L’Assassin royal, Tome 5 : La Voie magique de Robin HOBB

L’Assassin royal, Tome 5 :
La Voie magique
de Robin HOBB

J’ai lu,
2002, 383 p.

Première Publication (vo) : 1997

 

Pour l’acheter : L’Assassin royal, T. 5

 

Robin Hobb, ou Megan Lindholm, de son vrai nom Margaret Astrid Lindholm Ogden, née le à Berkeley en Californie est une écrivaine américaine de fantasy. (Wikipédia)

Le Peuple des Rennes, Tome 1 Tome 2
L’Assassin royal, Tome 1 Tome 2  Tome 3 Tome 4
L’Assassin Royal, Volume 1 (bd)

 

♣ ♣ ♣

 

Je continue ma lecture de l’Assassin Royal car cette année encore, vous avez choisi cette série pour mon Mois de la Fantasy et je vous en remercie car quelques heures passées en compagnie de la plume de Robin Hobb sont toujours synonyme d’un excellent moment.

Me voilà donc arrivée au tome 5, c’est-à-dire au milieu de la deuxième intégrale. Ce découpage français en petits tomes est assez trompeur car peut donner l’impression qu’il ne se passe pas grand chose dans certains d’entre eux.
C’est un peu le sentiment que l’on peut avoir avec ce tome 5 dans lequel Fitz avance doucement sur un chemin enneigé. On ne peut pas dire qu’il ne se passe rien, mais ces centaines de pages permettent surtout à notre héros de se rendre d’un point A à un point B en testant l’honnêteté des personnages qui l’entourent.

Comme d’habitude, j’ai adoré.
J’ai adoré être au plus proche de Fitz qui, plus que jamais, ne sait pas à qui il doit faire confiance et surtout, se rend compte que son destin est lié à ses obligations de par sa naissance. Même s’il n’est qu’un “bâtard”, il n’est pas libre de choisir sa vie et doit servir la famille royale, sa famille. Tout le reste – un bonheur simple auquel il aspire – est secondaire et semble s’éloigner chaque jour un peu plus. Alors forcément, la tentation de fuir avec Œil de Nuit pour vivre une vie animale est grande ; mais impossible. Les personnes qu’il aime seraient en danger s’il ne suivait pas le destin tout tracé qui l’attend. Et puis, sa loyauté à son oncle, le prince Vérité, le consume de l’intérieur.

Les personnages secondaires croisés dans ce cinquième tome sont étonnants ; par contre, amis sincères ou ennemis cachés, difficile à dire. Mention spéciale au retour d’une figure forte de cette saga que j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver ! Quel bonheur que son chemin suive à nouveau les traces de Fitz… ce qui pourrait presque laisser espérer une suite plus heureuse (ou en tout cas plus facile) pour notre héros… mais je sens que Robin Hobb n’a pas fini de faire souffrir son personnage et je prépare les mouchoirs.
A noter qu’en s’enfonçant dans les montagnes et en s’approchant de Vérité, Fitz touche du doigt un pouvoir immense que le lecteur découvre par la même occasion. Une puissance pure dans laquelle un esprit trop faible pourrait facilement se perdre. Fitz réussira-t-il à résister et à retrouver Vérité ? Les tomes suivants nous le diront et j’ai hâte de m’y plonger !

L’Assassin Royal est une série dans laquelle je prends toujours énormément de plaisir à me plonger. C’est un univers riche mais facile d’accès et surtout, c’est un héros extrêmement attachant auprès duquel on vit de très fortes émotions. Fitz est devenu un ami que je retrouve de temps en temps et en compagnie duquel je me sens toujours bien. Je déteste un peu Robin Hobb de le faire souffrir autant (et ce n’est pas fini je me doute bien !) et en même temps, je la remercie de me faire ressentir autant.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram