L’une rêve, l’autre pas de Nancy KRESS

lune-reve-lautre-pas-nancy-kress-actusf-helios


L’une rêve, l’autre pas

de Nancy KRESS,
traduit par Claire MICHEL

ActuSF (Hélios),
2016, p. 160

Première Publication (vo) : 1991

 

Pour l’acheterL’une rêve, l’autre pas

 

Nancy Kress, née le à Buffalo dans l’État de New York, est un auteur américain de science-fiction. En général, elle écrit des histoires concernant un futur proche plausible et avec des technologies réalistes. Ses thèmes préférés sont le génie génétique et à un degré moindre l’intelligence artificielle. (Wikipedia)

 

♣ ♣ ♣

 

Alors que deux jumelles viennent au monde, l’une d’elles a été génétiquement modifiée pour ne plus avoir besoin de sommeil. Chaque jour, elle dispose de huit à dix heures en plus pour vivre et découvrir le monde… Des heures qui feront aussi d’elle un être à part.
Dès lors, comment trouver sa place dans une société qui n’est plus la vôtre ?

Réédité cette année dans la collection Hélios, L’une rêve, l’autre pas est initialement sorti en 1991 (quand même !) sous le titre Beggars in Spain. Cette nouvelle publication m’a permis de découvrir la plume et l’univers de Nancy Kress qui m’étaient jusqu’alors inconnus et j’en remercie ActuSF car cette lecture fut fort percutante !

Court roman ou longue nouvelle, voilà 160 pages offertes par Nancy Kress qui, malgré la contrainte de la brièveté, parvient sans peine à nous embarquer dans sa réflexion.
Dans un monde futuriste où les progrès scientifiques ont fait un pas de géant, de futurs parents peuvent créer leur enfant parfait : couleur de cheveux, couleur des yeux, morphologie, traits de caractère d’un simple petit gène, le sommeil ne devient plus nécessaire et les nouveaux êtres humains ainsi modifiés peuvent profiter de huit heures supplémentaires quotidiennes pour apprendre. De ce fait, ils se développent plus vite que la moyenne et leur quotient intellectuel est supérieur.

C’est ainsi qu’est créée Leisha, désirée parfaite par son milliardaire de père. Mais tout ne se passe pas comme prévu et un autre embryon se développe pendant la grossesse ; c’est Alice qui elle est parfaitement « normale » et n’intéresse donc pas du tout son géniteur. Les deux sœurs jumelles grandissent l’une près de l’autre sans jamais vraiment se croiser et apprendre à se connaître ; de ce tout petit gène modifié (ou non) dépendront toute leur vie et leur destin qui, vous l’imaginez bien, n’auront rien à voir.

Très vite la narration se concentre davantage sur l’évolution de Leisha qui devient une petite fille, une adolescente puis une femme exceptionnellement brillante. Malgré la dislocation progressive de la cellule familiale (une mère dépressive alcoolique, un père quasiment tyrannique et une sœur aussi présente qu’une étrangère), Leisha continue son chemin, promise à un brillant avenir.
Mais au fil des années, la vingtaine de Non-Dormeurs s’est transformée en milliers, souvent pour flatter l’ego de parents désireux d’enfants parfaits, parents pas du tout préparés à la réalité de ce désir. Comment s’occuper d’un enfant qui ne dort pas quand on n’a pas les moyens de payer des nounous pour se relayer la nuit, par exemple ? Ces Non-Dormeurs grandissent et commencent à occuper des postes importants, inquiètent à cause de leur anormalité, créent des jalousies auprès des autres humains… La peur a raison de la société : les Non-Dormeurs sont mis de côté, une forte discrimination apparaît. Cette minorité n’a plus qu’à se rassembler en communauté et à se soutenir, le Groupe fait alors ses premiers pas en réseau.

Nancy KRESS.
Nancy KRESS.

Plus que l’histoire des jumelles et de leurs différences, c’est surtout celle de l’intégration d’une minorité dans une société et le rejet parfois violent que cela peut engendrer.
J’ai aimé la réflexion sur la différence qui part d’une avancée scientifique qu’on serait nombreux à vouloir tester je pense (qui n’a jamais rêvé d’avoir des journées plus longues pour faire plus de choses ?) et qui prend plus d’ampleur, devient un peu plus universelle. Malgré tout, j’imaginais qu’on allait davantage suivre la relation des deux jumelles alors, même si j’ai apprécié Leisha qui a parfois su me toucher, je regrette qu’Alice ne soit pas plus présente au cours du récit.

J’ai été assez captivée par cette intrigue que j’ai trouvée assez addictive et particulièrement bien écrite. En peu de pages, Nancy Kress parvient à dire beaucoup de choses et à mettre en place quelques réflexions très intéressantes. Quelques passages résolument scientifiques peuvent déstabiliser mais pas besoin d’avoir un doctorat en génétique pour comprendre les messages importants.
Si je n’ai qu’un seul bémol à apporter c’est peut-être au sujet du dénouement que j’ai trouvé un peu brutal. Je comprends le choix de l’auteure qui a préféré mettre en place une fin ouverte et relativement positive (il y a de l’espoir) mais qui appellerait presqu’une suite. J’aurais bien aimé apprendre le devenir des personnages principaux et plus généralement des Non-Dormeurs dans cette société futuriste.

Une novella qui tient toutes ses promesses et qui sous couvert de science-fiction nous pose de belles réflexions humaines (comme d’habitude avec la littérature imaginaire et notamment la SF).
A noter que les dernières pages de l’ouvrage sont consacrées à une interview de Nancy Kress dont les réponses m’ont beaucoup plu et qui me donne envie de lire d’autres titres de l’auteur, notamment Danse aérienne qui, comme son nom l’indique, prend place dans le monde de la danse !

 

Merci aux éditions ActuSF pour cette découverte qui fait réfléchir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

59fac2c8d42678daabf9873de88c3dd4,,,,,,,,,,