[INTERVIEW] Une libraire au Mans

 

La collaboration avec la revue PAGE des libraires ce n’est pas seulement des exemplaires de la revue à gagner à l’occasion de chaque nouvelle sortie, mais également des interviews afin de vous faire découvrir quelques acteurs de la chaîne du livre et leur lieu de travail.

 

♣ ♣ ♣

 

Aujourd’hui, c’est Mélanie Blossier de la librairie Doucet située au Mans qui se prête au jeu des questions… et on la remercie !


1) Comment êtes-vous devenu libraire ?

Par passion ! Après des études de lettres modernes où je m’ennuyais fermement, je me suis dit que je pourrais peut-être vivre de ma passion première : la lecture. J’ai donc fait un DUT métiers du livre.


2) Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?

J’adore conseiller et partager des coups de cœurs ! Il n’y a rien de plus satisfaisant que de transmettre le goût de la lecture ou d’assouvir la soif des lecteurs de tout âge, conseiller une histoire du soir à partager avec les parents… ma plus grande satisfaction a été avec un ado qui venait à contre cœur avec sa mère pour choisir un livre à lire pendant les vacances. Il paraissait à la fois timide et blasé, un ado quoi, et c’était ardu de lui faire aligner deux mots sur ses goûts, ses passions, pour me guider un peu. Bref comme il avait l’air suffisamment mûr je lui ai conseillé Qui es-tu Alaska ? de John Green, le Salinger de notre époque selon moi. Je lui ai dit que si il n’aimait pas, il pouvait me le rapporter en bon état etc. Sa mère est revenue à leur retour de vacances pour me dire qu’il l’avait dévoré sur le trajet à l’aller et qu’il avait adoré ! Il en redemandait encore et elle en était toute émue car il n’avait jamais voulu de livre depuis qu’il savait lire!


3) Quelle dernière lecture vous a le plus marqué ?

Flora Banks chez Casterman : un ovni ! C’est clairement un récit incroyable que j’ai quasiment lu d’une traite tellement il y a de suspens ! J’y ai repensé pendant plusieurs jours après la lecture tellement l’histoire m’a remué. C’est une fiction au suspens digne d’un thriller et aux émotions d’un témoignage troublant. Bref un gros coup de cœur  à lire dès 14 ans.


4) Quel livre de l’actualité littéraire conseillerez-vous pour se faire du bien ?

Tout pour se déplaire de J. Klein chez Scripto : une pépite romantique et contemporaine, parfaite pour les lectrices (plus que lecteurs il faut être honnête !) qui cherchent une histoire d’amour intelligente et bien écrite.


5) De quelle manière participez-vous à la revue (PAGE des libraires) et pourquoi ?

J’écris dans la revue car la librairie Doucet est en partenariat avec Page des libraires. Cela me permet de partager mes coups de cœurs avec des confrères, des bibliothécaires et des lecteurs que je ne vois pas, et vice et versa.


6) Le livre que vous lisez en ce moment …

J’ai commencé hier Silence radio (qui n’est pas encore paru) de Alice Oseman qui m’avait séduite avec son premier roman L’année solitaire. Cette très jeune auteure écrit superbement bien : un texte juste, intelligent et qui fait réfléchir les ados, tout ce que j’aime en fait !

 

Vous habitez au Mans ?
Vous n’avez plus qu’à faire un tour dans la librairie Doucet !

 

♣ ♣ ♣

 

Rendez-vous début juin pour les 11 ans du blog, à l’occasion, plusieurs concours seront organisés et mon petit doigt me dit que la revue PAGE des libraires pourrait bien être de la partie !

 

3 pensées sur “[INTERVIEW] Une libraire au Mans

  • 31 mai 2017 à 19 h 23 min
    Permalink

    Encore une interview bien sympathique 🙂 L’annecdote du garçon avec « Qui es-tu Alaska ? » est particulièrement touchante. J’adore quand les retours sont aussi bons !

    Répondre
  • 29 mai 2017 à 15 h 21 min
    Permalink

    Merci pour cette interview très sympa !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5dc08faf1642b53ca40a60266e8184909999999999999999999999