Les Larmes du Dragon de Ghaan IMA

les larmes du dragon ghaan ima auto édition
Les Larmes du Dragon,
Le Passeur de mondes

de Ghaan IMA
Roman Indie,
2015, p. 142


Première Publication : 2015

Pour l’acheter (ebook) : Les Larmes du Dragon


Ghaan Ima vient de la planète Arrakis. Son nom signifie «objet acquis pendant la bataille» en fremen. Elle écrit depuis 10 ans, des romans de Science-Fiction et Fantasy très inspirés de mangas. Elle publie aujourd’hui son premier livre car Ghaan a grandi dans l’ombre, attendant le moment où sa plume serait assez affûtée pour conquérir le monde. Mouahah ! Rire sardonique. Si Ghaan était un personnage de manga, elle serait le méchant. Ne cherchez pas de maison d’édition, Ghaan est un « indie », un écrivain indépendant. Mais ses livres sont soigneusement travaillés avec l’aide de « La Plume Numérique » et « Emmanuelle Lefray, Correctrice ». Son premier roman, Les Larmes du Dragon, est présenté au concours « Rentrée Kindle des auteurs indés ». Si vous aimez, n’hésitez pas à lui mettre des étoiles sur Amazon.


♣ ♣ ♣


Gwénola est une collégienne qui ne lâche sa tablette que pour embêter Bébé, son vieux chat. Elle ne sait pas que Bébé est en fait un dragon qui a le pouvoir de passer entre les dimensions. Parmi les mondes dans lesquels le chat-dragon voyage en quête de croquettes, se trouve l’île au ciel de glace. Ses habitants sont grands comme des souris sur deux-pattes et ils craignent tous le Grand Dragon. Tous, sauf un jeune garçon : Eochaid.
Eochaid est le meilleur archer des tribus de Dana mais c’est aussi « le fils du traître » et on lui refuse l’honneur de devenir un guerrier. Pourtant, lorsqu’il apprend que son monde est menacé par les Fir Bolgs et que seul le Grand Dragon pourra le sauver, le garçon n’hésite pas. Il poursuit l’animal légendaire au-delà de la porte. Mais Bébé, lui, ne pense qu’à manger…


Je n’accepte jamais les propositions de lecture d’ebooks. Non pas que je n’aime pas lire sur ma liseuse (au contraire !) mais tout simplement parce que je me noie déjà sous les piles de livres physiquement présents dans mon appartement alors inutile de rajouter des titres dématérialisés.
Mais, j’ai trouvé l’approche de Ghaan Ima particulièrement intelligente et agréable. Un mail gentil, poli, personnalisé et bourré d’humour… c’est tellement rare que c’en est intriguant. Alors j’ai jeté un oeil au résumé et puis je me suis laissée tenter… et je ne regrette pas car j’ai passé un excellent moment.

Les Larmes du Dragon se révèle finalement être un premier tome, assez court. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un premier tome d’exposition dans lequel il ne se passe pas grand chose… au contraire ! Ici, il y a rapidement une intrigue qui se met en place et l’action ne tarde pas à suivre. Et même si les dernières pages appellent une suite, ce premier opus offre une vraie première aventure de laquelle on sort avec déjà quelques réponses.

Le lecteur fait la connaissance de trois personnages principaux. Gwénola, une jeune adolescente lambda qui vit dans notre monde et occupe ses journées sur internet et son téléphone et Echoaid, un jeune guerrier d’une des tribus de Dana, dans un univers « parallèle ». La rencontre et le lien entre les deux jeunes gens se créent grâce au vieux chat Bébé alias le Grand Dragon qui a le pouvoir de passer d’un monde à l’autre, changeant alors de taille/forme selon l’endroit où il se trouve.
Le petit bémol, à mon sens, vient de la jeune Gwénola que j’ai trouvée un peu trop fade. On sait assez peu de choses sur elle et son passé, alors elle reste assez floue pour le lecteur. Difficile de s’attacher à cette figure un peu trop lisse, assez peu marquante.
En revanche, Eochaid me semble plus développé et de ce fait plus intéressant. On apprend quelques bribes de son passé au fil des pages et ce jeune personnage rejeté par la tribu émeut. La trame reste assez classique dans l’ensemble – l’orphelin isolé qui a évidemment un destin bien particulier – mais ça fonctionne.
Finalement, la figure la plus marquante et qui occupe un peu le devant de la scène, c’est Bébé le chat-dragon. Les amoureux des chats reconnaitront le caractère félin en lui et s’amuseront de son comportement majestueux et hautain. A la fois détestable et attendrissant, Bébé me fait penser à ces figures-mascottes que l’on trouve dans les mangas et qui ont un caractère bien particulier en plus de leur rôle de protecteur agaçant.

ghaan imaD’ailleurs, on peut noter que le point positif de ce premier tome c’est justement qu’il s’inspire de nombreuses choses très différentes, le manga notamment. Les enfants y verront un univers riche et coloré, les adultes pourront y repérer de nombreux traits d’humour et pas mal de références particulièrement intéressantes.
Outre les personnages qui peuvent faire penser aux mangas (avec leur caractère excessif notamment), Ghaan Ima nous plonge dans un univers fantasy à l’inspiration très celtico-arthurienne. Le lecteur croise donc des guerriers des tribus de Dana (les Tuatha Dé Danann) qui sont en guerre contre les Fir Bolgs, sorte de créatures de l’ombre assez inquiétantes. D’ailleurs, les passages relatant les combats avec celles-ci à la lisière des deux mondes sont assez bien écrits et plutôt prenants.

De façon générale, j’ai trouvé cette lecture extrêmement plaisante. J’ai cru voir passer une chronique qui reprochait un côté trop simpliste à l’écriture, ce que je n’ai pas noté de mon côté. Sans être de la grande littérature, Les Larmes du dragon s’en sort honorablement, à mon avis. Les descriptions fonctionnent et offrent de belles images (les plus jeunes lecteurs apprécieront sans nul doute), les dialogues rythment l’ensemble… c’est fluide, agréable et imagé.

Je ne regrette pas d’avoir accepté cet ebook et vous invite à vous y plonger si vous avez envie d’une fantasy jeunesse (mais pas que !) japonisante, saupoudrée d’humour et même d’un brin de « celticisme ». Un mélange qui peut faire peur mais qui est assez bien dosé pour fonctionner !


Merci à l’auteure pour sa confiance !



 

5 pensées sur “Les Larmes du Dragon de Ghaan IMA

  • Ping : Titres (L - Z) - Bazar de la Littérature

  • Ping : What's up weekly ? 2015 - 21 - Bazar de la Littérature

  • 7 octobre 2015 à 22 h 10 min
    Permalink

    Merci beaucoup Maureen pour cette chronique.
    ça me fait très plaisir que tu aies apprécié l’univers mais surtout le style ^^ en effet, j’essaie d’écrire très simplement, sans fioriture!
    et je suis d’accord pour Gwénola… elle est un peu effacée derrière Eochaid (mais je suis tombé sous le charme de ce personnage! ;). Tu mets le doigt sur un point intéressant, dans le tome 2, je fouillerai le passé de ce personnage!

    Ah et le commentaire de Bébé:

    MIAHHH! Merci noble deux-pattes d’avoir remarqué de ton oeil acéré que le vrai héros de cette histoire, c’est moi! =°^°=

    Répondre
  • 5 octobre 2015 à 23 h 45 min
    Permalink

    Je ne suis pas assez branchée jeunesse pour l’apprécier mais l’univers fantastique, un peu japonais a l’air vraiment intéressant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1e435921398cbfd6ab614be333202d2a}}}}}}}}}}}}}