Emma, Diarmuid LAWRENCE

EMMAJaquette
Emma

1996, 1h47

d’après Emma de Jane AUSTEN

Réalisé par Diarmuid LAWRENCE

Avec : Kate Beckinsale (Emma Woodhouse),
Mark Strong (Mr Knightley),
Samanta Morton (Harriet Smith),
Olivia Williams (Jane Fairfax),
Lucy Robinson (Mrs Elton),
Raymond Coulthard (Frank Churchill),

 Fiche IMDb 

Pour l’acheter : Emma

♣ ♣ ♣

Emma Woodhouse, jeune femme riche, vit seule auprès de son hypocondriaque de père, sa sœur ainée ayant épousé un des fils Knightley. Le frère de celui-ci est d’ailleurs un grand ami d’Emma, malgré la grande différence d’âge existant entre eux. Miss Woodhouse est bien décidée à ne jamais se marier, mais occupe son temps à jouer les entremetteuses pour les membres de son entourage.
Ayant réussi, au-delà de ses espérances, à marier sa gouvernante, elle cherche maintenant un bon parti pour sa petite protégée, la jeune Harriet Smith, qui n’a ni nom ni fortune. Elle pense lui avoir trouvé l’époux idéal en la personne de Mr Elton, mais découvre bien vite, à ses dépends, que l’homme  a déjà quelqu’un d’autre en vue…
Les choses semblent aller de mal en pis avec l’arrivée surprise du beau et enjoué Frank Churchill – fils du nouvel époux de la gouvernante d’Emma – et avec l’apparition mystérieuse de la jolie Jane Fairfax – jeune femme accomplie. De quiproquos en quiproquos, les secrets sont exposés au grand jour et, Emma doit se rendre à l’évidence… elle est amoureuse !

Mercredi, je suis allée à la Fnac. Malheur ! En plus d’un livre, je suis ressortie avec le coffret spécial Fnac réunissant les 6 films (7 DVDs) des adaptations des romans de Jane Austen, dont cette version d’Emma, sortie en 1996. Je connais déjà l’adaptation, datant de la même année, avec Gwyneth Paltrow dans le rôle principal, mais c’est la première fois que je vois celle-ci.
Au premier abord, j’y allais un peu à reculons, considérant le choix du visage de Kate Beckinsale moins pertinent que celui de Gwyneth Paltrow. Après ce premier visionnage, je ne sais pas trop quoi penser de cette version. Il y a de très bonnes choses, c’est évident, et sans doute plus que de points négatifs, mais je reste assez peu convaincue par le choix de Kate Beckinsale pour le rôle d’Emma…

EMMAKNIGHTLEYJe ne me souviens plus assez bien de ma lecture du roman de Jane Austen, mais il me semble que cette adaptation suit assez bien la trame du texte d’origine. Bien sûr, mettre au point une adaptation fidèle d’un roman de plus de 500 pages en moins de deux heures n’est pas chose facile ; mais dans l’ensemble, c’est plutôt réussi. Les scènes s’enchaînent bien et en général, c’est plutôt clair. Je pense que même ceux qui n’ont pas lu le texte de Jane Austen n’auront pas de mal à comprendre l’histoire ; même si, évidemment, ils n’auront pas tous les détails à portée de main.
L’ambiance du roman est bien retranscrite, les convenances de l’époque respectées. Je pense notamment à une scène en particulier : les riches protagonistes ont envie d’aller pique-niquer en haut d’une petite colline de la campagne environnante ; et c’est le grand branle-bas de combat ! Des dizaines de domestiques gravissent la colline avec des tables et des chaises sur le dos et préparent un véritable banquet pour ces messieurs-dames, alors que ceux-ci, se contentent de se protéger du soleil sous des ombrelles et de profiter du paysage… Une scène très réaliste à mon avis, et qui illustre bien le monde dans lequel évoluent les héros de cette histoire !
Les décors et costumes sont très beaux, typiques de cette Angleterre du début du XIXème siècle. J’ai juste été un peu surprise par certaines coiffes (notamment celles d’Emma), que je n’avais encore jamais vues ; mais ce n’est qu’un détail sans importance.
En ce qui concerne la musique, j’avoue que je n’y ai absolument pas prêté attention, à part lors des scènes de bal. On retrouve les morceaux habituels, et c’est un plaisir ! Pour le reste, soit la musique est inexistante, soit elle n’est pas assez marquante pour attirer l’attention ; ou alors, j’étais trop occupée à scruter les jeux d’acteurs, pour y faire vraiment attention…

Les petits points « négatifs » viennent plutôt du choix des acteurs pour les rôles principaux. Kate Beckinsale est, à mon avis, beaucoup plus à sa place en femme fatale dans un film d’action (Underworld) que dans une robe empire. Cela dit, elle joue assez bien le côté hautain du personnage d’Emma, mais il manque ce petit côté espiègle que Gwyneth Paltrow sait apporter dans l’autre version de 1996. Je suis assez mitigée en ce qui concerne Mark Strong (vu dans Stardust, très bon dans le rôle de Septimus !) qui incarne parfaitement le côté froid et strict de Mr Knightley mais qui manque de « complicité » avec Emma. Voilà, finalement, ce qui me gène le plus : Kate Beckinsale et Mark Strong ne s’accordent pas assez bien, la complicité de leur personnage n’est pas assez retranscrite ; au contraire de Gwyneth Paltrow et Jeremy Northam qui forment un beau duo.

HARRIETJANEEMMAEn revanche, il est évident que je préfère le choix des seconds rôles dans cette version, à commencer par Samantha Morton / Harriet Smith qui incarne parfaitement la jeune fille entre deux statuts : mi-distinguée, mi-« grossière ». Olivia Williams (vu dans 6ème sens, Peter Pan et Dollhouse), fait de Jane Fairfax une jeune femme réservée et mal à l’aise ; beaucoup moins « vulgaire » que l’actrice choisie dans l’autre version. Petit clin d’œil à Lucy Robinson / Mrs Elton qui semble apprécier les rôles de « garces » puisqu’elle incarnait déjà Mrs Hurst (la sœur aînée de Mr Bingley) dans le Orgueil et Préjugés de la BBC de l’année précédente ! Seul Raymond Coulthard / Frank Churchill me déçoit légèrement ; je lui préfère le charisme et la spontanéité d’Ewan McGregor, dans l’autre version.

Comme vous pouvez le constater, mis à part le choix de Kate Beckinsale et le manque de complicité entre les deux acteurs principaux, je suis plutôt satisfaite de cette adaptation. Précisons que j’ai fait ce premier visionnage en version française et que, d’entrée de jeu, la voix française choisie pour doubler Kate Beckinsale m’a déplu (c’est la voix française de Joey Potter, dans Dawson !). Peut-être est-ce un élément qui a contribué à renforcer mon avis négatif concernant le choix de Kate Beckinsale ; la prochaine fois, je choisirai la version originale – présente sur le DVD, ouf ! – et peut-être changerai-je légèrement d’avis !
En revanche, je ne crois pas avoir aperçu la moindre trace de bonus, et c’est bien dommage ! Cela dit, bonus ou pas, Kate Beckinsale ou non, tout fan de Jane Austen sera ravie de faire l’acquisition de ce DVD pour se plonger avec délice dans l’univers et les intrigues de la célèbre romancière anglaise !

1h45, c’est plutôt court, mais c’est tout de même assez fidèle à l’œuvre d’origine. Mark Strong incarne un Mr Knightley convaincant, dommage que la magie n’opère pas avec sa partenaire ! Des acteurs bien choisis pour les rôles secondaires (notamment pour les rôles d’Harriet, Jane et Mrs Elton). De beaux costumes et décors, le respect des convenances de l’époque et une réalisation réaliste (la scène du pique-nique).
Kate Beckinsale ne me convainc pas totalement dans le rôle d’Emma, et j‘ai donc du mal avec le duo qu’elle forme avec Mark Strong. Un peu court, quelques passages supplémentaires auraient peut-être permis de développer certains points (notamment le dénouement de la relation entre Emma et Mr Knightley). Il n’y a pas de bonus, seulement la version originale et les sous-titres ; c’est bien dommage !

 

Une pensée sur “Emma, Diarmuid LAWRENCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7a75b02e62311673cad9fb167d69f51cDDDDDDDDDD