Dragon de glace de George R. R. MARTIN, illustré par Luis ROYO

dragon de glace george r r martin flammarion
Dragon de glace

de George R. R. MARTIN,
illustré par Luis ROYO
Flammarion,
2015, p. 123

 

Première Publication : 1980

Pour l’acheter : Dragon de glace

 

George R. R. Martin, né le à Bayonne (New Jersey), est un écrivain américain de science-fiction et de fantasy, également scénariste et producteur de télévision. Son œuvre la plus connue est la série romanesque du Trône de fer, adaptée sous forme de série télévisée par HBO sous le titre Game of Thrones. Il a été récompensé par de nombreux prix littéraires et a été sélectionné par le magazine Time comme l’une des personnes les plus influentes du monde en 2011. Il est aujourd’hui considéré comme le « Tolkien américain ». (Wikipédia)

 

♣ ♣ ♣

 

« D’un blanc cristallin, ce blanc dur et froid, presque bleu, le dragon de glace était couvert de givre ; quand il se déplaçait, sa peau se craquelait telle la croûte de neige sous les bottes d’un marcheur et des paillettes de glace en tombaient. Il avait des yeux clairs, profonds, glacés. Il avait des glaçons pour dents, trois rangées de lances inégales, blanches dans la caverne bleue de sa bouche. S’il battait des ailes, la bise se levait, la neige voltigeait, tourbillonnait, le monde se recroquevillait, frissonnait. S’il ouvrait sa vaste gueule pour souffler, il n’en jaillissait pas le feu à la puanteur sulfureuse des dragons inférieurs. Le dragon de glace soufflait du froid. »

 

« George R.R. Martin at Archipelacon » par Henry Söderlund — Archipelacon official photo album.
« George R.R. Martin at Archipelacon » par Henry Söderlund — Archipelacon official photo album.

Je dois vous avouer un truc. Je n’avais jamais lu Monsieur Martin. Pas encore du moins. Difficile de passer à côté de la folie Game of Thrones (Le Trône de fer) et pourtant, je ne me suis pas encore penchée sur les pages de cette saga au long cours… Et c’est peut-être mieux car j’ai ainsi pu appréhender ce court texte sans un point de vue de fan, sans attentes particulières, juste avec curiosité et bienveillance.
Dragon de glace est pour moi un très joli conte qui se rapproche beaucoup des contes que je pouvais lire lorsque j’étais enfant et qui, je pense, ont toujours autant de succès auprès des jeunes lecteurs. La brièveté du texte, l’âge de l’héroïne, le thème… tout est fait pour plaire à un jeune public en priorité (mais pas que évidemment, c’est ça la magie des contes).

Sur une centaine de pages, George R. R. Martin nous conte l’histoire de la petite Adara, née lors d’un hiver glacial (le pire selon le village). Enfant de l’hiver, la petite est décrite comme froide et solitaire, seule à pouvoir saisir dans ses mains les lézards de glace sans les blesser et ne s’épanouissant qu’à l’arrivée des premiers frimas et de la neige. Délaissée par son père qui ne lui a jamais vraiment pardonné la mort en couches de sa mère, Adara grandit, différente des autres et donc un peu isolée. Elle trouve un jour du réconfort auprès d’un dragon de glace qui terrifie la communauté et parvient à s’en faire un ami au fil des hivers de plus en plus longs…
La vie de l’enfant est ainsi rythmée par les saisons mais surtout par la guerre qui fait rage au Nord du Royaume… Des dragonniers entraînés tentent de repousser l’ennemi mais celui-ci progresse de plus en plus dans les terres et bientôt, tous devront fuir vers le Sud. Le père d’Adara refuse cette possibilité, ne voulant pas abandonner ses terres, sa maison, ses souvenirs… au risque de mettre ses enfants en danger.

Je m’arrête là pour l’intrigue et je vous laisse découvrir comment notre héroïne et son entourage vont s’en sortir. Pour moi, les thèmes abordés annoncent clairement un conte « initiatique », une quête d’identité, le passage de l’enfance à la pré-adolescence… et donc un texte plutôt destiné aux jeunes lecteurs même si, comme je le disais en introduction, les grands y trouveront aussi leur bonheur.
Bien sûr, avec un texte si bref, il est difficile de développer en profondeur et en détails chaque élément de l’histoire mais je n’ai pas vraiment senti de manque et tout m’a, au contraire, paru assez bien dosé… à part peut-être la chute, un peu abrupte. En même temps, je la comprends et je pense qu’elle ravira les petits, avec sa petite conclusion.

Illustration de Luis ROYO.
Illustration de Luis ROYO.

Comme je vous le disais, je n’avais jamais lu George R. R. Martin avant d’ouvrir ce petit conte mais j’ai beaucoup apprécié le style (je me base sur la traduction française). L’auteur parvient à planter un décor, une situation et des personnages en peu de mots (environ 120 pages très largement illustrées) et à nous plonger sans aucun problème dans son histoire, ce qui n’est pas donné à tout le monde.
Le vocabulaire est adapté aux jeunes lecteurs mais pas simpliste pour un sou et j’ai grandement apprécié l’utilisation des temps du récit – le passé simple et l’imparfait – qui accentue la dimension de « conte ». On nous habitue tellement à des textes rédigés au présent et au passé composé que retrouver la beauté des récits à la « Il était une fois » a une saveur particulière.

Quant au visuel de cette réédition proposée par Flammarion… que dire à part que tout est magnifique ? De la jaquette au livre relié en passant évidemment par les innombrables illustrations habillant le texte… le lecteur en prend plein les yeux !
La bichromie (bleu/gris) des dessins (qui font penser à des gravures) de Luis Royo mettent en valeur le texte et sont omniprésents. En décoration d’entrée de chapitre, autour des paragraphes, en pleine page… le dragon, la glace et l’hiver sont partout… La sensation de froid est ainsi accentuée et l’on ne peut que se sentir plus proche de la petite Adara, cette jolie enfant de l’hiver. C’est vraiment un très bel objet-livre.

Je découvre le travail du célèbre George R. R. Martin grâce à ce court récit et je suis convaincue par son maniement des mots et son sens de l’intrigue. Dragon de glace est avant tout un conte pour la jeunesse qui fera cependant également rêver les adultes… Qui plus est, petits et grands ne se lasseront pas des magnifiques illustrations signées Luis Royo qui accompagnent le texte ; fond et forme se mettant mutuellement en valeur. Pour les fans de Game of thrones, pour les novices et tout simplement pour les amoureux des jolis contes hivernaux…

 

Merci à Flammarion pour cette jolie découverte…

challenge cold winter 2015

 

Une pensée sur “Dragon de glace de George R. R. MARTIN, illustré par Luis ROYO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1161ec98b15a303c04f4713b5ede4a13LLLL