Totems, ils incarnent un peuple de COLLECTIF

totems ils incarnent un peuple ateliers henry dougier
Totems,

ils incarnent un peuple
de COLLECTIF
Ateliers Henry Dougier (17/25)
2015, p. 128

 

Première Publication : 2015

Pour l’acheter : A partir du 15 octobre !

 

 Pour suivre les nouveautés des Ateliers Henry Dougier 

 

♣ ♣ ♣

 

Voyager… Certes mais pour faire quoi ? Rencontrer qui ? Simplement pour le dépaysement ? Pour rompre la routine ?
Et pourquoi pas pour aller à la rencontre des peuples, des gens.
Ces personnages que nous avons rencontrés et que vous découvrirez dans ces pages, reflètent l’étonnante « épaisseur » des destins qui traversent nos vies et les enchantent. Anonymes, ni archétypes ni héros, tout simplement des êtres singuliers, hors du commun.
Bien sûr, il y a les « people », le culte des apparences, le bling-bling, la médiatisation forcenée et les gesticulations de l’entertainment… mais ce n’est pas ici notre propos. C’est même le total contre-exemple ! Ceux qui nous intéressent sont souvent très imparfaits, égocentrés, exagérés, rugueux, mais agissent et provoquent, et ont un impact sociétal et émotionnel fort. Ils inspirent le rêve et l’action, ils laissent une trace.

 

Totems, ils incarnent un peuple est un recueil, non pas de nouvelles mais de témoignages offerts par 15 personnalités différentes, mettant ainsi en avant 15 peuples différents. Politiques, acteurs, chanteurs, restaurateurs… chacune des personnes interviewées participe à la (re)découverte d’un ou plusieurs aspects du pays dans lequel elles vivent. La richesse de la culture de chaque peuple et la diversité de ceux-ci passent par des chemins détournés, parfois insoupçonnés (un restaurant par exemple).

Si les 15 histoires de vie du recueil ne m’ont pas toute marquée, toutes m’ont plu, à des degrés variés. Je retiens surtout deux d’entre elles que je vais tenter de vous exposer brièvement, et je vous invite à feuilleter l’ouvrage pour découvrir les autres témoignages et donc en apprendre plus sur les autres peuples présentés.

La rencontre la plus insolite a été, pour moi, celle de Jon Gnarr, l’islandais, acteur comique avant d’obtenir les clefs de la mairie de Reykjavik pendant un mandat, de 2010 à 2014. Satiriste, il n’hésite pas à remettre les partis politiques à leur place, il créé le sien et le baptise « le Meilleur Parti » et avance des projets plus ou moins loufoques. Très apprécié des habitants de la capitale pendant son mandat, il refuse malgré tout de resigner une deuxième fois. Je n’avais pas du tout eu vent de cette situation assez cocasse (un peu comme si Coluche avait été élu maire de Paris !) pourtant si proche de nous dans le temps et l’espace (l’Islande de 2010-2014 n’est pas si loin !). Petite anecdote insolite supplémentaire : il était déguisé en drag queen lors du défilé de la Marche des fiertés en 2010… il a l’air sympa ce Jon, non ?

gianpaolo pagni extrait illustration totems ateliers henry dougier

Autre personnalité intéressante bien que plus conservatrice, celle de l’irlandais Martin McGuinness. Ancienne figure de tête du Sinn Fein (parti politique républicain lié à l’IRA provisoire, qui, pour résumer grossièrement, souhaitait(e) une République d’Irlande unifiée et donc récupérer l’Irlande du Nord), l’homme politique aujourd’hui vice premier ministre d’Irlande du Nord oeuvre pour la paix avec la couronne britannique. Vendu, traître pour ses anciennes connaissances de l’IRA (?), Martin McGuinness privilégie aujourd’hui (il a participé, de près ou de loin, à certains attentats perpétués par l’IRA) le dialogue à la violence. C’est une personnalité assez complexe, catholique convaincu, fan de football gaélique… et pourtant installé au gouvernement britannique. Voilà qui me donne envie de me plonger dans l’histoire du conflit nord-irlandais dont je ne connais que trop peu les détails complexes. Et pour cela, je me suis procurée le titre Les Irlandais de Agnès Maillot (celle qui est à l’origine de ce témoignage de Martin McGuinness), également publié par les Ateliers Henry Dougier mais cette fois dans l’alléchante collection Lignes de vie d’un peuple qui propose à ce jour une bonne quinzaine d’ouvrages : des Ecossais aux Lituaniens, en passant par les Inuits !

A noter que ce recueil prend encore davantage d’ampleur grâce aux nombreuses illustrations signées Gianpaolo Pagni. Pour tout avouer, lorsque j’ai feuilleté ce livre la première fois, je n’étais pas forcément convaincue par ce que je voyais ; il faut dire que couleurs très vives (jaune, bleu, rouge et vert) et traits noirs épais… ce n’est pas (du tout) mon style ! Malgré tout, au fil de ma découverte, je me suis surprise à apprécier ces touches très présentes pour habiller et renforcer le texte. Régulièrement insérées entre les pages, vous en prendrez plein les yeux !

Moins de 130 pages colorées pour faire un tour d’Europe (et même un peu plus loin une fois ou deux) en restant sur son canapé. 15 témoignages insolites pour entrer dans le quotidien de 15 personnes hors du commun. Totems est une entrée en matière qui pousse le lecteur à approfondir chacune des histoires découvertes ici, notamment grâce à la collection Lignes de vie d’un peuple, par exemple ?

 

Illustration : extrait signé Gianpaolo Pagni, trouvé ici !

 

Un gros merci aux Ateliers Henry Dougier pour leur confiance et leur travail !

 

 

2 pensées sur “Totems, ils incarnent un peuple de COLLECTIF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

b1e726a0f1fa1e979f1d0dbc816573e4IIIIIIIIIIIIIIIIIIIII