Une Saison chez les sorcières, Tome 1 : Automne de Anaïs GOLDEMBERG

une saison chez les sorcières tome 1 automne anaïs goldemberg lumignon
Une Saison chez les sorcières,
Tome 1 : Automne
de Anaïs GOLDEMBERG
Editions du Lumignon,
2014, p. 63

 

Première Publication : 2014

Pour l’acheter : sur la boutique de la maison !

 

 

Illustratrice jeunesse depuis une dizaine d’années, Anaïs fait jaillir de ses tubes de gouache des sorcières et des monstres doux. Elle crée Les Éditions du Lumignon en 2014 pour découvrir ce qu’il se passe dans cette fameuse chaîne éditoriale, en dehors de la case « illustration ». C’est une véritable aventure… qui ne fait que commencer !

 

♣ ♣ ♣

 

Au cœur de la forêt, les sorcières se préparent à passer un automne tranquille, à ramasser des châtaignes, cueillir des pommes et préparer des potions (aux champignons). Mais la découverte d’une branche malade va les forcer à protéger leur forêt contre un maléfice inconnu. Leur magie sera-t’elle de taille face à ce danger ?

 

En sélectionnant ce titre lors de la dernière Opération Masse Critique de Babelio, je pensais recevoir un album, un peu comme la dernière fois, lorsque j’avais reçu Les Contes du grenier. Et comme la dernière fois, la confusion initiale s’est soldée par une très belle découverte que je ne regrette absolument pas.
Automne a également été l’occasion d’apprendre l’existence des éditions du Lumignon (que j’imaginais lyonnaises, vu le nom – parce que les lumignons ce sont les petites lumières que l’on trouve allumées aux fenêtres pour la Fête des lumières le 8 décembre – mais qui sont en fait basées à Nantes) que je ne manquerai pas de suivre, la qualité me semblant largement au rendez-vous !

Anaïs Goldemberg nous conte l’histoire d’une vingtaine de sorcières vivant dans une maison bien tarabiscotée au coeur de la forêt. Hautes en couleurs, multipliant les expériences et les concerts improvisés, ces magiciennes vivent en parfaite entente avec la nature les entourant. Or un beau jour, alors que deux d’entre elles sont parties en exploration au loin, elles rentrent avec une mauvaise nouvelle : les arbres sont malades et le mal s’étend de plus en plus. Bientôt, c’est une tempête soudaine et surnaturelle qui s’abat sur la maisonnette… mais que se passe-t-il ? Les sorcières comprennent qu’une malédiction pèse sur elles et qu’elles vont devoir redoubler d’ingéniosité et de détermination pour en venir à bout.

Le conte s’étend sur une soixantaine de pages divisées en 4 chapitres. Chacun d’entre eux aborde un petit épisode en particulier mais tous sont liés les uns avec les autres et forment l’intrigue générale (la malédiction). Le découpage peut, je pense, permettre aux parents de lire un chapitre par soir à leurs enfants ; ce n’est pas trop long et comme il s’agit à chaque fois de mini-aventures, ils pourront s’endormir avec quelques réponses à leurs questions.

Outre l’histoire, j’ai également beaucoup aimé le style de l’auteure qui sait s’adresser aux jeunes lecteurs. Elle utilise un beau vocabulaire varié – un peu à l’image des contes de fées de notre enfance – et place quelques jeux de mots, notamment dans le nom des personnages. Il y a quelques touches d’humour que ne percevront peut-être pas tout de suite les enfants mais qui feront sourire les plus grands.

 

Automne-extraits-8
Extrait de Automne, Anaïs Goldemberg.

Quant aux illustrations, on ne nous a pas menti sur la marchandise. S’il ne s’agit pas d’un album à mon sens (car il y a quand même beaucoup de texte), les images sont bel et bien là, et en très grand nombre… pour notre plus grand plaisir ! Sur double page, sur pleine page simple ou en décoration d’en-tête de chapitre, elles sont magnifiques.
Les couleurs sont chaudes (sur le thème automnal), parfois un peu sombres quand il s’agit de scènes plus nocturnes ou en plein coeur de la forêt mais vous en prendrez plein les yeux. J’aime les visages et expressions des personnages qui témoignent de leurs personnalités riches et variées et j’aime les détails du décor naturel et des différents animaux.
Autre détail d’importance : la mise en page du texte que je trouve hyper bien travaillée, jusqu’au plus petit détail. On dirait que l’histoire est inscrite sur du parchemin car l’éditeur a fait le choix d’un encadré couleur sépia sur chaque page non illustrée mais remplie de texte… et ça fonctionne très bien ! Voilà qui donne un peu plus de charme et de cachet à ce joli livre, j’approuve.

Un premier tome parfait à tout point de vue. Les éditions du Lumignon sont à suivre de près… et je vais très vite me procurer le deuxième opus qui prend place en hiver !

 

6 pensées sur “Une Saison chez les sorcières, Tome 1 : Automne de Anaïs GOLDEMBERG

  • 10 novembre 2015 à 15 h 34 min
    Permalink

    Ooohh wwouiii! Je le veux! 🙂

    Répondre
  • 9 novembre 2015 à 7 h 49 min
    Permalink

    Je l’avais repéré grâce à Masse critique, mais j’avais préféré postuler pour un seul livre.
    Ta chronique donne envie, je pense que je vais me laisser tenter.

    Répondre
  • 8 novembre 2015 à 17 h 49 min
    Permalink

    Il me fait de l’oeil depuis ta présentation, vais-je me laisser tenter ? J’en ai bien envie en tout cas !

    Répondre
  • 8 novembre 2015 à 10 h 34 min
    Permalink

    J’ai reçu Hiver, le deuxième tome et j’ai adoré 🙂 Il faudra que je lise celui-ci aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

def20da6ce1de307b4bf82f9dd7d7a0c66666666666666666666666