Kevin et les extraterrestres, Tome 2 : Et voilà le travail ! de Laurent RIVELAYGUE et Olivier TALLEC

Kevin et les extraterrestres,
Tome 2 : Et voilà le travail !
de Laurent RIVELAYGUE
et Olivier TALLEC

Editions Flammarion (Père Castor)
2014, p. 88

Première Publication : 2014


Pour l’acheter : Kevin et les extraterrestres, Tome 2


Laurent Rivelaygue naît près de Toulouse, en 1970. Après un passage dans une école technique où il apprend sans passion à dessiner des morceaux d’avion, il intègre à Paris l’École Estienne. Ses études terminées, il rejoint une agence parisienne de design pour y travailler comme directeur artistique, puis comme directeur de création. Il la quitte quinze ans plus tard et devient graphiste indépendant. Parallèlement, il publie des dessins de presse sous un nom d’emprunt dans le mensuel CQFD. Il est aussi plasticien et crée des toiles proches du pop-art par des procédés de surimpression, de transfert et un mélange d’autres techniques plus conventionnelles.

Après des études d’arts plastiques, Olivier Tallec rentre à l’école Duperré. Après son diplôme il voyage en Asie, puis au Brésil, à Madagascar, au Chili… puis travaille comme graphiste dans la publicité. Dès 1997 il travaille pour l’édition jeunesse, il est l’illustrateur d’une cinquantaine d’albums notamment la série Rita et Machin. Il a également signé de nombreux dessins de presse et quelques bandes-dessinées.

 Tome 1 


♣ ♣ ♣


Une maman enceinte, un chien disparu, un zèbre kidnappé, un vaisseau spatial écrasé, des centaines de lignes de punition… Voilà de nouveaux défis à relever pour Kevin, le justicier fantôme !


La série Kevin et les extraterrestres est née de la collaboration de deux grands noms de la littérature jeunesse : Olivier Tallec et Laurent Rivelaygue. Ma lecture du premier tome des aventures du petit garçon remonte à quelques années maintenant mais celui-ci peut se découvrir sans souvenir ou même sans avoir lu le précédent (même si c’est tout de même mieux d’avoir déjà mis le nez dans le premier, Restons calme ! pour comprendre la situation initiale de celui-ci, Et voilà le travail !).
Entre une vie quotidienne parfaitement normale – l’école et l’arrivée imminente d’un nouveau bébé dans la famille – et l’apparition de trois extraterrestres un peu patauds, Kevin est un petit garçon très occupé. Drôles et tendres, ses courtes aventures illustrées sont idéales pour les 8-10 ans… et leurs parents !

Moins de 100 pages, des chapitres courts qui racontent quasiment à chaque fois une nouvelle péripétie ; voilà un texte que les plus jeunes lecteurs n’auront pas de mal à apprivoiser. Un petit héros auquel ils pourront s’identifier – des problèmes de concentration à l’école, des lignes de punition à recopier, un papa très occupé et souvent énervée, une maman qui attend un bébé… – et des aventures extraordinaires qui les feront rêver.
Les extraterrestres, ça marche toujours, surtout quand ils sont très colorés et particulièrement gourmands. Cassius, le plus gros et le plus jaune, dévore tout ce qui lui tombe sous la main… ce qui provoque quelques catastrophes. Le papa de Kevin est alors au bord de l’hystérie et de l’implosion. Mais on s’attache à ces trois créatures venues d’une autre planète et qui cherchent, tant bien que mal, à réparer leur vaisseau pour repartir. Et puis on s’attache surtout à ce petit garçon, facétieux et à l’imagination débordante mais surtout attendrissant et émouvant.

Plus que l’histoire, c’est surtout la forme que j’ai appréciée. Les illustrations sont régulièrement éparpillées mais elles prennent parfois la forme de vignettes de bande-dessinées. Comme ça. Souvent en fin de chapitre.
Le lecteur doit donc passer d’un texte en prose, parfois habillé de quelques dessins colorés sur le côté… à quelques cases remplies de bulles. Une petite gymnastique pour les plus jeunes mais peut-être l’occasion aussi de relancer le rythme et donc leur intérêt ?

Kevin et les extraterrestres c’est donc un texte au format un peu hybride et dont les aventures ne sont pas sans rappeler celles d’un certain petit Nicolas. Des extraterrestres en plus. C’est hyper coloré, amusant et plein de fantaisie. Les chapitres défilent, quelques problèmes trouvent leurs solutions mais on sent que l’intrigue pourrait continuer encore sur quelques tomes… pourtant, aucun autre opus n’est paru depuis 2014. Peut-être un jour ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cb59961a2eb111dff971f6b6a3d99ac9ooooooooooooooooooooooooooooo