Le Môme en conserve de Christine NÖSTLINGER

Le Môme en conserve
de Christine Nöstlinger

Le Livre de Poche Jeunesse,
2007, 221 p.

Première Publication (vo) : 1975


Pour l’acheter : Le Môme en conserve


Christine Nöstlinger, née le 13 octobre 1936 à Hernals, près de Vienne, et morte le 28 juin 2018, est une auteure autrichienne de littérature d’enfance et de jeunesse. Elle a écrit pour la radio, la télévision et la presse, mais la majorité de sa production est de la littérature pour enfants. Son œuvre se concentre surtout sur les besoins des enfants, dans une perspective anti-autoritaire. Elle ne s’interdit pas d’aborder des sujets comme le racisme, la discrimination ou l’exclusion. (Wikipédia)


♣ ♣ ♣


Mme Bartolotti a-t-elle commandé cet enfant sur mesure qu’une usine lui envoie dans une boîte de conserve ? Elle ne se rappelle plus…
Mais Frédéric est si charmant ! Il l’est même trop. Obéissant et surdoué, le chouchou de la maîtresse se fait détester à l’école. Seule Sophie l’aime et le sauvera à l’heure du danger. Comment ? En lui apprenant des gros mots et les mauvaises manières !


Travailler en bibliothèque c’est avoir la chance de recevoir les conseils quasi quotidiens de ses collègues plus ou moins spécialisés dans certains domaines. Ma lecture de ce Môme en conserve suit l’une de ces recommandations et confirme la richesse de ces échanges entre connaisseurs.

Le quotidien chamboulé par l’arrivée d’un enfant sur mesure

Mme Bartolotti est une femme solitaire souvent traitée d’originale par ses pairs. Le qu’en-dira-t-on ne lui importe guère, elle vit sa vie comme elle l’entend et cela commence par son apparence physique et ses choix vestimentaires, particulièrement hauts en couleurs. Mme Bartolotti apprécie les rendez-vous réguliers avec le pharmacien. Ils se voient deux fois par semaine pendant des créneaux bien particuliers ; tout est bien calé. Jusqu’au jour où un paquet lui est livré.
Elle ne se souvient pas avoir commandé ; ça date sans doute du temps de M. Bartolotti et la livraison aura pris beaucoup de retard. Elle ouvre le carton et suit les instructions : c’est un jeune garçon très bien élevé qu’elle découvre face à elle, tout droit sorti d’une grosse boîte de conserve. Si bien élevé qu’il fait le bonheur du pharmacien, ravi de devenir père adoptif. Mais tout ça n’est pas du goût de Mme Bartolotti qui se sent dépassée et envahie. Et puis cet enfant trop poli et sans saveur, c’est insupportable !

Christine NÖSTLINGER, portrait trouvé sur Kakadu.de

Christine Nöstlinger propose une histoire très drôle, grâce à ses personnages à la limite de la caricature et aux situations qu’ils traversent, assez invraisemblables. L’humour est aussi lié au décalage entre ceux qui parlent (notamment Frédéric, l’enfant né de la boîte de conserve) et le langage utilisé (soutenu, très policé pour Frédéric). Les scènes qui en découlent prêtes forcément à sourire. Ajoutez à cela un comique attaché au visuel (les descriptions très marquées de Mme Bartolotti par exemple) et vous voilà face à un court roman jeunesse efficace et marquant !

C’est drôle mais appelle aussi à la réflexion

Et comme dans la plupart des histoires dédiées au jeune public, aux côtés de l’humour, les messages et questionnements sont bien présents. On peut ici se demander à quoi ressemble l’enfant parfait ? Peut-il être commandé sur mesure ? Quelle est la meilleure éducation à lui offrir ? Quel est le rôle des parents/des enfants ? L’enfant doit-il être la réplique de ses parents, doit-il être comme ceux-ci souhaitent qu’il soit ou doit-il affirmer sa propre personnalité ?…
Voilà quelques-unes des interrogations mises en avant, il me semble, par Christine Nöstlinger. L’autrice n’apporte pas de réponses fermées et définitives, chacun y trouvera et prendra ce qu’il voudra. Et c’est très bien comme ça.

Je ne connaissais absolument pas Christine Nöstlinger avant d’ouvrir son Môme en conserve mais je comprends maintenant sans mal sa notoriété et la dimension « classique » de son œuvre. Publié dans les années 70, ce court roman jeunesse est, à mon avis, aussi drôle, intelligent et efficace que les histoires offertes par Roald Dahl !


Vous avez aimé ? Dites-le !
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram