Récits du Demi-Loup, Tome 2 : Les Terres de l’Est de Chloé CHEVALIER

 

Récits du Demi-Loup, Tome 2 :
Les Terres de l’Est
de Chloé CHEVALIER

Les Moutons électriques,
2016, p. 327

Première Publication : 2016

 

Pour l’acheter : chez l’éditeur !

 

Scénariste dans le domaine du cinéma, gérante d’une petite maison de production de courts métrages, les Films d’Argile, Chloé Chevalier est une jeune parisienne qui fait ses débuts dans le roman avec un cycle ambitieux, Les Récits du Demi-Loup. Si l’on pourra rapprocher son inspiration d’un Alexandre Dumas et d’un G.R.R. Martin, l’auteur pour sa part revendique surtout Robin Hobb comme influence de son envie d’écrire.

Tome 1 : Véridienne 

 

♣ ♣ ♣

 

Deux ans ont passé. La Prest Mort poursuit ses ravages et la scission entre les deux domaines du royaume, Véridienne et les Eponas, se creuse chaque jour davantage. Aux deux Suivantes, Lufthilde et Nersès, il revient d’oeuvrer dans l’ombre de leus reines pour éviter le pire. Ballottées entre la frivolité de Calvina, les lubies imprévisibles de Malvane et la colère grandissante des comtes et du peuple, l’une comme l’autre peinent à se montrer à la hauteur de la tâche.
Tandis que de vieilles querelles de jeunesse se muent peu à peu en dangereux jeux de pouvoir, à l’est, l’Empereur tourne son regard et ses légions vers le Demi-Loup. Pour Cathelle et Aldemor, la Suivante et le prince renégats, l’heure approche de sortir de l’ombre et, enfin, de prendre leur revanche.


Découvert lors de la rentrée littéraire 2015, Véridienne – le premier tome des Récits du Demi-Loup – m’avait fait forte impression. Comparé à L’Assassin royal de Robin Hobb pour son traitement authentique et humain des personnages, ce premier opus posait les jalons de l’histoire, du contexte… et surtout des relations entre les nombreux héros.
Plus mature mais aussi plus sombre, ce deuxième tome – baptisé Les Terres de l’Est – s’attarde plus sérieusement sur deux figures que j’ai adorées suivre et qu’il me tarde déjà de retrouver. Penser qu’il ne reste plus qu’un seul tome pour découvrir et savourer la fin de cette aventure laisse une impression tantôt d’impatiente urgence, tantôt de délicieuse attente.

Malgré quelques petits défauts, j’avais déjà trouvé le premier tome de très haut niveau et je « redoutais » un peu la suite. Serait-elle à la hauteur ? Chloé Chevalier parviendrait-elle à continuer sur cette lancée et à nous surprendre encore ? Aurait-elle encore assez de matière pour nous proposer un deuxième tome aussi passionnant et aussi bien écrit ?… Oui, mille fois oui. Je crois même que j’ai préféré ce volume, qui, même s’il reste assez contemplatif, donne l’impression d’entrer véritablement dans le vif du sujet.

Deux ans ont passé depuis que nous avons quitté les personnages. Malvane et Calvina aujourd’hui séparées, règnent dorénavant chacune sur leur domaine. La première tente de refondre complètement les règles de Véridienne mais les profonds changements imaginés ne sont pas au goût de tous, la seconde a totalement lâché prise et s’occupe davantage de tentures et tapisseries que du bien-être du peuple des Eponas.
Heureusement, de moins en moins dans l’ombre, leurs Suivantes respectives s’ingénient à recoller les morceaux et à renouer les liens entre les deux domaines pour éviter la lente chute du royaume. Nersès, dorénavant mère aimante bien occupée, refrène les ardeurs de Malvane et n’hésite pas à partir sur les routes dans un tour diplomatique visant à s’allier les seigneurs les plus puissants. Lufthilde prend de plus en plus la place de sa reine et s’insère à son tour dans les intrigues de la cour. Il faut dire qu’avec les Chats – les puissants guerriers liés aux Eponas – les incertitudes de manquent pas ; c’est aussi pour elle le moment de s’interroger sur son passé et de partir à la recherche de ses origines.

Mais finalement, ces récits du Demi-Loup constitués de lettres échangées par les deux Suivantes, se voient mis légèrement en retrait par l’aventure du couple formé par Cathelle et Aldemor, en fuite depuis de longs mois. La troisième Suivante et le prince renégat, bannis de Véridienne, vivent difficilement sur les routes. Le quotidien luxueux de la cour est bien loin ; les deux amoureux doivent travailler, se rationner et surtout se cacher s’ils veulent survivre et offrir un avenir viable à leur enfant nouveau-né.
Les récits de Cathelle et Aldemor sous forme de journaux intimes sont définitivement ceux que j’ai trouvés les plus passionnants et ceux qui m’ont énormément touchée. Sans vous spoiler, je peux juste vous dire que les deux amoureux vont vivre des moments très durs et vont se retrouver séparés, chacun ayant une mission à accomplir. Dès lors, leur route est différente et leur point de vue également.
C’est à partir de là que l’on découvre le passé d’Aldemor à travers les souvenirs qu’il a couchés dans une sorte de journal intime. On retrouve le jeune adolescent que l’on avait aperçu dans le premier tome, capturé par l’empereur des Terres de l’Est et l’on apprend enfin ce qu’il est advenu de lui durant la dizaine d’années de sa captivité. Chloé Chevalier dépeint alors les us et coutumes d’un royaume étendu et les secrets qu’il recèle en son sein. Derrière le faste des bâtiments et l’érudition des hommes, les otages de l’empereur sont soumis à des rituels bien particuliers, rituels qui font froid dans le dos. J’ai adoré que l’auteure comble cette ellipse narrative qu’elle avait mise en place dans le premier tome. Enlevé jeune adolescent, le prince Aldemor n’était revenu à Véridienne que bien des années plus tard, sans que personne ne se doute réellement de son aventure. Voilà que le voile se lève sur tout un pan de son passé et, par la même occasion, sur de nombreux mystères entourant le monde créé par Chloé Chevalier.

Chloé CHEVALIER, portrait trouvé sur le site des Moutons électriques.

Les personnages sont intimement liés au contexte dans lequel ils évoluent. L’auteure joue avec ces fils et met en place toute une complexité géo-politique qu’il est passionnant de découvrir. Fini les gamineries et les amourettes des Princesses et de leurs Suivantes dans le premier tome ; le royaume du Demi-Loup est en chute libre, terrassé par l’épidémie de la Preste-Mort, menacé par la grandeur de l’empire voisin et nos personnages sont entrés de plein fouet dans un monde d’adultes, dans une réalité souvent dramatique et tragique.
L’intrigue est passionnante, c’est clair, mais elle le serait beaucoup moins sans la richesse et l’authenticité des figures mises en place par Chloé Chevalier. Des personnalités complexes, hyper bien croquées et pour la plupart très touchantes car définitivement humaines. Aldemor est la révélation de ce deuxième tome… il me tarde de découvrir d’autres facettes des héros dans le troisième et dernier opus.

Ce troisième et dernier tome, parlons-en. J’avoue le redouter un peu parce que j’ai du mal à imaginer comment Chloé Chevalier va réussir à mener son fil rouge au bout de son idée, à clore son intrigue – et donc à offrir un dénouement convenable à tous ses personnages. Comment va-t-elle pouvoir régler cette affaire de Preste-Mort ? Qu’en sera-t-il pour le royaume du Demi-Loup ?
J’ai l’impression que ces deux premiers tomes mettent en place de solides bases à une histoire et à un riche contexte qui auraient le potentiel pour s’étirer dans la durée, sur de nombreux tomes… se dire qu’il n’y en aura plus qu’un, c’est presque dommage. Mais j’attends de voir, je fais confiance à l’auteure pour nous surprendre à nouveau.

Je suis définitivement conquise par le travail de Chloé Chevalier qui a su imposer son style dans le paysage de la fantasy française. Je suis impressionnée par sa maîtrise de la narration, multipliant les points de vue et formes narratives pour enrichir personnages et contexte et pour rythmer l’ensemble. J’espère que cette trilogie sera la première d’une très longue bibliographie ; je serai là pour les histoires suivantes !

 

Merci aux Moutons pour cette très belle histoire !

 


 

3 pensées sur “Récits du Demi-Loup, Tome 2 : Les Terres de l’Est de Chloé CHEVALIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

e9b41fad79232b91a2391c99d3eee1b6AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA