La Quête d'Ewilan, Tome 2 : Les Frontières de glace de Pierre BOTTERO

la quete d'ewilan tome 2 les frontières de glace pierre bottero rageot poche

coupdecoeur

La Quête d’Ewilan, Tome 2 :
Les Frontières de glace
de Pierre BOTTERO
Editions Rageot Poche,
2010, p.317

Première Publication : 2006

Pour l’acheter : La Quête d’Ewilan, Tome 2

Pierre Bottero (né le 13 février 1964 et mort le 8 novembre 2009) est un écrivain français.

♣ La Quête d’Ewilan : Tome 1 ♣ Tome 3 ♣
Tour B2, mon amour ♣

♣ ♣ ♣

Revenus dans l’Empire de Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, alliés des Ts’liches résolus à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls.Salim se lie d’amitié avec une marchombre, dont les pouvoirs le fascinent ; tandis que face au maître d’armes, Ewilan assoit son autorité et affermit son Don.

J’ai lu le premier tome de La Quête d’Ewilan – D’un monde à l’autre -, il y a quelques années maintenant et je me souviens ne pas avoir accroché plus que ça. J’en garde une impression agréable, mais assez enfantine.
Lors d’un vide-grenier au début du mois d’octobre, j’ai trouvé le troisième volet pour la modique somme d’1€… Il ne me restait plus que le second tome à me procurer ; j’ai profité de mon anniversaire à la fin du mois dernier pour l’ajouter sur ma liste d’envies… et ma Petite Sœur a eu la riche idée de me l’offrir. Voyant que de nombreux Livraddictiens avaient prévu des lectures communes pour les trois tomes, au mois de Novembre, je me suis lancée et ai pris le train en marche avec ce deuxième opus !
En voyant à quel point cette saga (et les autres) de Monsieur Bottero, a du succès ; j’avais peur d’être la bête noire en étant la seule à ne pas accrocher… mais ce deuxième tome fut le bon ! J’ai été très emballée par le monde créé par l’auteur, par ses personnages, par les aventures… Seul le dénouement m’a légèrement déçue par sa rapidité et sa facilité… mais, pour tout le reste, j’en fais un joli coup de cœur !

La jeune et jolie Camille – 14 ans – et son meilleur ami, l’espiègle et survolté Salim, sont de retour dans l’Autre Monde, en Gwendalaviraprès avoir laissé derrière eux, dans le monde « normal », le grand frère de Camille. Leur but est simple : sauver ce monde « parallèle » ! Simple, mais dangereux… Pour cela, ils devront réveiller les Figés (les Sentinelles) et repousser les dangereux Ts’liches en affrontant auparavant de nombreux ennemis, plusieurs embûches et pas mal de difficultés ! Pour les aider dans cette mission, une petite communauté d’amis soudés se met en place. Tous sont différents, mais les liens qui les unissent sont si forts, qu’ils en deviennent complémentaires… C’est parti pour l’aventure, direction le Nord et les Frontières de glace !

A mon avis, le gros gros gros point positif de ce second tome, et des sagas de Pierre Bottero en général, c’est l’univers créé par celui-ci ! Le monde parallèle mis en place par l’auteur représente un travail de titan, tout est inventé de A à Z : la géographie des lieux (merci la carte en début d’ouvrage, pour aider le lecteur à se repérer), l’Histoire du monde, mais aussi ses us et coutumes. Je suis impressionnée par l’imagination de Pierre Bottero, en ce qui concerne la « hiérarchie », les différentes « castes » de métiers. Tout (ou presque) tourne autour d’un pouvoir : le dessin. Ainsi, les hommes capables de dessiner, peuvent choisir plusieurs voix : le dessinateur (qui créé grâce à son imagination), le rêveur (qui répare et guérit les blessures grâce à la force de sa pensée et de son dessin), le navigateur (qui fait avancer les bateaux, par sa propre volonté),… N’oublions pas les analystes, les marchombres et j’en passe ! L’auteur n’a pas oublié les créatures non humaines : les Faëls, les Raïs, les Ts’liches, les goules, les ogres, les marcheurs,… autant de dangers que Camille et ses ami(e)s doivent affronter, dans ce monde à la limite du médiéval fantasy ! Comme vous pouvez le constater, l’ensemble est précis, bien pensé, bien travaillé… et original (pourtant, avec l’explosion de la fantasy ces dernières années, ce n’est pas gagné de faire dans l’innovation !) ! Tout s’emboîte parfaitement et c’est un régal à découvrir !

pierre bottero dédicacesLes personnages sont assez nombreux : ceux qui forment la communauté, mais également ceux que la jeune héroïne croise pendant son voyage. J’ai parfois eu quelques hésitations face à certains noms qui ont des sonorités similaires (Ellana, Eléa, Elicia,… par exemple), mais une fois qu’on a bien en tête qui est qui ; tout est parfaitement compréhensible. Au centre de toutes ces figures, on retrouve évidemment Camille/Ewilan (jeune fille de 14 ans, surdouée, détentrice d’un grand pouvoir et de jolis yeux violets !) ; la demoiselle est protégée et aimée par toute une petite bande : Salim (le meilleur ami de l’héroïne qui apporte bonne humeur et vitalité à la communauté), Ellana (la marchombre, l’image même de la guerrière rebelle éprise de liberté !), Edwin (le beau maître d’armes très courageux), Duom (le vieil analyste bougon qui fait office de papy pour toute la bande),Maniel et Bjorn (deux guerriers tout en muscles, pas forcément très finauds mais particulièrement gentils et dévoués), Artis Valpierre (le rêveur timide et empoté, mais qui fait finalement preuve de bonne volonté) et Chiam Vite (le Faël qui rejoint la troupe suite à un « pari », petit être à la langue aussi aiguisée que ses flèches !). Les personnages sont donc assez nombreux pour que le lecteur en trouve au moins un auquel s’attacher ! On en apprend un peu plus sur chacun au fil des pages, sur leur passé, leur histoire qui se révèlent plus ou moins complexes selon les cas et permettent ainsi plus ou moins d’empathie !

En ce qui concerne l’intrigue, je la trouve finalement assez simple : la communauté créée autour de Camille rejoint le Nord et les Frontières de glace pour mener à bien une mission urgente et primordiale (sauver Gwendalavir de ses ennemis). Les aventures croisées en chemin : embuscades, combats, rencontres d’alliés, difficultés en tout genre, sont assez nombreuses et variées pour qu’on ne s’ennuie pas et pour que ce deuxième tome tienne la route jusqu’au combat « final » (du moins, pour ce volet !). Et si je dois pointer du doigt un aspect négatif de cette lecture, le voilà. En effet, les 250 premières pages sont consacrées au cheminement des personnages, les 50 dernières au combat. Au niveau du nombre de pages, ce n’est pas tellement « court », c’est même proportionnellement bon. Il n’empêche, cependant, que ce dénouement se fait sans grand problème. Certes, Camille est une surdouée, mais j’aurais apprécié qu’elle connaisse quelques difficultés (pour rendre la chose un peu plus « vraisemblable ») car présenté comme tel, on a l’impression que n’importe quel clampin aurait pu parvenir à ce résultat (et dans ce cas, pourquoi le monde aurait-il vraiment besoin des talents de Camille ?). C’est un peu trop facile, et légèrement trop « happy end » pour que je sois totalement convaincue. En revanche, les toutes dernières lignes annoncent un troisième tome assez croustillant, je me lance dans quelques jours et j’ai hâte !

Au niveau du style, de la plume de Pierre Bottero ; je n’ai pas grand-chose à dire. J’ai trouvé la plume de l’auteur très imagée, très vive et pertinente, avec une touche d’humour véritablement bienvenue pour atténuer un peu le « drame » des aventures. Alors que les dialogues m’avaient agacée pendant ma lecture du premier tome, ils m’ont ici amusée et détendent l’atmosphère (je remercie particulièrement les répliques de Salim !). Les personnages, paysages et différentes scènes prennent facilement vie sous nos yeux ; je prends en exemple la description de l’Arche créée par des dessinateurs : grandiose, spectaculaire et qui restera dans mon esprit pendant un petit moment ! Les chapitres sont courts, la lecture est très aisée, très fluide et très rapide. Il n’y a pas vraiment de problèmes de compréhension (si ce n’est peut-être, un peu de difficultés à retenir qui est qui au début, mais c’est aussi parce que ma lecture du premier tome remonte à pas mal de temps, je n’avais plus tous les éléments en tête pour appréhender ce second opus dans les meilleures conditions). C’est donc une lecture destinée aux plus jeunes lecteurs ; mais aussi aux lecteurs plus aguerris qui trouveront dans cette saga, un monde à la hauteur des meilleurs auteurs de fantasy !
A noter la présence (en plus de la carte au début), d’un lexique très complet dans les dernières pages, qui permettra aux plus lents (comme moi), de se référer à telle ou telle définition, selon les besoins. Sont représentées les présentations des différents personnages, mais également les définitions des diverses castes (navigateur, rêveur,…) et celles des nombreuses créatures et races présentes dans ce monde (goule, raïs,…).

J’appréhendais de ne pas apprécier cette lecture comme la grande majorité… et me voilà conquise ! La lecture du troisième tome ne tardera pas car la lecture commune est prévue le 25 de ce mois (novembre) ! A très vite donc, pour la suite des aventures d’Ewilan ! 

2 pensées sur “La Quête d'Ewilan, Tome 2 : Les Frontières de glace de Pierre BOTTERO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3cdc8bc147885bced215a56271667893VVVVVVVVVVVVVVVV