C’est lundi, que lisez-vous ? (16)

 

Voilà un résumé de mes lectures de ces trois dernières semaines !

C’est I believe in pixie dust qui répertorie désormais les liens chaque lundi.


J’ai fini de lire et j’ai lu…

La Muse. Cette lecture a été une grosse claque émotionnelle et je ne m’en suis toujours pas véritablement remise. Il faut que je trouve les mots pour vous en parler correctement, mais ça ne va pas être évident. Autumn de Delerm offrait déjà une plongée dans l’univers préraphaélite, ici on est au cœur de la tragédie. Poignant.
Une Fille facile. Une claque avec celui-ci aussi, un coup de poing. Une Fille qualifiée de « facile » qui se fait violer (par 4 mecs, alors qu’elle est droguée et donc non consciente, non consentante), finalement, ne l’aurait-elle pas « demandé/bien cherché » (Asking for it, le titre anglais) ? On suit cette fille populaire, qui séduit, écrase parfois les autres, aime la vie et en profite… jusqu’au soir fatidique. Et tout change. Avec en plus la dimension des réseaux sociaux, évidemment. Elle est horripilante au début, pas forcément beaucoup plus sympathique au fil de l’histoire et pourtant on ne peut évidemment pas être indifférent à ce qui lui arrive. Le dégoût de soi, la culpabilité, la honte, l’envie d’en finir… tout y passe ! Première lecture pour The Irish Readathon !
Lettres à pattes et à poils. Deuxième « tome » offert par Philippe Lechermeier et Delphine Perret. Le duo fonctionne toujours mais les 5 lettres proposées dans ce recueil sont tout de même moins savoureuses que les 5 premières (dans le recueil précédent). Pas grave, ça reste amusant et très bien écrit !


Roméo et Juliette, version manga. On a acheté la plupart des réécritures de classiques de cette collection, je voulais les tester et j’ai commencé par Roméo et Juliette. Je trouve l’idée intéressante : offrir un classique de la littérature dans une version qui parlera aux plus jeunes lecteurs mais je suis un peu perplexe. Après avoir lu cette version illustrée, on a les grandes lignes de l’histoire mais il manque clairement les subtilités et l’intensité du récit. C’est très rapide (donc assez peu crédible, encore moins que dans le texte original !) et les héros semblent plus niais qu’animés par une belle force de caractère. Les dessins ne sont pas non plus particulièrement beaux. Mais pour une première approche, l’idée est intéressante. J’espère que les lecteurs de ces mangas (j’en testerai un autre dès que possible) auront ensuite envie de lire les œuvres d’origine.
Saga, T. 2 et 3. Pas grand chose de plus à dire que la dernière fois, lors de ma découverte du premier tome. C’est clairement excellent. Les personnages ont une force incroyable, un pouvoir d’attraction assez hallucinant. Je me suis attachée à chacun d’entre eux (surtout au couple principal évidemment) et je meurs d’envie de connaître la suite. L’univers semble sans fin et je me demande franchement où les créateurs ont pu trouver toutes ces idées ! Je suis heureuse d’avoir osé me plonger dans ce comics, si toutes les œuvres du genre sont aussi riches, je vais devenir accro.


 

Une sélection d’albums découverts ces dernières semaines. En fait je pense que j’en ai lus une bonne quarantaine d’autres (il a fallu passer des commandes, donc il faut bien qu’on teste avant d’acheter ! :D) mais je n’ai pas noté tous les titres cette fois (snif). Voilà ceux qui m’ont marquée.
La série d’Antonin Louchard est à mourir de rire (Les Bottes est mon grand favori !), si vous avez ou travaillez avec des enfants, vous devriez retrouver des situations quotidiennes grâce à ce lapin (un peu tête à claques, il faut avouer ! Ahahah !).
Les Larmes est un énorme coup de cœur aussi bien dans le texte que dans l’illustration. D’une grande douceur, avec un message très beau et positif. Je conseille !


Je lis…

Fergus a dix-huit ans lorsqu’il fait une découverte extraordinaires : le corps d’une enfant à demi enterré dans la tourbe.
Presque intact. Pourtant, il a deux mille ans… Une archéologue vient sur les lieux avec sa fille, Cora. S’il n’y avait que le charme et la sensualité de Cora… Mais l’Irlande du Nord est en plein conflit avec l’Angleterre et Joe, le frère de Fergus, proche de l’IRA et en prison, a entamé une grève de la faim. Comment trouver les mots pour le convaincre d’arrêter ? Et cette voix qui parle à Fergus, la nuit, peut-elle être celle de Mel, l’enfant de la tourbe ? 1981, l’année des troubles en Irlande, vécue par un jeune garçon terriblement attachant, sensible, idéaliste et combatif.

Nous allons découvrir, dans cet ouvrage d’un des plus grands spécialistes des littératures de l’Irlande, un monde étrange et ancien, empreint de bruit et de fureur : c’est le monde celtique primitif, régi par la règle stricte des lois tribales, où tout n’est que combats titanesques, furieuses courses de chars et merveilleux banquets. Il y plane continuellement la présence du héros celtique plein d’ardeur guerrière et de courage surhumain, mais aussi celle du monde des ténèbres, les sídhe, qui côtoie celui des hommes. Parfois, ces deux mondes communiquent par d’étranges et fabuleuses portes et leurs rencontres sont porteuses de magie, de rêve, mais aussi de terribles histoires. Dans L’Épopée irlandaise, Georges Dottin nous révèle un monde barbare et fascinant, étrange et pourtant curieusement proche, constitué par les traditions mythologiques qui ont forgé notre culture.

Malgré certains travaux novateurs, le Moyen Age continue d’être considéré comme une période barbare, marquée par la violence, le famine et la peste. Entre l’Antiquité et la Renaissance, la nuit planterait sur dix siècles d’histoire occidentale. Pour dissiper cette vision caricaturale, l’auteur met en regard les bons comme les mauvais cotés de l’existence des contemporains de Charlemagne, de Saint Louis ou des Médicis. En dix chapitres portant notamment sur l’alimentation, la médecine, les femmes, l’intolérance, les plaisirs ou la mort, il brosse un tableau nuancé et vivant, qui rend la civilisation médiévale profondément attachante et la restitue dans toute sa vérité.


Je vais lire…

Je voudrais déjà terminer mes trois lectures en cours avant d’en prévoir d’autres… mais mois irlandais oblige (The Irish Readathon), mes lectures continueront surtout à être teintées d’Irlande !

 

Vous avez aimé ? Dites-le !
error

5 pensées sur “C’est lundi, que lisez-vous ? (16)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram