Nuits d’angoisse, Tome 1 de Pierre BELLEMARE

Nuits d’angoisse,
Tome 1
de Pierre BELLEMARE

Editions n°1,
2017, p. 304

Première Publication : 1990


Pour l’acheter : Nuits d’angoisse, Tome 1


Pierre Bellemare, né le  à Boulogne-Billancourt (Seine), est un écrivain, homme de radio, chanteur, conteur, animateur et producteur de télévision français. (Wikipédia)


♣ ♣ ♣


Un milliardaire qui s’offre le seul cadeau qu’il n’ait jamais eu : un meurtre. Un bourreau contraint par des aristocrates à décapiter une femme. Un assassin devenu aveugle, auquel on greffe les yeux de sa victime… Autant d’histoires difficiles à croire mais pourtant vraies !
À travers ces courts récits, Pierre Bellemare nous entraîne dans un terrifiant voyage au bout de la nuit, dans un monde où l’étrange et l’insolite le disputent au fantastique et à l’horreur, où les existences les plus banales basculent brutalement dans l’invraisemblable, le sordide ou le cauchemar.


Pierre Bellemare c’est le maître incontesté des faits divers. Celui qui sait nous conter n’importe quelle histoire et surtout la rendre passionnante. Je le connais surtout en tant que présentateur télévisé mais il est aussi et surtout à l’origine de nombreux ouvrages et recueils à ce sujet, rassemblant les crimes et affaires françaises ou étrangères, récentes ou non.

Ce premier volume baptisé Nuits d’angoisse est une réédition (la première publication date de 1990) qui nous propose quelques dizaines de faits divers, de la campagne française aux Etats-Unis, du XIXe siècle aux années 80.
Chacune des “nouvelles” est brève, jamais plus de 20 pages. Mais Pierre Bellemare parvient en quelques phrases, à transporter son lecteur dans une situation, un contexte bien singuliers. Dès lors, les principaux protagonistes sont bien identifiés, le crime ne tarde pas à apparaître et la chute est toujours efficace. Parce qu’il s’agit ici d’histoires résolues, le lecteur obtient donc toujours le fin mot de l’histoire.

Je parle de “nouvelles” et de “chute” comme si je présentais de courts textes de fiction avec leurs codes narratifs mais les choses sont très claires ici : Pierre Bellemare nous relate des histoires qui paraissent certes assez extraordinaires et donc tout droit sorties de son imagination mais qui, pourtant, sont… VRAIES ! C’est un investigateur, un journaliste – et non un écrivain romancier – qui raconte d’après les faits divers et les documents qui les accompagnent (témoignages, compte-rendu de procès, pièces d’archive…).

J’ai aimé avoir un panel d’affaires très différentes, à des époques diverses, dans des lieux très éloignés… mais même si j’ai fortement apprécié le caractère parfois très historique et même folklorique (l’une de ces affaires se déroule au XIXe siècle en Irlande, alors qu’un homme brûle sa femme, persuadé qu’elle a été en contact avec les fées et donc qu’elle a été remplacée par un changeling), j’aurais peut-être aimé davantage de faits divers plus récents. En même temps, le livre a été publié pour la première fois en 1990 donc il commence un peu à dater…

Impossible de retenir toutes les histoires qui défilent sous nos yeux mais l’impression d’extraordinaire est bel et bien là et une chose est sûre, Pierre Bellemare est un merveilleux conteur et c’est toujours un plaisir de le lire (ou l’écouter !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7792783caa9cca7d3e528e6a5364307av