Le Manoir, Tome 2 : Cléa et la Porte des fantômes de Evelyne BRISOU-PELLEN

le manoir tome 2 clea et la porte des fantomes evelyne brisou pellen bayard jeunesse
Le Manoir, Tome 2 :
Cléa et la Porte des fantômes
de Evelyne BRISOU-PELLEN
Bayard Jeunesse,
2013, p. 387

Première Publication : 2013

Pour l’acheter : Le Manoir, Tome 2

Évelyne Brisou-Pellen, née en 1947 à Coëtquidan, est une romancière française. Après des études de lettres modernes, elle s’est très vite consacrée à l’écriture de contes et de romans pour la jeunesse. Elle a reçu de nombreux prix dont le Grand Prix du livre pour la jeunesse en 1984 pour Prisonnière des Mongols (Pocket). Chez Bayard, elle est l’auteur de la trilogie Ysée.

 Tome 1 : Liam et la Carte d’éternité 

♣ ♣ ♣

Alors que Cléa tente de retrouver la mémoire de son agression, les fantômes gris envahissent le Manoir… Désormais consciente qu’elle est un fantôme, Cléa doit découvrir le problème qui la retient au Manoir et l’empêche de passer dans l’au-delà. Liam, très amoureux d’elle, l’aide, avec la crainte permanente qu’elle choisisse ensuite de partir. Un jour, un bruit étrange retentit dans les étages, et Léonidas découvre qu’un mystérieux escalier est apparu, menant à une porte qui donne sur le grenier autrefois inaccessible. Très vite, la vérité s’impose : les fantômes gris, êtres malfaisants qui étaient enfermés au sous-sol, ont pris possession des combles. Les événements se précipitent alors au Manoir…

/! Spoilers sur le premier tome ! /!

Souvenez-vous, ma lecture du premier tome – Liam et la Carte d’éternité – en juin 2013 avait été un gros coup de cœur, j’avais A-DO-RÉ ! Je suis d’ailleurs très heureuse que la chronique correspondante soit celle qui est le plus vue/lue du blog depuis plus d’un an et j’espère qu’elle a convaincu plus d’un lecteur à se lancer dans cette aventure !
Je souhaitais sincèrement passer un aussi bon moment avec ce deuxième tome – Cléa et la Porte des fantômes -, ravie de retrouver les personnages et l’univers de Evelyne Brisou-Pellen… et encore une fois, j’ai adoré ! Je ne vais pas jusqu’au coup de cœur (parce que je les distribue de plus en plus parcimonieusement au fil des années) mais ce n’est vraiment pas loin !
Evelyne Brisou-Pellen a encore une fois su me captiver de la première à la dernière page, offrant une aventure pleine de suspens à ses héros attachants… j’achèterai le troisième et dernier tome dès que possible !

Je l’ai indiqué en en-tête mais je me répète : attention, je vais révéler des informations-clefs sur l’intrigue du premier tome. Si vous ne l’avez pas lu et comptez le faire, arrêtez-vous là dans cette chronique et courrez vous procurer Liam et la Carte d’éternité !
On retrouve donc Cléa et Liam dans le manoir. Tous deux ont pris leurs marques et s’acclimatent assez bien de leur nouvelle vie de fantômes. Les habitants des lieux sont pour la plupart de bonne compagnie et certains leur donnent même des cours (de latin, d’histoire…). Ce n’est pas la mort qui empêchera l’instruction ! Oui mais voilà, tout n’est pas si rose au manoir car dans la cave se cachent des fantômes gris qui cherchent à tout prix à récupérer l’âme des résidents pour pouvoir s’échapper. L’un d’entre eux, le plus rusé et le plus cruel, est parvenu à ses fins précédemment et il est une menace beaucoup plus présente dorénavant. En parallèle, même si Cléa semble apaisée, elle n’oublie pas l’objet de son obsession : découvrir qui l’a assassinée et pourquoi ! Liam, désireux de lui faire plaisir et de lui rendre le sourire, accepte de mener l’enquête malgré les nombreux risques qu’il encoure à passer trop régulièrement du côté des vivants (en empruntant le taxi ou la carte du temps).
Vous l’aurez compris, deux intrigues évoluent en parallèle, ne rendant pas la tache aisée aux héros. Les questions se multiplient pour le lecteur, le mystère s’épaissit et les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit… Le suspens persiste jusqu’au bout et est vraiment bien amené. On ne s’ennuie pas et on tourne les pages très vite pour avoir enfin les réponses à nos questions… et quand certaines tombent, c’est une autre révélation insoupçonnable qui l’accompagne, révélation qui fait se questionner encore davantage ! Le dénouement de ce deuxième tome apporte ainsi une nouvelle approche et une nouvelle direction qui formeront sans doute les bases de l’intrigue du tome suivant ! Vivement !

Outre l’intrigue, j’apprécie également beaucoup les figures proposées par Evelyne Brisou-Pellen ; Liam en premier, évidemment. C’est un héros vraiment agréable à suivre ; il est courageux, déterminé et particulièrement adorable… mais ce n’est pas non plus un super héros intouchable ! Au contraire, il reste très humain et accessible malgré sa situation.
Cléa qui prend ici la place de personnage principal (elle est la narratrice dans une majorité de chapitres) est une figure pour laquelle je ressens moins d’empathie parce qu’elle a plutôt tendance à m’agacer. Elle est certes un fantôme mais elle n’en reste pas moins une adolescente avec les défauts que cet âge ingrat entraîne généralement, que l’on soit mort ou vivant : l’égoïsme et l’égocentrisme notamment ! Cléa est obsédée par sa mort et veut des réponses coûte que coûte. Plutôt normal me direz-vous, mais elle en oublie tout le reste et souhaiterait que tout son entourage – notamment Liam – s’occupe exclusivement d’elle et de ses problèmes. Elle se transforme alors en petite fille capricieuse qui boude si on ne fait pas ce qu’elle veut quand elle l’a décidé. C’est parfois agaçant même si c’est compréhensible et crédible. Et puis, malgré son côté « emmerdant », Cléa nous émeut aussi ; après tout, elle a vécu un drame très jeune et la découverte du mobile et du nom du coupable est aussi poignante pour elle que pour nous !

Beaucoup d’autres figures évoluent autour de ces deux jeunes héros mais chacune apporte sa pierre à l’édifice. Certaines sont vraiment secondaires et n’apparaissent que le temps d’un chapitre et pourtant, elles marquent fortement par leur charisme. Je pense notamment aux deux frères que Liam rencontre entre certains murs de Londres, pour ceux qui ont lu ce deuxième tome…
A noter tout de même mon petit coup de cœur pour le très jeune nouveau pensionnaire du manoir qui modifie le décor en fonction de ses goûts, particulièrement tournés vers les animaux…
Avec ce deuxième tome, c’est aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur certains résidents de longue date et sur certains mystères entourant leur présence en ces lieux. J’ai vraiment adoré apprendre tous ces détails! L’ensemble est bien pensé et tient carrément bien la route !

Si tout fonctionne aussi bien avec cette saga, c’est aussi, à mon avis, grâce à la plume d’Evelyne Brisou-Pellen. Destiné aux jeunes lecteurs à partir de 12 ans, Le Manoir ravira également les plus grands rêveurs grâce à ses scènes très vivantes et visuelles. Ces deux tomes – et en particulier celui-ci – feraient d’excellents scénarios de films d’aventure ! Personne pour se lancer dans le projet ?

Je pense que vous l’aurez compris, ce deuxième tome est une réussite ! Cette saga est excellemment bien écrite et inventive, idéale pour les jeunes et moins jeunes ! Je suis complètement fan et achèterai le troisième tome très vite, c’est une évidence !

 

6 pensées sur “Le Manoir, Tome 2 : Cléa et la Porte des fantômes de Evelyne BRISOU-PELLEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

84d55a07a03ced78664a7f758a7124df>>>>>>>>>>>>