Pierre n’a plus peur du noir de Michel PASTOUREAU, illustré par Laurence LE CHAU

coupdecoeur

 

pierre n'a plus peur du noir michel pastoureau laurence le chau privat

Pierre n’a plus peur du noir
de Michel PASTOUREAU,
illustré par Laurence LE CHAU
Editions Privat,
2016, p. 32

 

Première Publication : 2016

Pour l’acheter : Pierre n’a plus peur du noir

 

Michel Pastoureau, né le à Paris, est un historien médiéviste français, spécialiste de la symbolique des couleurs, des emblèmes, et de l’héraldique. (Wikipedia)

 Le site de Laurence Le Chau 

 

♣ ♣ ♣

 

Le soir, couché dans son lit, Pierre a peur car il fait tout noir. Pourquoi la nuit est-elle si noire ? Son imagination l’emporte dans une cave, où un loup cruel se cache et va le dévorer… Pierre voudrait que dans ses rêves, il n’y ait jamais de noir !


Malgré une étagère bien remplie, voilà plusieurs mois que je ne m’étais pas plongée dans un album pour la jeunesse. Je me remets en selle avec Pierre n’a plus peur du noir, signé par – excusez du peu – Michel Pastoureau et illustré par Laurence Le Chau.
Quelle belle surprise de découvrir cet éminent historien médiéviste transformé en auteur pour les plus jeunes lecteurs… sur un sujet qu’il maîtrise parfaitement bien sûr, à savoir les couleurs ! Mais quel plaisir et quelle réussite ! Bravo également à Laurence Le Chau qui a su si bien accompagner le texte grâce à des coups de pinceaux justes, percutants. Un très bon et bel album pour petits et grands, intelligent et sublime.

Il y a quelques années de cela, je m’étais lancée dans un mémoire d’histoire de l’art. L’utilisation des couleurs au Moyen Age me passionnait mais, le sujet ayant été déjà beaucoup traité – par Michel Pastoureau entre autres – j’ai un peu bifurqué et me suis retrouvée à étudier la représentation de la Nuit au Moyen Age. Autant dire que la couleur noire était au cœur du sujet (quoique… finalement, le bleu “nuit” lui vole facilement la vedette !) et que j’ai compulsé pas mal d’ouvrages sur ce thème. Mais jamais un album pour la jeunesse… voilà qui est fait !
Le noir, cette peur enfantine qui revient parfois nous hanter alors que des dizaines d’années ont passé. Le noir, cette couleur mal aimée et méconnue à l’origine de bien des angoisses et des superstitions…

Extrait de "Pierre n'a plus peur du noir" de Michel PASTOUREAU, illustré par Laurence LE CHAU.
Extrait de “Pierre n’a plus peur du noir” de Michel PASTOUREAU, illustré par Laurence LE CHAU (photo trouvée sur le blog de Maman-Plume).

Comme beaucoup d’enfant, Pierre a peur le soir, lorsqu’il se retrouve seul dans son lit. Le noir envahit tout, les ombres se multiplient et les cauchemars ne tardent pas à pointer le bout de leur nez. Heureusement, le réconfort maternel vient à bout de toutes les terreurs nocturnes. Malgré tout, le petit garçon ne cesse de penser à cette couleur qu’il déteste.
Mais à force de démonstrations, les adultes (son père, sa maîtresse, son grand-père) autour de lui parviennent à le convaincre des attraits du noir et de son utilisation variée. L’occasion pour Pierre – et tous les lecteurs de ce joli album – de découvrir que le noir est une couleur riche pleine de surprises : le célèbre méchant de conte de fées est baptisé Barbe-Bleue car sa barbe est si noire que des reflets bleus y prennent naissance (comme pour les plumes du corbeau), l’artiste Pierre Soulages a su lui aussi percevoir toutes les nuances du noir et les mettre en avant dans ses étonnants tableaux.

“A présent Papa, j’aime bien le noir, parce que le noir peut être plein d’autres couleurs. Du bleu, du marron, du jaune, du rouge, et du blanc aussi ! Je n’en ai plus peur du tout ! Il faudra le dire à Maman.”

J’aime particulièrement le cheminement de l’auteur et de l’illustratrice jusqu’à cette conclusion. C’est un peu comme rendre ses lettres de noblesse au noir, une couleur souvent mise de côté, détestée et beaucoup plus lumineuse que l’on pourrait le croire de prime abord !

Cette évolution progressive vers la conclusion citée plus haut se voit également dans les illustrations. D’un noir profond et sans appel, les coups de pinceaux de Laurence Le Chau se parent petit à petit de nouvelles teintes : du bleu foncé à un doré chaud en passant par le blanc et le rouge.
Les dessins tiennent plus de la silhouette et de formes assez vagues. Rien ne semble vraiment défini… mais en même temps, peut-on véritablement et précisément définir une couleur telle que le noir ?
Habituellement plus friande d’illustrations assez réalistes, j’ai grandement apprécié ce que nous propose ici Laurence Le Chau. Ses créations prennent vie sur les pages blanches et percutent le lecteur. Une belle réussite.

Pierre n’a plus peur du noir est pour moi un sans faute. Album traitant d’une peur enfantine, Michel Pastoureau et Laurence Le Chau ont réussi à lui insuffler une autre dimension en proposant déjà aux plus jeunes lecteurs un discours de spécialiste des couleurs, une véritable vision artistique.
Je ne sais pas si ce grand Monsieur se prêtera à nouveau à l’exercice de l’album jeunesse mais si c’est le cas, je serai au rendez-vous, sans aucune hésitation !

 

Un grand merci aux éditions Privat pour cette très belle découverte !

 

3 commentaires sur “Pierre n’a plus peur du noir de Michel PASTOUREAU, illustré par Laurence LE CHAU”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *