M Train de Patti SMITH

M Train
de Patti SMITH

Gallimard,
2016, p. 272

Première Publication (vo) : 2015


Pour l’acheter : M Train


Patricia Lee Smith dite Patti Smith, née le à Chicago (États-Unis), est une chanteuse et musicienne de rock, poète, peintre et photographe américaine. Mariant la poésie Beat avec le garage rock des années 1960 et 1970, elle est considérée comme la « marraine » du mouvement punk. (Wikipedia)


♣ ♣ ♣


Patti Smith a qualifié ce livre de «carte de mon existence». En dix-huit «stations», elle nous entraîne dans un voyage qui traverse le paysage de ses aspirations et de son inspiration, par le prisme des cafés et autres lieux qu’elle a visités de par le globe.


Patti Smith est une artiste que j’ai commencé à écouter lorsque j’étais adolescente grâce à ma mère (notamment son célèbre morceau Because the night). Les années passant, j’ai continué ma découverte de la musicienne allant même jusqu’à la voir en concert aux Nuits de Fourvière en 2015 (tournée Horses) mais je ne m’étais jusque là jamais penché sur les autres talents de cette grande Dame. Je savais qu’elle écrivait et même qu’elle s’essayait aux arts “plastiques” (photographie, peinture…) mais je ne m’y étais jamais attardée. Il a fallu que M Train soit rendu par un lecteur de la médiathèque pour que je me laisse tenter.

Patti SMITH, portrait trouvé sur Elle.

A travers 18 chapitres, qui correspondent à 18 stations de train (d’où le titre, si j’ai bien compris), Patti Smith nous parle de son quotidien et revient également sur quelques-uns de ses souvenirs.
On se rend compte que derrière la personnalité très rock’n’roll, la vie est plutôt calme et posée. Beaucoup de cafés consommés, à la même place dans le bar du coin chaque matin ou au cours de la journée dans d’autres lieux. Beaucoup de lectures dévorées, souvent par phases (après avoir découvert un des titres de Murakami, elle a ressenti le besoin de lire toute l’oeuvre de l’auteur) mais aussi pas mal de voyages et de pèlerinages sur la tombe de personnalités appréciées.
Patti Smith regarde les jours passer, s’accroche à une idée et par association se souvient de moments anciens – avec ses enfants, avec son défunt mari par exemple – réfléchit à son présent et un peu à son futur.

L’ensemble est assez contemplatif, agrémenté de photographies prises par ses soins ou empruntés à d’autres (plus rares).
Ce sont des mémoires sans réelle cohérence chronologique qui nous sont livrées ici. C’est authentique, à la fois plein de pudeur et en même temps terriblement intense et émouvant. Découvrir Patti Smith à travers son quotidien c’est quelque chose d’assez surprenant, mais tendre et presque évident. Elle se livre au papier sans fausse modestie et semble ne rien cacher.

Parfois mélancolique, parfois amusant, c’est un ouvrage qui, je pense, parlera surtout aux connaisseurs. Si vous n’avez jamais entendu la moindre chanson de Patti Smith ou ne vous êtes jamais penchés sur ses convictions, je ne vois pas trop ce qui pourrait vous attirer dans cette lecture. Mais pourquoi pas, peut-être l’occasion de la découvrir, plus sobrement, plus posément.
En tout cas moi, j’aimerais bien parler littérature avec elle autour d’un café !


Parce que j’y étais ! 🙂

1 commentaire sur “M Train de Patti SMITH”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *