Le Coin des Albums [6]

Une nouvelle fois dans ce rendez-vous, ce sont les albums publiés chez Nathan qui sont à l’honneur. Je commence à connaître un peu les productions de la maison et si les romans adolescents me lassent et ne répondent pas à mes attentes (à part peut-être la saga Soeurs sorcières de Jessica Spotswood), les albums pour enfants me font généralement passer un excellent moment. Je vous en présente quatre aujourd’hui, du moins enthousiasmant (même si celui-ci a quand même des qualités) au plus « waouh ! » (le dernier m’a vraiment énormément plu).

♣ ♣ ♣

1 poisson 3 voleurs 1 dragon rené gouichoux janik coat nathan1 poisson, 3 voleurs, 1 dragon de René GOUICHOUX, illustré par Janik COAT.
Nathan, 2014, 32 pages. Pour l’acheter : 1 poisson, 3 voleurs, 1 dragon

 

Il était une fois un tout petit poisson de rien du tout. Un jour, alors qu’il nage à la surface de la rivière, le tout petit poisson de rien du tout aperçoit sur la berge un poisson d’or. Puis, un peu plus loin, un poisson d’argent. Puis, un peu plus loin, trois voleurs. Puis, encore plus loin, un dragon. Il va falloir rusé pour ne pas finir dans l’estomac de l’un d’entre eux !

 

Je ne sais pas si c’est le dragon de l’histoire (et surtout sa représentation) qui me donne cette idée mais la première pensée qui m’est venue après avoir tourné la dernière page de cet album, c’est que j’ai eu l’impression d’avoir affaire à un conte asiatique. Dessins, thème, narration de l’histoire ou morale finale ? Je ne sais pas vraiment quel élément me pousse à cette comparaison mais j’ose la faire et peut-être que je me trompe totalement. Et j’ai aimé ce côté un peu oriental.
Je me répète mais j’aime que les albums pour enfants que je parcoure lient côté ludique et pédagogique alors quand une histoire propose une petite morale finale, ce n’est pas pour me déplaire, loin de là ! Le petit héros de la courte intrigue est un tout petit poisson, petit par la taille mais très grand par la ruse. Il va en effet réussir à échapper à la faim de loup de trois voleurs et surtout à celle d’un immense dragon… mais comment ? En les dupant bien évidemment !
Quasiment entièrement constitué de dialogues, le texte fonctionnera très bien sur les petits, je pense. C’est l’occasion pour les grands de jouer avec les voix et de théâtraliser un peu la lecture, ce qui fonctionne à tous les coups. C’est d’ailleurs de vraies petites scénettes qui se succèdent au cours de ces 32 pages, les petits lecteurs ne peineront donc pas à s’immerger dans l’histoire.
Ce qui pêche un peu, pour moi en tout cas, c’est le visuel. Je dois avouer que – à mon grand regret – je ne suis pas fan des illustrations de Janik Coat. Et plus que les traits et formes des images, ce sont surtout les couleurs qui me chagrinent. Je n’ai rien contre les teintes assez franches (voire primaires) mais l’utilisation ici faite ne me séduit pas des masses. J’apprécie la bichromie (voire trois couleurs) ou carrément le mélange de plein de teintes très différentes mais l’état entre deux me gêne un peu. Difficile d’expliquer clairement mon ressenti mais ces rouge, jaune, vert, bleu (à la rigueur parfois du orange, rose, marron) très vifs et très nets me semblent peu harmonieux. C’est un parti pris et c’est une question de goût… pour ma part je ne suis pas conquise.
Une aventure agréable mais une mise en images qui me laisse sur ma faim. Dommage !

 

1poisson3voleurs1dragon extraitImage trouvée sur Devine qui vient bloguer ?

♣ ♣ ♣

l'histoire vraie de pamir przewalski julie faulques fred bernard nathanL’Histoire vraie de Pamir le cheval de Przewalski de Fred BERNARD, illustré par Julie FAULQUES.
Nathan, 2014, 32 pages. Pour l’acheter : L’Histoire vraie de Pamir le cheval de Przevalski


À l’âge de 2 ans, Pamir n’avait connu que son enclos au zoo. Mais le jeune étalon est emmené dans les montagnes, en Lozère. Avec d’autres chevaux de Przewalski, il affronte le froid, la neige, le manque de nourriture… Ensemble, ils retrouvent petit à petit l’état sauvage. Leurs petits enfants reviendront en Mongolie, leur pays d’origine, pour repeupler la steppe.


Souvenez-vous, il y a quelques mois de cela, je découvrais L’Histoire vraie de Yen-Yen le panda géant qui m’avait séduite visuellement mais m’avais un peu déçue dans le fond. Eh bien cette fois, si j’ai apprécié la nouvelle aventure de ces « Histoires vraies », je suis un peu moins séduite par les illustrations. Les deux s’équilibrent mieux que le titre précédent, mais ce n’est toujours pas un sans faute pour cette collection, à mon goût.

Je suis une fervente amoureuse de la faune et de la flore et si je devais repartir quelques années en arrière, je pense que je ferais tout pour réussir à travailler dans un zoo, en tant que soigneur animalier. De ce fait, traiter de la conservation des animaux dans un album pour enfants me paraît être une excellente idée et je salue l’initiative et le partenariat mis en place entre le Muséum national d’histoire naturelle et les éditions Nathan. Il me semble que deux autres titres existent déjà (au sujet d’une tortue et d’un orang-outan) et nul doute que d’autres verront le jour dans les mois à venir. Vraiment, j’apprécie le fait que Fred Bernard et Julie Faulques mettent en scène des animaux ayant véritablement existé et, par là même, toutes les actions menées pour les protéger.
La narration de l’histoire de Yen-Yen le panda m’avait paru un peu brute de décoffrage car manquait clairement de liants, à mon goût. Je n’ai pas retrouvé ce petit problème avec l’histoire de Pamir ; les 32 pages glissent sans accrocs. Et une nouvelle fois, j’ai apprécié la présence des deux dernières pages, consacrées à une remise en contexte de l’espèce et à l’interview d’un spécialiste ayant vraiment connu l’animal en question (généralement le vétérinaire en charge). Une façon supplémentaire de rappeler que tout ce que contiennent ces pages est vrai et que oui, ces chevaux bizarres au nom imprononçable ont vraiment existé – et existent toujours à l’état sauvage grâce au programme de conservation et de repeuplement !
J’avais vraiment beaucoup aimé la douceur des traits et les teintes utilisées par Julie Faulques dans l’histoire de Yen-Yen, ici, même si j’ai apprécié, je suis tout de même un peu moins admirative. Peut-être que les espaces représentés (le contexte) se prêtent moins aux couleurs (beaucoup de jaune/orange/marron) et aux éléments de décor qui me parlent… Mais l’ensemble reste tout de même très agréable à feuilleter et donne une idée assez claire et réaliste de la vie de Pamir aux plus jeunes lecteurs.
Une collection dont l’initiative ne peut qu’être saluée. Ce numéro consacré à Pamir me parle peut-être un peu moins mais cela reste un bel album à découvrir !

 

l'histoire vraie de pamir le cheval extraitImage trouvée sur Mamantitou

♣ ♣ ♣

polka et hortense astrid desbordes marc boutavant nathanPolka et Hortense, la grande aventure de Astrid DESBORDES, illustré par Marc BOUTAVANT.
Nathan, 2014, 32 pages. Pour l’acheter : Polka et Hortense


Aujourd’hui, Polka entraîne Hortense à l’aventure. Ensemble, les deux souris vont marcher jusqu’au sommet de la Grande Montagne. Hortense a un peu peur… Heureusement, avoir une amie comme Polka, cela donne beaucoup de courage !


Je découvre à la fois Astrid Desbordes (l’auteure) et Marc Boutavant (l’illustrateur) grâce à cet album et je suis conquise à la fois par l’un et par l’autre. Polka et Hortense est un petit moment de voyage et d’amitié, un beau moment de douceur qui rend Bisounours.

Les deux petites souris partent en voyage, désireuses de découvrir ce qui se cache de l’autre côté de la montagne… et pour ça, il faut grimper tout en haut pour avoir un point de vue imprenable sur l’horizon ! Polka saute de joie mais Hortense est un peu plus réticente, un peu inquiète à l’idée de quitter son nid douillet et d’affronter l’inconnu. Heureusement, l’amitié des deux amies et la rencontre avec d’autres habitants de la forêt, vont permettre à chacun de se dépasser et à atteindre le sommet !
Alors bien sûr, ici, pas vraiment de grande morale et d’aspect pédagogique que l’on peut développer comme c’est le cas avec d’autres albums… mais l’histoire est si mignonne et si bien tournée que, franchement, pour une fois, je me contente du seul côté divertissant et des bons sentiments qui se dégagent de ce texte offert par Astrid Desbordes.
Et puis, les illustrations proposées par Marc Boutavant sont elles aussi si mignonnes qu’on ne peut que craquer ! Le court texte est généralement concentré sur une seule page (aléatoirement à gauche ou à droite) ce qui permet à l’illustrateur de prendre toute la place de l’autre côté et de proposer des pleines pages très belles ! Les couleurs (vert et « violet », j’apprécie !) et les dégradés sont appliqués d’une façon qui me plaît car, même si les teintes sont plutôt vives à la base, l’ensemble paraît très doux.
Peu de choses à dire sur cet album qui m’a beaucoup plu et que je recommande à ceux qui ont envie de découvrir une jolie histoire dans un bel objet-livre !

 

polka et hortense extraitImage trouvée sur Le coin du livre

♣ ♣ ♣

lily cherche son chat peggy nille nathan

coupdecoeur

Lily cherche son chat, cherche et trouve autour du monde de Peggy NILLE.
Nathan, 2014, 32 pages. Pour l’acheter : Lily cherche son chat


Sauras-tu retrouver Mia ?
Mais où est donc passé Mia, le chat de Lily ? Est-il caché, est-il parti voir du pays ? Avec se sacré matou, tout est possible…vite suivons ses traces !


Alors là, c’est bien simple, j’ai adoré tout le travail de Peggy Nille qui, seule aux commandes, nous propose un album aussi bien magnifique visuellement (le format est d’ailleurs plus grand que les trois présentés précédemment) que dans le fond. Beau, amusant et instructif, c’est vraiment le genre de livres que j’aurai envie de lire à mes futurs enfants !

Le postulat de départ est simple : le chat de Lily – qui s’appelle Mia – a disparu et semble avoir envie de se promener tout autour du monde. La petite fille part à sa recherche, bien vite accompagnée de plusieurs de ses ami(e)s. Le lecteur passe donc d’un tableau à l’autre, d’un décor à l’autre, suivant une certaine logique scénaristique mais profitant surtout du voyage pour découvrir de nouveaux paysages et us et coutumes associés. De la jungle africaine au Pérou en passant par la Russie, l’Inde et le Japon, c’est parti pour un petit tour du monde coloré !
Chaque double page présente donc un tableau différent. Chaque millimètre de papier est utilisé et coloré proposant ainsi des scènes assez denses car remplies de plein plein plein d’éléments différents. Le texte situé en bas de chaque page raconte l’avancée des recherches de Lily et de ses amis mais aussi des petits jeux très amusants ! Il faut trouver et compter le nombre de lapins, repérer tel oiseau de telle couleur, mettre le doigt sur les différents instruments utilisés par les musiciens en Inde… bref, l’enfant (et l’adulte, je ne vais pas mentir !) s’amuse follement tout en apprenant plein plein de choses ! Vous saviez vous, que le tambour et le violon hindous s’appelaient respectivement le tabla et le sarangi ou encore qu’une poupée de bois russe était baptisée une matriochka ? Voilà de quoi ouvrir de nombreuses perspectives aux parents et enseignants qui liront cet album à leurs enfants/élèves car c’est l’occasion d’élargir un peu la lecture en partant sur plusieurs thèmes juste effleurés ici. Vraiment, si vous avez un brin d’imagination, il y a beaucoup à faire !
Je vous ai parlé du fond qui, vous avez pu le constater, m’a vraiment emballée… et il en va de même pour le visuel ! Très coloré (mais pas trop, les teintes sont bien choisies !), très fourni et détaillé (mais pas non plus fourre-tout dans lequel on se perd) sur de belles grandes doubles-pages… je suis fan fan fan ! Le tout petit bémol vient peut-être de la représentation des petits personnages (des visages notamment) car même si je les trouve tout mignons, j’ai quand même une préférence pour les éléments de décors et paysages.
Peggy Nille a ici fait un excellent travail à mon avis et j’espère que j’aurai l’occasion de découvrir ses autres travaux pour la jeunesse !

 

lily cherche son chat extraitImage trouvée sur Daily Books

 

 

Merci à Nathan pour ces jolis moments !

 

6 pensées sur “Le Coin des Albums [6]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

a7abb127a0bc3a59dcae8eb0d45470527777777