Jane Austen de Victor LUCAS

janeaustenguidevictorlucas
Jane Austen

de Victor LUCAS
(Read in English – 3)
Pitkin Guides,
2010, p. 20

Première Publication : 1996

Pour l’acheter : Jane Austen

Emma Lady Susan Northanger Abbey Orgueil et préjugés (Pride & Prejudice) Persuasion Raison et sentiments (Sense & Sensibility)

♣ ♣ ♣

The works of quintessentially English author Jane Austen remain perennially popular with readers all over the world. Here is the story of her life, from her childhood and early writings, to her move to Bath as a young woman, from her novels still so beloved to this day, to her letters that so charmingly capture the character of the eraall beautifully illustrated with paintings from the period.

Il y a quelques semaines, Matilda (oui, encore elle !) me faisait parvenir un tout petit guide concernant Jane Austen, connaissant mon amour pour l’auteure ; merci ! Je ne sais pas si je parviendrai à retrouver mes souvenirs (la lecture remonte un peu et j’ai depuis, rendu l’ouvrage à sa propriétaire) mais je vais tenter de glisser deux mots sur ce guide qui m’a beaucoup plu !

Je pense que la plupart des lectrices (et peut-être des lecteurs ?) ont entendu parler de Jane Austen et, si elles ne l’ont pas lue, elles la connaissent au moins de nom, notamment grâce à son célèbre Orgueil et préjugés (Pride and Prejudice). Ainsi, si vous êtes de celles (ou pourquoi pas de ceux) qui font partie du cercle des admirateurs de la Dame (surnommés les Janeites), ce guide pourra vous satisfaire. Pour les autres, les simples curieux, c’est une bonne approche mais peut-être pas celle pour laquelle vous opterez, étant donné le prix de l’ouvrage… (Rectification, apparemment, le prix proposé par Amazon est plus qu’abordable !)
Beaucoup plus tournées vers la biographie (plutôt que vers l’étude de l’œuvre), ces quelques pages raviront les fans de la première heure et pourra s’ajouter à leur collection (bien qu’à mon avis, il n’apporte pas de nouvelles informations primordiales aux connaisseurs) et permettront aux novices d’en apprendre un peu plus sur la jeune femme qui se cache derrière ce célèbre nom.

janeausten-copie-1Septième enfant d’une fratrie de huit (six garçons, deux filles), Jane se sent très vite très proche de son unique sœur Cassandra qui garde, pendant les 41 années de la vie de l’auteure, la place de meilleure amie et de plus grande confidente (cf la relation qui lie Jane et Elizabeth dans Pride and Prejudice). La famille Austen est unie : parents, frères et sœurs s’entendent très bien et se soutiennent. Les premières années de la vie de la jeune femme sont plutôt douces, partagées entre la lecture, le dessin, la couture et la danse, domaine pour lequel elle était apparemment douée. Le guide nous apprend que Jane a sans doute connu quelques émois avec un certain Thomas Langlois Lefroy avec qui elle passait beaucoup de temps. Malheureusement, leur manque respectif de fortune les contraint à ne pas poursuivre leur relation ; ils ne se revoient plus. En 1802, à Bath, Jane reçoit son unique demande en mariage. Elle accepte puis se rétracte le lendemain. La raison du refus – sans doute l’absence d’affection de sa part – n’a jamais été prouvée par un document, quel qu’il soit ; les documents concernant l’auteure étant rares. Il semble en revanche admis que Jane avait le soutien plein et entier des membres de sa famille au sujet de son travail d’écrivain. Elle leur lisait ses textes à voix haute pour avoir leurs impressions. Ses œuvres majeures (Pride and Prejudice, Sense and Sensibility, Mansfield Park, Emma) sont publiées « tardivement » entre 1811 et 1815 et reçoivent un assez bon accueil du public et des critiques. Sa santé se détériore alors, dès 1816 et elle s’éteint en juillet 1817, à l’âge de 41 ans, laissant derrière elle plusieurs textes inachevés et une œuvre relativement peu conséquente (en terme de quantité) mais qui fascine de plus en plus au fil des décennies.

Découvrir ou redécouvrir des éléments de la vie de Jane Austen m’a véritablement enchantée. Cette auteure, à l’instar de René Barjavel, est un nom important dans ma vie de lectrice ; tout ce qui les concerne me passionne.
Ce que j’ai surtout aimé dans ce petit (20 pages) guide, c’est sa clarté et les nombreuses images l’illustrant (photographies des lieux où Jane a vécu et des bijoux qu’elle a portés, portraits des membres de son entourage, dessins représentant des moments de sa vie…).
C’est court mais c’est, il me semble, un bon condensé de ce qu’il « faut » savoir sur la vie de l’auteure. En revanche, et il est important de le préciser, l’ouvrage est en anglais (je ne crois malheureusement pas qu’une traduction française existe ou soit prévue) mais c’est abordable. Ces vingt pages ont presque l’apparence d’une entrée que l’on pourrait trouver dans une encyclopédie, le vocabulaire employé reste donc assez « scientifique », sans fioriture ; par conséquent, relativement simple (à part quelques exceptions).

Malgré toutes les qualités présentées précédemment, il y a une chose que je regrette : le choix du portrait de Jane Austen pour l’illustration de couverture. Je sais qu’il s’agit du plus connu mais il me semble qu’il en existe d’autres, plus flatteurs pour la Dame.
J’ai également cru comprendre, grâce aux propos de Matilda, que l’ouvrage était relativement cher, ce que je trouve dommage. Même si l’objet est de qualité (papier glacé, illustrations en couleur…), il n’excède pas les vingt pages. Je ne connais pas (encore) les biographies/études qui ont été publiées au sujet de l’auteure, mais peut-être en existe-t-il d’autres, plus développées et plus abordables ? Il me semble, par conséquent, que ce guide de Victor Lucas est plus un ouvrage de collection destiné aux Janeites…

De mon côté, cette lecture m’a donné encore plus envie de collectionner les ouvrages touchant de près ou de loin à Jane Austen et à son œuvre et j’ai hâte de me plonger dans la biographie (en français) qu’une amie m’a offerte pour Noël !

Un bon condensé de ce qu’il « faut » savoir sur Jane Austen (et quelle joie de (re)découvrir des éléments de sa vie !). C’est clairement présenté (chaque page – ou double page – revient sur un thème particulier) et l’anglais est abordable. Ce guide est un objet de qualité : papier glacé et nombreuses illustrations en couleur, notamment.
L’illustration de couverture, bien que très connue, ne rend pas hommage à Jane Austen, à mon goût.

Une pensée sur “Jane Austen de Victor LUCAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64a47ca2b43057b2b65d7e83e781c7e5TTTTTTTTTTTTTTTTT