Un Pingouin sous les étoiles de Jackie LANDREAUX-VALABREGUE

UNPINGOUINSOUSLESETOILES (1)coupdecoeur
Un Pingouin sous les étoiles

de Jackie LANDREAUX-VALABREGUE
Hachette Jeunesse (Vertige, Coup de foudre),
1999, p. 158

Première Publication : 1999

Pour l’acheter : Un Pingouin sous les étoiles

Jackie Landreaux-Valabrègue a écrit de nombreuses biographies de personnages célèbres tels que Molière ou Jean de la Fontaine. Ses romans quant à eux abordent des thèmes très divers : l’alcoolisme chez les ados dans L’enfer secret d’Adélaïde, la violence dans Death Row ou bien encore la passion et la rivalité dans Passion Théâtre. Jackie Landreaux-Valabrègue écrit aussi des romans d’aventure plus légers mais qui restent toujours très bien documentés.

Patricia – surnommée Patoche par tous ses proches – a 13 ans. Sa mère, irlandaise de souche, l’envoie en Irlande pour les vacances d’été pour lui changer les idées. Bien loin de se réjouir de cette isolation forcée, alors qu’elle rêvait de passer les beaux jours avec ses copines à Paris, Patricia rechigne, voit tout en noir et compte les secondes qui la séparent de la fin de son calvaire.
Ses premiers jours dans les moors (landes) pluvieuses la conforte dans l’idée qu’elle s’apprête à passer les pires vacances de sa vie et puis, un matin alors qu’elle se promène, elle entend une mélodie jouée au violon… elle rencontre alors Laurie, jeune homme de 16 ans un peu à part, souvent la tête ailleurs. Les deux jeunes gens se lient d’amitié, mais Laurie s’absente souvent pour d’obscures raisons, que peut-il donc cacher ?

Il y a des livres comme ça, qui ont une histoire à eux. C’est le cas d’Un Pingouin sous les étoiles. Je lis depuis que je suis gamine, mais mon vrai premier souvenir de lectrice (du moins le plus marquant), c’est celui-ci. Je devais avoir 12 ou 13 ans et ma mère m’avait acheté ce petit roman très « rose » au supermarché du coin. Plus de dix ans après ma première lecture, je m’en souvenais encore, mais j’avais envie de me replonger dans cette histoire pour me remonter le moral. Un Pingouin sous les étoiles c’est mon premier livre « doudou ».
Alors oui, c’est une bluette pour adolescentes, ce n’est pas très intelligent, c’est prévisible et loin d’être de la grande littérature ; mais j’ai eu et ai toujours une tendresse particulière pour cette histoire. C’est un texte qui m’a marquée et m’a aidée à me construire par certains côtés… Un livre « doudou » quoi !

IRLANDEComme toutes les jeunes adolescentes, Patricia n’a pas confiance en elle et se cherche. Evidemment, lors de ma première lecture, à 12 ou 13 ans, j’étais dans le même cas ; donc autant dire que je me suis très vite attachée/identifiée à Patricia. Avec un regard plus adulte aujourd’hui, même si je ne m’identifie plus à l’héroïne, je continue à la trouver touchante et souvent très amusante. Discrète mais avec une répartie intelligente pour son jeune âge, elle fait partie de ces personnages qui me parlent.
Laurie, quant à lui, a ce côté « garçon mystérieux » qui a toujours su faire craquer les demoiselles… En revanche, il n’a pas de supers pouvoirs, ce n’est pas un vampire ou un loup-garou, ni un rebelle dans une société futuriste ; mais juste un adolescent touchant et légèrement décalé par rapport aux jeunes de son âge.

Du côté de l’intrigue, vous l’aurez deviné, c’est plus que bateau et prévisible, mais vu le public visé, c’est normal. Cela reste tout de même rafraichissant et pas si dénué d’intérêt…

Là où Jackie Landreaux-Valabrègue se démarque des autres livres de cette collection « coup de foudre » (et oui, j’en ai lus d’autres quand j’étais ado), c’est grâce à son style. Comme je le disais plus haut, Patricia peut être très amusante parfois, avec une répartie qui me laisse rêveuse… et comme le texte est à la première personne du singulier, le lecteur se retrouve d’autant plus proche de ses réflexions.
Je regrette que les descriptions ne soient pas plus nombreuses, mais l’on ressent tout de même un peu cette atmosphère unique que l’on ne rencontre qu’en Irlande.

C’est court, pas mal écrit et rafraichissant, que demande le peuple ?
En me replongeant dans ce livre, j’ai souri plus d’une fois. Je ne sais pas s’il est pour quelque chose dans ce que je suis/aime en ce moment, mais plusieurs éléments clefs de cette histoire font partie de ma vie actuelle.

Une pensée sur “Un Pingouin sous les étoiles de Jackie LANDREAUX-VALABREGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5150b40f47ecc569da3015ed3ae2ce43;;;;;;;;;;;;;;;;;;