Les Voyageurs des miroirs, Tome 2 : Les Chats d'argent de Kriss F. GARDAZ

les voyageurs des miroirs 2 les chats d'argent kriss f gardaz
Les Voyageurs des miroirs,
Tome 2 : Les Chats d’argent
de Kriss F. GARDAZ
Editions du Préau,
2013, p. 384

Première Publication : 2013

Pour l’acheter : Sur la boutique du Préau !

« Je suis née il y a bien longtemps, au siècle dernier, dans la jolie région tourangelle. Depuis j’ai voyagé, traînant mes idées et mes envies de Paris à l’île d’Oléron, du Jura à la Bourgogne, de Guadeloupe à la Bourgogne sans oublier de passer mes vacances en Bretagne. Grande amoureuse de la mer et des mots, je me rappelle, vers seize ans, avoir écrit le premier chapitre d’un roman au retour d’un séjour breton. L’héroïne portait un nom banal, Marie Garnier. Elle est restée au fond d’un tiroir. Il m’aura fallu plus de vingt ans pour oser aller au bout de mon envie la plus enfouie, donner vie à un roman. J’ai toujours des bouts de papier griffonnés, des feuilles dispersées, des idées mélangées mais j’ai enfin réussi à poser le point final. Deux fois !!! Je n’y croyais pas. Forcément à quarante ans, on se dit que tout est joué déjà. Alors un petit conseil en passant, n’abandonnez jamais vos rêves ! »

La suite de l’article de Cali

Tome 1

Pour Rose et Andy Jersey, les vacances signifiaient le retour au manoir de leur grand mère… et le début d’une nouvelle aventure ! Bientôt ils repasseraient à travers un miroir des sorcières. Ils avaient tellement hâte de rejoindre la Terre de leur ami Ochrotomys. Mais dans un monde moyenâgeux, un Diable bossu guettait. Il s’apprêtait à confier une mission d’extrême importance à un chat d’argent… Rose et Andy réussiront-ils à déjouer les desseins du sombre seigneur ? Sauveront-ils ceux qu’ils aiment ?

Cet été je découvrais le premier tome des aventures de Rose et Andy, aventures hautes en couleurs sorties tout droit de l’imagination débordante de l’adorable Kriss F. Gardaz. Après un premier tiers moins enthousiasmant, la suite et fin m’avaient complètement convaincue. J’attendais donc ce deuxième opus avec plaisir et une certaine impatience, curieuse de découvrir ce que l’auteure réservait à ses deux jeunes héros et à leurs compagnons de route. Et je n’ai pas été déçue !
Contrairement au premier tome qui avait mis un peu de temps à me séduire, ici j’ai été plongée dans l’aventure dès le premier paragraphe et le rythme soutenu m’a permis d’atteindre la dernière page très rapidement. Je ne peux que souligner, une nouvelle fois, le talent de conteuse de Kriss F. Gardaz, le soin qu’elle apporte à chacun des mondes visités par ses personnages et surtout, l’imagination fabuleuse dont elle fait preuve !

De retour dans notre monde, Rose et Andy ont du retourner à l’école et réapprendre à vivre un quotidien… banal. Après avoir découvert des animaux parlants, des fées et des trolls, difficile de se concentrer en classe et de reprendre le cours normal de sa vie ! Ainsi, lorsque leurs parents – Flora et Jack – leur annoncent des vacances extraordinaires à Korrigans, les deux enfants brûlent d’impatience ! Le jour du départ tant attendu arrive et tout semble bien se passer si ce n’est le retard étrange de Peg – l’amie féerique des grands-parents des deux héros – et l’empoisonnement violent de Jack. Salemdys et ses neufs chats d’argent sont derrière tout ça… pour Rose, Andy et leurs fidèles compagnons, c’est parti pour de nouvelles aventures parsemées de dangers ! Quels mondes vont-ils bien pouvoir visiter cette fois ?

Ce deuxième tome est séparé – grossièrement – en deux parties. La première se déroule dans un monde à tendance médiévale, la deuxième dans un univers que l’on pourrait comparer à la Planète des singes version pacifique ! Si l’intrigue générale tourne autour de la libération de Peg et des autres prisonnières de Salemdys, la seconde moitié du texte offre une aventure plus éloignée du schéma de départ, ce qui n’a pas été pour me déplaire, bien au contraire !
Ce qui fait à nouveau la force de Kriss F. Gardaz, c’est la richesse des mondes parallèles qu’elle propose à ses lecteurs. Dans l’univers médiéval, les enfants retrouvent une époque qu’ils connaissent grâce à leurs livres d’histoire : un château, des fous qui font les pitres le jour de la foire du village… et surtout beaucoup de superstitions et restrictions. Rose apprendra, par la force, que ses cheveux roux ne sont pas les bienvenus et que les petites filles n’ont pas les mêmes droits à l’instruction que les enfants. J’ai apprécié le passage dans ce monde même s’il m’a manqué un brin de fantaisie. En revanche, j’ai adoré le deuxième univers parallèle présenté dans lequel les singes de toutes espèces sont la « race » dominante de la planète et vivent comme des humains. Leur système de logements, leur façon de se déplacer, leur système politique, leurs sciences développées à un haut niveau… ça m’a plu et j’ai aimé le clin d’œil à La Planète des singes. Rassurez-vous, contrairement au texte de Pierre Boulle qui se situe dans un futur agité et hostile aux humains, Kriss F. Gardaz nous propose un monde parallèle au nôtre complètement pacifique.
Et comme d’habitude avec l’auteure, le lecteur ne reçoit pas simplement quelques éléments isolés pour comprendre l’univers dans lequel il a atterri, mais il a le droit à tout un tas d’informations, notamment du vocabulaire propre à chaque monde visité mais aussi des détails liés au passage du temps… Kriss ne prend pas ses lecteurs – aussi jeunes soient-ils – pour des imbéciles incapables d’aller au-delà d’un texte fade et simpliste et ça, vraiment, j’apprécie ! Merci !

Entre la recherche de Peg et des autres prisonnières de Salemdys, et la résolution d’un grave problème dans le monde simiesque, Rose et Andy vont également devoir composer avec des soucis plus « intimes ». Leur père est en danger de mort, leur mère est alors complètement abattue. Les deux enfants vont devoir se montrer courageux et affronter les difficultés.
Je trouve qu’ils grandissent beaucoup dans ce deuxième tome (ils sont peut-être même un peu trop matures pour la petite dizaine d’années qu’ils affichent au compteur ?) et qu’ils apprennent beaucoup de leurs rencontres et voyages. Amour parental, fraternel… mais également premiers ébats amoureux pour la jeune Rose ! Les émotions sont bel et bien présentes et je suis sûre qu’elles parleront beaucoup aux jeunes lecteurs.

monde médiéval tarbonede chats d'argent kriss f gardazJe regrette un peu la trop grande simplicité du personnage de Salemdys et sa disparition assez rapide. Mais, et cela compense parfaitement, j’ai au contraire trouvé certains de ses chats d’argent très réussis. Vous vous demandez certainement de qui/quoi il s’agit ? Les neufs chats d’argent du « grand méchant » sont en fait d’anciennes fées passées du côté obscur de la force, devenus sorciers et pouvant se transformer en chat à volonté (naturellement, ils ont une apparence humaine). Je retiens notamment la figure féminine de Gelde… une vraie teigne sournoise celle-là ! Et peut-être même la « vraie » méchante de l’histoire, à mon goût !
Du côté des nouveaux personnages, même si on ne fait que les croiser sur une centaine de pages, j’ai beaucoup aimé faire la connaissance de Felixa, la jeune chimpanzé espiègle et des autres singes l’entourant (gorilles, orangs-outans…). Je regrette même d’avoir du leur dire au revoir et suis presque triste de ne pas les recroiser dans le tome suivant. Mais qui sait ?

Un dernier paragraphe pour revenir sur la plume de Kriss F. Gardaz. Si certains passages pouvaient sembler un peu maladroits dans le premier tome, ici, je trouve que l’auteure maîtrise parfaitement son texte. Et encore une fois – je l’avais déjà souligné précédemment – l’ensemble est très très très visuel ! Nos sens sont sollicités (notamment la vue, avec toutes ces couleurs !) mais aussi l’odorat, le goût, le toucher… ce qui rend la lecture très palpable et vivante. Je suis sûre que Les Voyageurs des miroirs est une série qui plaît énormément aux enfants car ils peuvent développer leur imagination grâce aux mots judicieusement choisis de Kriss.
A noter que les chapitres sont ici très courts (rarement plus de dix pages) ce qui permet de rythmer l’ensemble, d’apporter de nouveaux éléments dans chacun d’entre eux (on ne s’ennuie pas) et, de façon beaucoup plus pratique, cela permet aux parents de lire un chapitre par soir à leurs enfants ! Détail mais détail non négligeable !

Derrière cette jolie illustration de couverture colorée se cache des mondes tout aussi colorés et passionnants à découvrir ! Si vous n’avez pas encore plongé dans un des miroirs de sorcière, je vous invite à le faire le plus rapidement possible. Votre âme d’enfant suivra avec plaisir et émotion les aventures des deux jeunes héros, Rose et Andy qui, grâce à leurs voyages, grandissent et s’épanouissent. J’attends le troisième – et dernier ? – tome !

 

Image : Vue du monde médiéval visité par Rose et Andy, peinte par l’époux de l’auteure !

Merci infiniment à Kriss F. Gardaz pour sa gentillesse et son sourire !

6 pensées sur “Les Voyageurs des miroirs, Tome 2 : Les Chats d'argent de Kriss F. GARDAZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

87a6eb70bae0971af838f716567849a9hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh