L’Empire des Loups de Jean-Christophe GRANGE

empiredesloupsL’Empire des loups
de Jean-Christophe GRANGE

Le Livre de Poche,
2008, p. 573

Première Publication : 2003

Pour l’acheter : L’Empire des Loups

Jean-Christophe Grangé est un journaliste, grand reporter international, écrivain, scénariste né le 15 juillet 1961. Il est l’un des rares écrivains français dans le domaine du thriller à s’être fait un nom aux États-Unis.

♣ ♣ 

Anna Heymes, la trentaine, est l’épouse d’un des plus hauts fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur. Depuis plus d’un mois, elle souffre d’hallucinations terrifiantes et de régulières crises d’amnésie, au point de ne plus reconnaître le visage de son propre mari et même de commencer à douter de l’honnêteté de ce dernier. Pendant ce temps, dans le Xe arrondissement, Paul Nerteaux, un capitaine de police acharné, se voit confier une enquête concernant la mort de trois femmes d’origine turque qui travaillaient dans des ateliers clandestins et dont les corps ont été retrouvés atrocement mutilés. Pour l’aider à infiltrer la population turque du quartier, Nerteaux n’a d’autre solution que de faire appel à Jean-Louis Schiffer, un de ses anciens collègues connu pour sa réputation de flic implacable.

Peu friande des thrillers et polars, j’ai profité d’un partenariat proposé par Livraddict et le Livre de Poche pour découvrir un des ouvrages du célèbre Jean-Christophe Grangé qui n’avait de célèbre, pour ma part, que le nom. C’est donc avec une grande curiosité que j’ai pris ce livre entre mes mains, déjà séduite par l’illustration de la couverture offerte par le Livre de Poche – l’esquisse d’un visage de femme et d’un symbole étrange, dans des tons automnaux. Je regrette par contre le manque de résumé en quatrième de couverture. Certes, l’annonce : « Tout avait commencé avec la peur. Tout finirait avec elle. » est accrocheuse et les avis de deux critiques encourageants, mais c’est à mon sens, insuffisant pour capter l’entière attention d’un potentiel lecteur.

jeanchristophegrangeBref. Commençons cet avis en donnant quelques informations sur les différents personnages. Ceux-ci sont plutôt nombreux, mais j’en retiendrai surtout quatre, deux femmes et deux hommes. Dès la deuxième ligne, Jean-Christophe Grangé nous met en présence d’Anna Heymes. Très vite, celle-ci, avec ses peurs, ses doutes et ses pertes de mémoire, se fait attachante et c’est avec le coeur battant que j’ai suivi ses aventures et sa recherche d’identité. Cependant, lorsqu’Anna commence à retrouver la mémoire et donc son véritable nom, elle se détache du lecteur et devient de plus en plus étrangère, jusqu’au dénouement. La seconde femme du récit – Mathilde Wilcrau – apparaît un peu plus tard et malgré sa personnalité assez développée sous la plume de l’auteur, elle est restée au second plan et n’a pas su me toucher. Quant aux deux hommes, Paul Nerteaux et Jean-Louis Schiffer, ils forment un duo de flics, le jeune naïf et le vieux sage. Encore une fois, Jean-Christophe Grangé nous abreuve de détails intéressants les concernant, mais une distance persiste entre eux et moi. Je n’ai pas réussi à m’attacher réellement aux différents protagonistes (sauf peut-être à Anna, dans la première moitié du récit), et cela me laisse comme une impression d’échec.

En ce qui concerne l’histoire, je félicite l’auteur car j’ai été tout bonnement happée par une intrigue haletante ; les 300 premières pages s’avalent rapidement et goulûment ! En effet, grâce à une mini-révélation à chaque fin de petit chapitre, Jean-Christophe Grangé parvient à nous tenir en haleine et nous oblige presque à continuer, pour savoir. L’alternance de points de vue et donc d’histoires, à chaque nouvelle partie (douze en tout + un épilogue) est une riche idée. Le narrateur est omniscient et le lecteur sait tout sur tout ; j’aime ça. La première partie suit les aventures d’Anna, et, la laisser à un moment crucial pour entamer une nouvelle partie et donc suivre les péripéties d’un autre personnage, est très déstabilisant. Il faut attendre plusieurs dizaines de chapitres avant de déceler le lien entre les deux histoires ; et c’est surtout cette quête qui m’a tenue en haleine. Malheureusement, une fois le lien établi plus ou moins précisément, l’engouement retombe et je n’avais plus la même hâte de parvenir à la fin. Je suis un peu déçue en ce qui concerne l’explication de l’intrigue, un peu trop politique pour moi. J’ai, en revanche, apprécié la découverte d’éléments historiques, archéologiques et politiques concernant la Turquie, pays que je connais très peu. Enfin, même si je me rends compte que la fin ne pouvait être autre, je suis légèrement déçue par le dénouement et par l’épilogue qui m’ont laissé un petit pincement de regret lorsque j’ai refermé le livre.

empiredesloupsfilmOutre l’utilisation de courts chapitres et de révélations bien placées, je salue la plume de Jean-Christophe Grangé qui permet une lecture fluide et agréable. Les explications scientifiques et politiques, en plus d’être intéressantes, sont bien menées et ne présentent pas de difficultés. J’ai appris qu’un film a été réalisé (avec, notamment, Jean Reno, que j’aime beaucoup), mais je ne sais pas si l’auteur a écrit ce livre en prévision d’une adaptation. En tout cas, la trame générale et l’enchaînement des scènes font très « scénario Hollywoodien », ce qui a du bon car on ne s’ennuie pas une seule seconde (entre les courses poursuites, les interrogatoires musclés et les fusillades), mais cela me laisse également une impression de « trop ». Trop d’évènements en si peu de temps (à peine quelques jours), trop de découvertes et révélations « faciles » et presque invraisemblables parfois. Le rythme est donc soutenu (trop ?) et ne laisse malheureusement pas la place à un développement psychologique des personnages plus approfondi, ce qui, à mon goût, aurait apporté un petit plus à l’histoire générale.

Malgré quelques éléments négatifs, c’est avec une bonne impression générale que je sors de cette découverte du style et de l’imaginaire de Jean-Christophe Grangé ; et également avec une grande envie de découvrir l’adaptation, et pourquoi pas, d’autres oeuvres de l’auteur!

 

Une pensée sur “L’Empire des Loups de Jean-Christophe GRANGE

  • Ping : Titres (A – K) | Bazar de la Littérature

  • 13 avril 2014 à 10 h 11 min
    Permalink

    bonjour Méli
    JC Grangé je le connais pour les rivières pourpres enfin le film 😉 ce que tu en dis dans ta chronique écrite ma plait d’autant plus si y’a de la politique a voir 🙂 merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

082f14c4f38fea8a68334c656b4ba25akkkkkkkk