Les Etoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines, 2ème partie de Sophie JOMAIN

les étoiles de noss head tome 5 origines 2ème partie sophie jomain rebelle
Les Etoiles de Noss Head,

Tome 5 : Origines, 2ème partie
de Sophie JOMAIN
Editions Rebelle,
2014, p. 507

 

Première Publication : 2014

Pour l’acheter : Les Etoiles de Noss Head, Tome 5

 

Sophie Jomain est écrivain français née en 1975 à Villefranche-sur-Saône de romans fantastiques pour jeunes adultes et adultes.

 Les Etoiles de Noss Head, Tome 1  Tome 2  Tome 3  Tome 4 
 Felicity Atcock, Tome 1 

 

♣ ♣ ♣

 

« Le danger était aux portes de la cité. J’avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau… Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s’apprêtait à s’abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups. La désolation. Le néant. La ruine. C est tout ce qu’il resterait. Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver… lui. »

 


/!\ SPOILERS sur les tomes précédents ! /!\

Cinquième et dernier tome pour cette saga qui m’aura fait passer par de nombreuses émotions : le coup de coeur, la déception, l’agacement et finalement la tendresse envers les personnages que j’ai été heureuse de suivre au fil des pages.
Sophie Jomain nous offre ici un dénouement qui m’a convaincue car ne verse pas dans la facilité. Tout n’est pas tout beau tout rose pour les héros, loin de là et le danger est plus présent que jamais.

Si le tome 4 était surtout centré sur les voyages et les déplacements, ce cinquième et dernier opus se concentre dans un seul et même endroit : au creux de la montagne, au sein de la tribu des loups du Sutherland, très attachés à leurs us et coutumes ancestraux. C’est la recherche de Leith qui a mené Hannah et l’entourage de celui-ci jusque là. Malheureusement, à la fin du tome précédent, alors que notre héroïne sautait au bras de sa moitié, elle se rendait compte que le loup-garou… ne se souvenait pas d’elle ! Amnésique, Leith est persuadé d’être un autre, appelé Alan Kerr et fiancé à une Galbro (une des différentes castes de loups-garous) prénommée Shona Aiken. Hannah est évidemment effondrée mais comprend vite qu’il y a anguille sous roche. C’est une sorcière qui a effacé la mémoire de Leith et elle compte bien arranger les choses. Dans le même temps, Bonnie – la tante du jeune homme – est emprisonnée par son clan et condamnée à mort pour avoir bafoué les coutumes du Sutherland ; et, comme si ça ne suffisait pas, les dangereuses créatures invisibles à la botte des vampires de l’Est, sont en chemin, bien décidées à décimer la population lupine.
Autant vous dire que sous la montagne écossaise, c’est un joyeux bordel. Hannah doit non seulement encaisser la « disparition » du Leith qu’elle a connu mais en plus parvenir à sauver Bonnie de sa sentence barbare et réussir à convaincre Murdoch, le « grand chef » des loups du Sutherland, qu’elle n’est pas folle et que des créatures très dangereuses vont bientôt attaquer.

J’ai beaucoup aimé notre héroïne ici. Très digne, très forte, très déterminée. Pas une wonderwoman qui réussit tout ce qu’elle entreprend, non non non ; mais une jeune femme combative et très touchante. J’ai été émue par ce qu’elle traverse avec Leith, j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour elle et ai été convaincue par ses réactions et ses choix ; je ne pense pas que j’aurais agi différemment à sa place. Elle a beaucoup évolué depuis le premier tome notre rouquine, elle a vécu beaucoup de situations difficiles et a su en tirer partie pour grandir. Là encore, dans ce cinquième opus, elle apprend et s’adapte. Elle m’a beaucoup plu.
Si j’étais tombée sous le charme du Leith du premier tome, le jeune homme m’avait ensuite grandement agacée et je ne lui trouvais plus aucun intérêt depuis le deuxième volet. Lui enlever la mémoire est une riche idée, à mon avis, car Sophie Jomain permet ainsi à son héros de nous montrer d’autres traits de sa personnalité. On le redécouvre et j’ai aimé ce Leith différent. Là aussi, j’ai trouvé ses réactions crédibles et je n’aurais pas voulu qu’elles soient différentes.

Réédition chez Rebelle.
Réédition chez Rebelle.

Les deux « amoureux » sont entourés par de nombreux personnages secondaires qui, pour la plupart, possèdent des personnalités assez travaillées et complexes. Bonnie la bienveillante, Christy la nouvelle venue un peu décalée et qui se révèle être d’une aide précieuse et évidemment Grigore que je trouve parfait dans son rôle, très digne. Sans être déçue par le choix de Sophie Jomain – bien au contraire ! – j’ai tout de même eu un petit pincement au coeur en pensant au vampire. Si l’auteure devait faire un spin-off dans cet univers, j’aimerais qu’on y suive Grigore, pour prendre de ses nouvelles, parce que c’est un personnage qui a définitivement énormément de potentiel.
Malheureusement, et c’est peut-être un peu la faiblesse de cette histoire (ou en tout cas de ce tome), j’ai trouvé les autres personnages secondaires et tertiaires trop peu exploités. Les compagnons loups et vampires d’Hannah par exemple, dont je ne me souviens même pas des noms, que l’on croise de temps en temps au détour d’une galerie mais qui à part lors des scènes de baston, ne servent pas à grand chose. Bon, je vous dis ça maintenant en ayant réfléchi quelques minutes à mes impressions de lecture mais pendant que je lisais ce cinquième et dernier volet, je n’ai pas ressenti plus que ça le manque de relief de ces figures.

En parlant de scènes d’action, elles ne sont pas très nombreuses finalement et sont assez vite expédiées. Derrière l’excuse du gros danger provoqué par l’arrivée imminente des méchants vampires, ce sont surtout les relations humaines qui sont mises en avant ici.
Mais j’avoue que ce n’est pas pour me déplaire parce que, je me répète peut-être, mais j’ai trouvé qu’elles étaient bien menées, crédibles et assez matures. Aucune niaiserie dans l’histoire qui (ré)unit ici Hannah et Leith (et dans les autres romances que l’on peut suivre) mais beaucoup de pudeur et d’émotions.
Je suis franchement ravie par la tournure des événements. Sophie Jomain a fait un choix osé qui a sans douté été critiqué mais qui, selon moi, relance un peu le rythme (qui s’essoufflait dans le troisième tome) et redonne de l’intérêt à l’intrigue en général. Alors oui, les héros ne sont pas épargnés, c’est assez tragique mais c’est la vie et elle n’est pas toute rose. Une autre fin n’aurait pas été satisfaisante à mon avis car on serait peut-être tombé dans la facilité et ça aurait été bien dommage !

Pour continuer un peu ma découverte des univers de Sophie Jomain, j’avais tenté la lecture du premier tome de sa saga plus adulte, Felicity Atcock, qui met les anges en avant… mais je n’avais pas aimé du tout ! Peut-être tenterai-je son dernier né, adulte et contemporain, Quand la nuit devient jour, car j’aimerais lire – et aimer – autre chose de cette auteure qui m’a fait voyager grâce à ses Etoiles de Noss Head. Vous l’avez lu ? Vous me le conseillez ?

 

Wild PAL Episode 4 miniature   challenge ma PAL de l'été romans miniature

 

5 commentaires sur “Les Etoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines, 2ème partie de Sophie JOMAIN

  1. Beau bilan !

    Faut dire félicity ce n’est pas du tout le même genre, c’est osé, fun, presque vulgaire même à certains moments. Personnellement j’avais quand même aimé parce que je trouvais qu’entre deux autres lectures plus sombre ce livre permettait vraiment de se changer les idées sans se prendre la tête.
    mais j’ai conscience que ce n’est pas du tout la série du siècle, elle est pour quand on a envie de quelque chose de différent ^^

    Je ne connais pas du tout son nouveau livre mais il est assez sérieux si j’ai bien compris.
    Bonne lecture pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *