dénouement que j’ai, pour ma part, trouvé assez satisfaisant même s’il est vrai que toutes nos questions ne trouvent pas forcément de réponses claires. Mais la boucle est bouclée, je peux dire au revoir à Max… jusqu’à un prochain revisionnage !

Les créatures transgéniques commencent à s’intégrer dans la société de Seattle. Sans être totalement acceptés par tous les êtres humains, ils sont au moins tolérés et dorénavant libres de sortir au grand jour, libres de leurs mouvements.
Max et ses plus proches ami.e.s se réunissent à Terminal City pour les fêtes de Noël (2021 !) mais alors que la soirée s’écoule plus ou moins sans accrocs, Logan se fait enlever. C’est évidemment Ames White qui est derrière tout ça, persuadé que ce kidnapping attirera Max dans ses filets car il n’est plus en bonne posture et doit convaincre de son utilité la secte à laquelle il appartient…

Mis à part les premiers chapitres, la grande majorité du récit est dévolue à des scènes d’action pures et dures dans lesquelles les transgéniques se battent avec les sbires de White. Le scénario ne casse donc pas trois pattes à un canard, le dénouement apparaît miraculeusement en un claquement de doigts et tout semble se résoudre plus ou moins au mieux pour la majorité des “gentils”.
Ce n’est clairement pas le livre de l’année et pour autant, j’ai passé un agréable moment. Parce que je n’avais aucun mal à m’immerger dans ce Seattle en reconstruction ou dans une forêt reculée à la rescousse de Logan, mais aussi à imaginer les scènes de combats et à entendre les voix des personnages (notamment lors des répliques bien affutées de Original Cindy, Alec et Max). Et quel plaisir de les voir évoluer quasiment “sous nos yeux” !

Alors oui, le style est médiocre (la traduction n’aide peut-être pas), le scénario est simpliste, les relations des personnages un peu niaises pour qui ne connaît pas forcément la série TV (et donc la relative complexité des liens entretenus par les héros) et toutes nos questions ne trouvent pas de réponses claires et précises même si l’on apprend quelques éléments sur le virus qui touchait Max et Logan, sur l’organisation de White, sur Sandman mais… c’est Dark Angel.

Bref, vous l’aurez compris, quelle que soit la (non)qualité “objective” de ce troisième tome, la fan de la série en moi est tellement heureuse de pouvoir prolonger l’aventure Dark Angel sur le format papier qu’elle est prête à tout pardonner, même les passages les plus niais et invraisemblables !

Et vous, une série (TV ou de livres) que vous aimez tellement que vous lui pardonnez toutes ses faiblesses ?

 

3 réflexions sur “Dark Angel, Tome 3 : Après les ténèbres de Max Allan COLLINS

  • 28 décembre 2021 à 16 h 34 min
    Permalien

    Ah qu’est-ce que j’ai aimé la série ! Je me souviens avoir lu le premier tome, c’est niais et ça ressemble aux Charmed et Buffy qu’ils ont édités dans la même lignée, mais pour les fans c’est agréable !

    Répondre
  • 28 décembre 2021 à 13 h 35 min
    Permalien

    Oui, c’est une série de qualité !

    Bonne semaine !

    Répondre
  • 27 décembre 2021 à 20 h 05 min
    Permalien

    J’adorais cette série qui me rappelle le bon temps de la trilogie du samedi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram