Sombres citrouilles de Malika FERDJOUKH

Sombres citrouilles
de Malika FERDJOUKH

L’Ecole des loisirs (Médium),
2016, 296 p.

Première Publication : 1999


Pour l’acheter : Sombres citrouilles


Malika Ferdjoukh est une romancière française de littérature jeunesse, née à Bougie en Algérie. Elle écrit des romans, ainsi que des scénarios pour la télévision, le cinéma, et la BD. Elle est membre de l’Association 813 (Association des Amis des Littératures Policières) et sociétaire de la Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques (S.A.C.D.). Ses oeuvres sont traduites en une dizaine de langues, dont le japonais, l’allemand, l’espagnol, l’italien, l’anglais (USA). (Wikipédia)


♣ ♣ ♣


Comme chaque année, le 31 octobre, les trois générations de la famille Coudrier se réunissent à la Collinière , la grande demeure familiale, pour fêter l’anniversaire de Papigrand. Toute la famille est au complet à part Dimitri, le fils de Papigrand et Mamigrand, mort l’année précédente dans des circonstances douteuses. C’est en allant chercher une citrouille pour la fête d’Halloween que Colin et ses cousines, Violette et Annette, découvrent un cadavre au beau milieu du potager. Pris de panique, ceux-ci décident de le cacher pour ne pas gâcher la fête de Papigrand. Grâce à cette découverte, bien des secrets vont être éclaircis dans cette famille à l’allure si tranquille et si parfaite.


Une fois n’est pas coutume, j’ai fait les choses à l’envers puisque : en octobre 2020 je découvrais l’adaptation graphique qui m’avait beaucoup plu ; et cette année, du 29 octobre au 2 novembre 2021, je me suis plongée dans le roman d’origine de Malika Ferdjoukh. Et c’était parfait pour la saison.

Toute une famille (+ les « pièces rapportées ») est réunie chez les grands parents, pour l’anniversaire du Papy, le 31 octobre. Les invités arrivent au compte goutte mais certains sont déjà là car jouent à domicile : les grands-parents évidemment mais aussi une de leurs filles, enfermée dans une petite demeure adjacente pour cacher son état de santé, les enfants de celles-ci et quelques domestiques dévoués.
En jouant dans le jardin, les cousins-cousines découvrent un cadavre dans le potager, entre deux citrouilles. Le plus vieux des cousins reconnaît le bonhomme car il semblait avoir une conversation houleuse avec le grand-père la veille. Impossible que Papy, en fauteuil roulant, soit à l’origine de ce meurtre ! Oui mais si… ? Alors pour ne pas gâcher la fête d’anniversaire et surtout pour ne pas risquer l’arrestation de leur grand-père, les enfants décident de cacher le corps… et de mener discrètement l’enquête !

Chaque court chapitre est l’occasion de suivre un des cousins détectives dans cette famille dysfonctionnelle. Les pièces du puzzle apparaissent donc petit à petit alors qu’on passe du point de vue d’un enfant à un autre.
Parce que oui, les héros enquêteurs de l’histoire ce sont les jeunes cousins et cousines, témoins des disputes et affaires de famille… Adultère, chantage, folie, meurtre… Quelle bande de cachotiers ces adultes car oui, tout le monde semble cacher un secret et avoir un cadavre dans son placard ! Plus les pages se tournent et plus s’éloigne l’image de la famille tranquille et parfaite…
Alors, qui est l’homme dans le potager ? Qui l’a tué ? Et pourquoi ?

J’aime beaucoup ces histoires en huis clos qui offrent une tension intéressante et montante. Le lecteur comme les jeunes héros, sent au fil des pages, qu’il touche du doigt la résolution et la révélation de l’affaire… mais on n’est jamais au bout de ses surprises et un élément peut venir tout changer !
On peut au début se perdre légèrement dans les nombreux personnages de cette famille recomposée mais Sombres citrouilles reste un titre initialement destiné aux ados donc très abordable et non dénué de légèreté et d’humour, malgré la situation initiale et la thématique du roman ! Malika Ferdjoukh sait parfaitement allier rires, émotions et suspense !

Une enquête menée de main de maître par une poignée d’enfants et adolescents qui fouillent les secrets de famille et dépoussièrent de vieilles histoires. C’est efficace, dynamique, drôle, tendre et parfois triste. La vie quoi.
Un roman idéal pour l’automne, surtout pour la nuit d’Halloween (tout se déroule sur quelques heures, la journée et la nuit du 31 octobre). Prévoyez-le pour le prochain Pumpkin Autumn Challenge !


2 réflexions sur “Sombres citrouilles de Malika FERDJOUKH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram