Rocking the System de Siobhán PARKINSON

Rocking the System
de Siobhán PARKINSON,
illustré par Bren LUKE

Little Island,
2017, 209 p.

Première Publication (vo) : 2017

 

Pour l’acheter : Rocking the System

 

Siobhán Parkinson, née en 1954, est une écrivaine irlandaise. Elle écrit pour les enfants et les adultes et a été nommée lauréate na nÓg en 2010. Depuis 1992, elle a écrit une vingtaine de livres, récompensés de nombreux prix et traduits dans dix-sept langues. Elle écrit aussi bien en irlandais qu’en anglais, et traduit de l’allemand à l’anglais.

 

♣ ♣ ♣

 

Twenty illustrated essays on Irish women, historical and contemporary, who have defied cultural norms, achieved great things and in some way rocked the system. The subjects include Irish women from Queen Medb to Eileen Gray, from Constance Markievicz to Sonia O’Sullivan, covering stateswomen, artists, writers, activists and rebels of all kinds.


J’ai profité du The Irish Readathon de cette année pour me plonger dans ce livre-documentaire, en anglais… et je crois bien que c’est ma plus belle lecture du cru !

20 femmes qui n’ont pas grand chose en commun… exceptée leur combativité !

Voilà 20 portraits de femmes irlandaises. La première, la Reine Medhbh (Maeve) fait partie des figures mythologiques féminines irlandaises importantes ; la dernière, Sonia O’Sullivan, est une athlète qui a brillé dans les compétitions sportives internationales dans les années 90. C’est peu dire que ces 20 portraits présentent des femmes d’horizon très divers ! Activistes politiques, artistes-peintres, sportives… elles ont su s’imposer à des époques et dans des milieux qui ne s’y prêtaient pas. Et elles ont fait bouger les choses.

J’ai particulièrement apprécié la forme choisie pour mettre ces 20 femmes en avant. Chaque portrait suit le même schéma : une double page de présentation qui offre une magnifique illustration de Bren Luke en noir et blanc (dans le style « gravure ») et les dates de naissance (et mort pour les plus anciennes).
Suivent quelques pages de pure biographie qui mettent en contexte, racontent la vie et les actions, le tout agrémenté d’encadrés sous forme d’anecdotes ou annexes variées (apartés concernant une figure « secondaire » dans la vie présentée, extraits de poème/écrit…).
Chaque portrait se termine, enfin, par un résumé sous forme de dates-clefs, ce que je trouve assez indispensable pour avoir une vue d’ensemble en un seul coup d’œil. Et vraiment, les vies de ces 20 femmes – parfois très courtes, parfois très longues ! – ont toutes été très riches en rencontres et en détermination (parfois même combats). C’est très inspirant !

Des textes abordables même pour les non-bilingues

Me plonger dans ce livre était aussi l’occasion de lire à nouveau un peu en anglais, chose que je ne fais définitivement pas assez. J’avais un peu peur de ne pas tout saisir mais j’ai été bien vite rassurée, et ce dès le prologue.
Car Rocking the System est avant tout destiné à un public adolescent (comme apparemment tous les titres de cette maison d’édition : Little Island) ce qui implique des textes relativement clairs. Parfait pour les non-anglophones qui veulent tout de même en apprendre plus sur ces 20 femmes.

C’est, à mon avis, une véritable porte ouverte pour qui voudrait acquérir quelques informations de base sur la Comtesse Markievicz, Lady Gregory, Mary Robinson… et toutes les autres ! Ça donne ensuite furieusement envie d’aller voir plus loin pour gratter dans la vie de certaines d’entre elles. Il ne me reste plus qu’à trouver d’autres titres plus spécialisés mais si possible, tout aussi abordables !






Une pensée sur “Rocking the System de Siobhán PARKINSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
YouTube
Instagram