Le Coin des BD [8]

Voilà des mois que je devais vous proposer un nouveau numéro et comme ma pile de bd lues augmente rapidement, j’ai pris mon courage à deux mains pour vous parler enfin de quelques volumes essentiellement tournés vers le thème de l’Art et de certains artistes célèbres.

♣ ♣ ♣

gauguin loin de la route gaultier le roy le lombardGauguin, loin de la route de Christophe GAULTIER et Maximilien LE ROY.
Le Lombard, 2013, 85 pages. Pour l’acheter : Gauguin, loin de la route

Lassé de sa vie en France, Paul Gauguin débarque à Tahiti où il décide de s’installer. Face au dépaysement absolu que lui procure la vie sous les Tropiques, le peintre retrouve un nouveau souffle, un appétit de vivre et une inspiration renouvelée.

Biopic consacré à une petite partie de la vie de l’artiste Paul Gauguin, cette bande dessinée propose un éclairage intéressant des dernières années du peintre… mais ne m’a pas pleinement convaincue.
Artiste de la fin du XIXe siècle (il est mort en 1903), Gauguin commence avec les impressionnistes et connait un important tournant lorsqu’il s’installe en Polynésie française – notamment à Tahiti – où il expérimente de nouvelles techniques. Ses œuvres témoignent de sa nouvelle vie : plus colorées, plus sauvages, plus « fauves » (le fauvisme apparaît quelques années plus tard)…
gauguin loin de la route extrait planche gaultier le royA vrai dire, si j’apprécie le mouvement impressionniste et la plupart des courants du XIXe siècle (en France et ailleurs), j’ai en revanche beaucoup plus de mal avec les artistes suivants (à part ceux de l’Art Nouveau). Gauguin (et notamment les œuvres dont il est question dans cette bd), n’est donc pas un peintre que j’aime vraiment et je ne me suis jamais intéressée à sa vie. Malgré tout, comme je suis curieuse, j’étais ravie d’apprendre quel homme il était et quelles ont été ses dernières années. C’était vraiment un sale type, a priori. Un ours mal léché ivre la plupart du temps, souffrant de la goutte et de la syphilis. Ajoutez à cela sa relation avec une jeune polynésienne de 13 ans qui devient sa muse et sa compagne… Cependant, on le découvre également défenseur du peuple avec lequel il s’est installé, tenant de le défendre des abus des autorités françaises. Bref, un ouvrage qui permet d’en savoir plus sur un passage assez restreint (mais particulièrement clef) de la vie de Paul Gauguin.
Le fond m’a intéressée et a nourri ma curiosité. En revanche, j’ai eu un peu de mal avec les illustrations offertes par Christophe Gaultier. Difficile d’expliquer clairement pourquoi : le trait ne m’a pas plu, trop épais, trop « grossier ». Il s’en dégage une sorte de noirceur assez oppressante qui m’a mise mal à l’aise. Evidemment, étant donné le fond assez dramatique de l’histoire, c’est plutôt pertinent… mais je n’accroche pas.
A découvrir pour les fans de l’artiste ou pour les curieux… mais sans plus à mon goût.

♣ ♣ ♣

 

hors les murs cendrineHors les murs, journal d’un voyage immobile de Cendrine BORZYCKI.
Editions RMN Grand Palais, 2013, 47 pages. Pour l’acheter : Hors les murs, journal d’un voyage immobile

Suivre des commissaires en prison… C’est dans cette aventure peu banale que s’est engagée Cendrine Borzycki, illustratrice. Elle accompagne un groupe de personnes détenues tout au long de leur travail de conception d’une exposition sur le thème du « Voyage », qui sera présentée dans l’enceinte du Centre Pénitentiaire Sud-Francilien. Elle assiste aux séances hebdomadaires au cours desquelles s’élabore le projet, avec le concours de professionnels venus partager leurs savoir-faire ; elle visite les musées qui ont accepté de prêter des œuvres pour l’exposition, elle saisit, au vol, des instantanés de la vie du Centre Pénitentiaire.
Elle raconte avec légèreté et un brin de candeur les péripéties de neuf jeunes commissaires d’exposition, dans un contexte où l’art est peut-être aussi un bon moyen de s’évader.

Le concept de cette bande dessinée m’intriguait : la RMN Grand Palais (la Réunion des musées nationaux s’est associée à un centre pénitentiaire de la Seine-et-Marne ouvert en 2011 pour mener à bien des projets culturels. Le projet mis en place alors est l’organisation d’une exposition au sein du centre (sur le thème du voyage), exposition gérée de A à Z par les détenus volontaires qui ne connaissent rien à l’art pour la plupart.
Voilà une « intrigue » qui me semblait assez prometteuse et intéressante à traiter en bande dessinée… mais à vrai dire, si la découverte a été agréable, elle n’a pas non plus été extraordinaire. La réflexion sur l’art dans les prisons (qui permet de s’évader) est pertinente, l’illustration des différentes étapes de l’organisation d’une exposition vaut le coup d’œil (ce n’est pas si simple et rapide que ça, loin de là !) et les témoignages des détenus sur cette expérience originale sont enrichissants… mais il m’a manqué un truc, un je-ne-sais-quoi pour que je sois embarquée et/ou touchée.
Les illustrations, généralement de simples crayonnés légèrement relevés de couleurs discrètes, sont légères et assez douces. Mais moi qui m’attendais à feuilleter des planches similaires à l’illustration de couverture, ça a été un peu la déception, je dois l’avouer.
Un témoignage original, une réflexion intéressante sur un sujet de société, le tout servi par des illustrations sympathiques… mais sans plus, encore une fois !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=DXsV28ixkQ8]

♣ ♣ ♣

WHAT S UP WEEKLY 2014 23 EMPRUNTS BIBLIOTHEQUE BD PABLO PICASSOPablo, Tomes 1 à 4 de Julie BIRMANT et Clément OUBRERIE.
Dargaud, 2012 à 2014, 84 à 90 pages par volume. Pour les acheter : Pablo, Tome 1

Le premier opus de Pablo commence au Bateau-Lavoir, logement pour bohèmes situé au sommet de la Butte, où Picasso rencontra Fernande, le premier grand amour de sa vie. Il en fera des centaines de portraits. Au cœur de leur existence, il y aura les grands poètes Max Jacob, le clown tragique amoureux fou de Picasso, et Apollinaire et puis Gertrude Stein, sa jumelle visionnaire, le peintre Georges Braque, copain de cordée avec lequel il inventera le cubisme, sans oublier, au-dessus de la mêlée, avec ses lunettes cerclées de fer, le seul grand rival : Henri Matisse.

«-Pablo-»-T1-«-Max-Jacob-»- extrait planche oubrerie birmant dargaudJuste au dessus, je vous parlais d’une bande dessinée biographique au sujet de Gauguin ; en voilà une, en quatre volumes, au sujet du grand Pablo Picasso. Là encore, l’artiste présenté n’est pas un de ceux que je préfère (et c’est peu de le dire !) mais là encore, ne connaissant rien de la vie de l’homme se cachant derrière le célèbre patronyme, j’étais curieuse d’y jeter un œil.
La vie des plus fameux peintres semble avoir été bien dissolue et très animée pour la plupart. Et la vie auprès d’eux (pour leur entourage) semblait bien difficile à gérer. C’est la principale compagne de Picasso – Fernande – qui joue la narratrice et qui relate les aventures de l’artiste. Entre phases créatives et moments creux, entre deux scènes d’amour passionnées et deux disputes amères… le lecteur découvre de nombreux détails et rencontrent, en même temps que le jeune Pablo, d’autres grands artistes de son temps (qui donnent d’ailleurs leur nom aux sous-titres des différents volumes) : Max Jacob, Apollinaire ou encore Matisse. Le Paris du début du XXe siècle était riche et propice à la création, cette série de bandes dessinées nous le prouve une nouvelle fois.
Comme pour la bande dessinée sur Gauguin, le texte est intéressant et détaillé juste comme il faut… mais encore une fois, niveau illustrations, ce n’est pas ce que je préfère. J’ai un peu de mal avec la forme des visages, les expressions… je trouve l’ensemble trop sommaire et encore une fois, manquant de finesse.
Bref, c’est toujours sympathique de découvrir ce qui se cachait véritablement derrière un nom célèbre et donc derrière les toiles que l’on connait tous mais visuellement, ce n’est pas pour moi… cela dit, je reconnais bien volontiers tout le travail derrière !

5 pensées sur “Le Coin des BD [8]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76045ec1bbdd7f190a729f2774708dcaKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKK