Maxime Mainard, Tome 1 : Comment (bien) rater ses vacances de Anne PERCIN

Maxime Mainard, Tome 1 :
Comment (bien) rater ses vacances
de Anne PERCIN

Editions du Rouergue,
2013, p. 186

Première Publication : 2010


Pour l’acheterComment (bien) rater ses vacances


Anne Percin, née le  à Épinal en France, est une écrivaine française. (Wikipédia)


♣ ♣ ♣


Pour échapper aux vacances en famille, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère. Il avait tout prévu pour passer des jours tranquilles devant son ordi… sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Le voilà seul pendant son hospitalisation, et les vacances vont se transformer en feuilleton délirant !


Alors que mon rythme de lecture ne cesse de ralentir ces dernières semaines, j’ai reçu une bouffée d’air frais et de bonne humeur grâce à Anne Percin et le premier tome de sa série articulée autour du personnage de Maxime Mainard. Un grand merci pour ce bon moment de franche rigolade !

Vous avez aimé Auguste dans la trilogie des Autodafeurs de Marine Carteron ? Vous aimerez sans aucun doute le Maxime créé par Anne Percin. Adolescent de 17 ans un peu solitaire mais surtout à l’humour très caustique, Maxime est un narrateur hyper agréable à découvrir !

Anne PERCIN, portrait trouvé sur Babelio.

Tout commence dans la voiture, alors que sa mère annonce que les vacances se dérouleront cette année en Corse. A 17 ans, pas tellement envie de traîner dans les jupes de ses parents, d’autant plus que la petite soeur souhaite partir en colonie de vacances en Bretagne ; Maxime annonce donc qu’il préfère migrer chez sa grand-mère où il pourra passer ses journées à zoner sur l’ordinateur. C’est d’accord, les parents en Corse, les deux enfants éparpillés en France. Maxime est ravi, c’est la tranquillité assurée.
Oui mais voilà que sa grand-mère a la mauvaise idée de faire une crise cardiaque au milieu des pots de confiture… au secours les pompiers, notre héros doit finalement assumer l’angoisse de la maladie associée à la vieillesse, les visites quotidiennes à l’hôpital et surtout, les journées en solitaire ! Les courses, les repas, le ménage… dur dur pour un adolescent se vantant d’être solitaire mais qui, finalement, n’a jamais vécu seul. Et justement, la solitude, ce n’est pas si évident à supporter alors les conversations en ligne sont plus que les bienvenues, même avec une jeune fille qui ne se prive pas de le taquiner et de le rembarrer à la moindre occasion.

Vous l’aurez deviné : c’est drôle. Mais aussi frais, tendre et (très) émouvant. Maxime pousse le cynisme et le second degré encore plus loin qu’Auguste, à mon goût. Et lui aussi lance de très nombreuses références à la pop-culture sur quasiment 200 pages.
C’est le narrateur donc tout est rédigé à la première personne du singulier, de souvenirs émus (les crêpes de son enfance) en péripéties burlesques (l’arrestation alors qu’il escalade le mur de la maison de sa grand-mère et tout ce qui s’en suit est hilarant !), le lecteur se met dans la peau de Maxime pendant quelques heures.

Difficile alors de ne pas se sentir concerné par l’aventure rocambolesque de cet adolescent, même si plus d’une dizaine d’années peuvent nous séparer de lui. Il m’a amusée et il m’a émue. Je n’ai donc qu’une envie : découvrir la suite de ses aventures… que va-t-il se passer pour lui après cet été haut en couleurs ?

Et vous savez quoi ? Un quatrième épisode a été publié en 2017 et pour l’occasion, le Rouergue a refait une petite beauté à toute la série en lui offrant de nouveaux visuels !


4 pensées sur “Maxime Mainard, Tome 1 : Comment (bien) rater ses vacances de Anne PERCIN

  • 17 janvier 2018 à 22 h 08 min
    Permalink

    J’ai déjà eu l’occasion de rencontrer la plume d’Anne Percin avec « Le premier été » dont je suis folle amoureuse. La façon dont tu décris ce titre me donne vraiment envie de me pencher sur la série (j’espère seulement en avoir l’occasion).

    Chouette chronique en tout cas !

    Répondre
  • 14 janvier 2018 à 23 h 29 min
    Permalink

    PS : On ne peut pas liker tes articles sur wordpress ? C’est ma technique pour retrouver les livres à mettre dans ma PAL mais là je ne trouve pas le bouton. C’est moi ou c’est normal ?

    Répondre
    • 15 janvier 2018 à 10 h 44 min
      Permalink

      C’est peut-être une fonctionnalité que je n’ai pas activée (ou qui n’existe pas dans ce thème WordPress)… je vais gratter un peu pour voir à quoi ça ressemble ! Merci de me l’avoir signalé ! 🙂

      Répondre
  • 14 janvier 2018 à 23 h 01 min
    Permalink

    Cool j’ai adoré les Autodafeurs, et ce titre vraiment, est très inspirant ! Hop, direction la PAL 😉 Merci pour cette découverte !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8b92d08d26044921997b3de91bbdbad1QQQQQQQQQQQQQQQQQQQ

Vous avez aimé ? Dites-le !

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://bazardelalitterature.com/2018/01/14/maxime-mainard-tome-1-bien-rater-vacances-de-anne-percin">
YouTube
Instagram