Carnet de bal de Mirjana FARKAS

carnet de bal mirjana farkas la joie de lire
Carnet de bal
de Mirjana FARKAS
Editions La Joie de Lire,
2014, p. 40

Première Publication : 2014

Pour l’acheter : Carnet de bal

Née à Genève en 1979, Mirjana Farkas fait des études d’histoire, avant de partir pour six ans à Barcelone, où elle suit la formation en illustration de l’Escola Massana. Elle aura notamment comme professeur Arnald Ballester, illustrateur de Le Facteur Quifaiquoi, paru aux Editions La Joie de lire. De retour depuis 2010 à Genève, elle travaille sur des illustrations de presse, des affiches et des projets personnels, parfois sérigraphiés. Elle a publié au Poisson soluble en 2012 La Java Martienne, un bel hommage à Boris Vian.

Pour ce magnifique leporello, Mirjana Farkas s’est inspirée des carnets de bal très à la mode lors des soirées mondaines du XIXe siècle. Trente danses loufoques, avec un petit garçon en fil rouge, sont ainsi présentées, comme l’origami mambo, le Madison à moustaches, le French cancan sous la pluie, la valse dans l’espace, le slow des sumos…. A la fin de l’ouvrage, le lecteur trouvera des notes explicatives sur chaque danse. Les illustrations résolument vivantes et colorées, invitent à la danse même les plus récalcitrants qui en auront des fourmis dans les jambes… Une ode au 6e art !

J’attends généralement d’avoir lu trois ou quatre albums pour les chroniquer ensemble dans un rendez-vous spécial – Le Coin des Albums – mais s’agissant ici d’un ouvrage reçu grâce à l’une des dernières Opérations Masse Critique organisé par Babelio, je fais une exception dans la forme et vous propose un court avis isolé.
C’est le thème – la danse, évidemment – qui m’a attiré l’œil dans la liste des albums et livres pour enfants proposés… et c’est ainsi que j’ai pu recevoir ce Carnet de bal créé par Mirjana Farkas et publié aux éditions suisses de La Joie de Lire, que je remercie.

Dans le temps (au XIXe siècle), un carnet de bal c’était un petit objet détenu par les demoiselles dans lequel l’ordre des danses était inscrit et en face desquelles elles notaient leurs futurs cavaliers. Ici, Mirjana Farkas ne nous conte pas fleurette mais nous cite quelques-unes des plus célèbres danses du monde, mettant chacune d’entre elles en scène. Du charleston à la salsa en passant par la break dance, beaucoup de styles y passent et c’est un plaisir à parcourir (même si je regrette l’absence de la danse irlandaise !). L’auteure s’amuse à associer chaque danse à un autre mot (adjectif ou non), le plus souvent pour la rime, parfois pour le jeu de mot… et se sert de ça pour son illustration en contexte. Ainsi, nous découvrons « la valse dans l’espace » où les danseurs en combinaison spatiale sont entourés de planètes et d’étoiles ou encore « la capoeira dans les bois » pour laquelle je vous laisse deviner le décor.

C’est visuellement très coloré et l’ensemble regorge de petits détails intéressants et significatifs. Je regrette un peu l’absence quasi-totale de texte qui se résume à quelques dialogues – amusants – entre les danseurs et les personnages « secondaires », mais ce n’est pas systématique. C’est vraiment le mouvement et la vivacité des teintes qui priment, ce n’est pas plus mal et c’est certainement amplement suffisant pour les enfants mais l’adulte que je suis aime bien avoir quelques paragraphes à parcourir en plus des belles images.

Malgré ce petit bémol du à mon (grand) âge, je salue l’initiative de ce carnet qui en plus d’être beau à regarder peut aussi être utilisé de façon plus pédagogique. En effet, chaque danse représentant un pays ou étant contextualisée de façon particulière, il n’est pas difficile de développer un peu tout ça et d’aller plus loin. Le charleston c’est quoi ? C’est né où ? Comment s’habillaient les danseurs ? La musique ressemble à quoi ? Et les pas on fait comment ? L’occasion pour les adultes de faire découvrir des mouvements (quelques extraits de vidéos), des sons (pour l’éveil musical), des pays (un peu de géographie c’est toujours bon à prendre !), des traditions et que sais-je encore… Il y a beaucoup à faire autour de ce Carnet de bal et j’imagine bien un grand planisphère sur lequel les enfants pourraient pointer où chaque genre est né, avec un petit drapeau et un petit panneau contenant une image photocopiée dans le livre, par exemple… bref, parents ou enseignants, vous pourrez autant apprendre et vous éclater que les enfants ! Et moi je rêve de refaire de l’animation autour des livres pour enfants !

A noter que l’objet en lui-même promet de l’amusement puisqu’il s’agit d’un livre en accordéon illustré recto-verso. Les enfants adoreront déplier complètement l’ouvrage et l’étaler devant eux sur le sol, ajoutant une interaction et un peu de jeu à la découverte. D’ailleurs, l’avoir à ses pieds devant soi permet de tester soi-même les différentes positions de danse, sans avoir les mains encombrées ! Nul doute que les petits seront complètement séduits par l’idée !

carnet de bal extrait mirjana farkas la joie de lire

 

5 pensées sur “Carnet de bal de Mirjana FARKAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7dd7f6dcb9f82a9d24adc418c7aa6f7c55555555555555555555