Un Jour de David NICHOLLS

Un Jour
de David NICHOLLS

Editions 10/18,
2012, 620 p.

Première Publication (vo) : 2011

Pour l’acheter : Un Jour

 

David Nicholls, né le  à Eastleigh dans le Hampshire, est un romancier et scénariste britannique. (Wikipédia)

 

♣ ♣ ♣

 

Lui, Dexter, issu d’un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant.
Elle, Emma, d’origine modeste, charmante qui s’ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions.
Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre.
D’année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s’aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble.
Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises…


Un Jour fait partie de ces livres qui ont eu tellement de succès qu’ils se sont vus adaptés au cinéma. Je n’ai pas vu le film et ne suis plus sûre d’avoir envie de le faire après cette lecture qui me laisse assez mitigée. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, mais certainement pas à ce que j’ai trouvé.

Un Jour, c’est l’histoire contrariée d’Emma et Dexter, deux étudiants qui passent une nuit ensemble à la fin des années 80 et qui n’auront de cesse, les vingt années suivantes, de se croiser et de se chercher… et j’ai presque envie de dire : quel gâchis !
Emma c’est la jeune et pauvre étudiante intello militante qui veut changer le monde mais qui n’arrive même pas à changer sa propre vie. Complexée et réservée, elle tombe sous le charme de Dexter mais, paumée, elle s’enferme dans une vie qui ne la satisfait pas.
Dexter lui, c’est tout le contraire. Fils de bonne famille pourri gâté, il claque des doigts et a tout ce qu’il souhaite. Pas besoin d’étudier ni même de travailler, l’argent n’est pas un problème. Alors Dexter flambe. Il voyage, il séduit, il consomme… le tout avec excès. Il finit par devenir présentateur vedette et le monde des paillettes l’engloutit. Parfois, dans les brumes de l’alcool ou de la drogue, il se souvient de la petite Emma et perçoit qu’il peut vivre des instants apaisés et heureux en sa compagnie… mais sa folle vie le rattrape bien vite et l’étudiante reprend sa place de bonne copine un peu trop moralisatrice.

David NICHOLLS, portrait trouvé sur Wikipédia.

Un Jour, c’est l’histoire de deux êtres qui ne font que se croiser. Le temps passe, les rendez-vous manqués se multiplient et chacun repart de son côté pour tenter de vivre sa vie. Ce que je retiens de cette lecture c’est qu’à force de ne pas saisir sa chance, de ne pas OSER le geste ou la déclaration qui pourrait tout changer… les héros passent complètement à côté de leur vie ! Et quel p****n de gâchis !!! Dès le lendemain de leur première nuit, si l’un ou l’autre avait fait un pas pour combler l’espace entre eux, tout aurait été différent… et ils mettent 20 p****n d’années à s’en rendre compte !!! Tout ça, pour ça. J’en soupire de frustration.

Malgré tout, j’ai aimé la narration proposée par David Nicholls. L’auteur choisit de nous raconter chaque 15 juillet pendant toutes ces années (d’où le titre : Un Jour), chaque chapitre permet donc un bond dans le temps. J’ai aimé ces ellipses narratives bien maîtrisées car elles font avancer les choses mais le lecteur n’est pas perdu, il parvient à glaner assez de détails pour comprendre tout ce qui a pu se passer l’année écoulée.
La construction est intelligente car accentue l’évolution (ou pas d’ailleurs) des personnages au fil du temps qui passe. Emma est celle qui se prend le plus en main et qui parvient à sortir la tête de l’eau. Elle se construit professionnellement et amoureusement malgré les nombreuses erreurs qu’elle commet. Mais au moins, elle tente, elle avance. Dexter lui, c’est un tout le contraire, il semble stagner ou pire, reculer. Chaque année le présente un peu plus alcoolisé ou défoncé, un peu plus dans la déchéance malgré sa chance première et les personnes qui lui tendent la main.
Ce qui m’amène à ce qui m’a finalement le plus dérangée dans cette histoire : ses héros assez détestables. Je n’ai pas pu m’identifier à eux (jamais de la vie !) et je n’ai pas su être touchée par leur destin. Emma a pu m’émouvoir légèrement de temps en temps mais vraiment légèrement. Dexter lui n’a su que me faire pitié et je me suis sincèrement demandée tout au long de ces 600 pages, comment l’héroïne pouvait le trouver à son goût tant il est détestable et pathétique.

Avec Un Jour, je pensais m’évader dans une jolie romance feel good mais j’ai finalement trouvé beaucoup d’amertume dans ce roman qui nous parle de désillusions et de la vie qui nous passe sous le nez. Cela dit, tout ça a un côté assez réaliste et me donne encore plus envie de ne jamais ressembler à ces deux héros assez insupportables et de ne surtout jamais laisser passer ma chance quand elle se présente !

3 pensées sur “Un Jour de David NICHOLLS

  • 21 février 2018 à 21 h 02 min
    Permalink

    Coucou !
    Je ne savais pas qu’il y avait un film qui était tiré de ce livre. Je me souviens être sortie assez mitigée de cette lecture également. Je pense quand même faire ma curieuse et jeter un oeil à ce film !
    Merci pour l’info 😉
    A bientôt.

    Répondre
  • 19 février 2018 à 20 h 10 min
    Permalink

    J’ai vu le film il y a 5 ans et lu le roman quelques mois après et j’avais beaucoup aimé l’un et l’autre (j’ai préféré le film cependant) mais c’est vrai que ce n’est pas du tout une romance feel-good, c’est assez triste et même dramatique et fait de rendez-vous manqués. Bref, ce n’est pas un conte de fées… Et c’est vrai que Dexter n’est pas un personnage auquel on peut s’attacher d’emblée et qu’il est très immature et qu’il faut pratiquement la fin et qu’il prenne du plomb dans la tête pour qu’on l’aime bien 🙂

    Répondre
  • 19 février 2018 à 16 h 56 min
    Permalink

    Outch ^^ J’avais très envie de découvrir ce livre mais ton avis me refroidit !! Je ne l’achèterai pas, je le prendrais peut-être à la médiathèque . C’est dommage, l’idée de base est vraiment sympa je trouve…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://bazardelalitterature.com/2018/02/19/jour-de-david-nicholls">
YouTube
Instagram