Enquête d’identités de Nicolas GERRIER

enquête d'identités nicolas gerrier lamantin
Enquête d’identités
de Nicolas GERRIER
Editions du Lamantin,
2014, p. 348

Première Publication : 2014

Pour l’acheter : sur le site de la maison !

Nicolas Gerrier est né en 1964. Il écrit des romans pour adolescents (Opération dreamteam chez Numeriklivres en 2014), des nouvelles (Impostures aux éditions Emoticourt en 2013), ainsi que des livres de Français Langue Etrangère. Son recueil de textes courts, Départs d’enfants, paru à l’Atelier du Poisson Soluble en 2011, a obtenu le Grand Prix du livre jeunesse de la SGDL en 2012.

♣ ♣ ♣

Qui est l’homme que Noémie et Julien, quinze ans, découvrent amnésique et apeuré le 12 septembre 2001 dans une cabane abandonnée ?
Que vont découvrir les commissaires Jacques et Franck Lefranc lors de leur enquête sur le cambriolage de la succursale du Crédit du Poitou ?
Quels événements vont bouleverser la vie de Paul Grandin, clown du cirque Frapateli et Jean-François Leberger, spécialiste des systèmes de sécurité ?
Trois questions, trois histoires qui se croisent, s’éclairent et apportent chacune les pièces d’un même grand puzzle.

Je remercie une nouvelle fois les éditions du Lamantin qui m’ont fait confiance en me faisant parvenir le troisième titre de leur collection “Aventurier”. J’avais déjà particulièrement aimé (adoré même !) la duologie Nalki de Alice Adenot-Meyer et la qualité se confirme ici avec ce one-shot signé Nicolas Gerrier.
J’ai été passionnée par cette enquête de la première à la dernière page et attends dorénavant impatiemment la sortie du futur titre de cette collection hyper prometteuse. Je vous invite d’ores et déjà à jeter un œil au catalogue de la maison d’édition et à suivre ses projets, vous ne devriez pas être déçus !

Tout l’intérêt et toute l’originalité de cette enquête réside, à mon avis, dans sa construction. En effet, l’intrigue avance par groupe de trois chapitres (d’ailleurs, ils sont toujours nommés sous cette forme : 1, 1 bis, 1 ter ; 2, 2 bis, 2 ter…), chacun apportant un éclairage sur un groupe différent de personnages a priori sans aucun rapport les uns avec les autres.
D’un côté, deux adolescents fêtant leur quinzième anniversaire trouvent un repaire abandonné qu’ils souhaiteraient s’approprier, mais ils y font la rencontre d’un homme a priori SDF, totalement amnésique. Depuis trois ans, Noémie et Julien tentent de déterminer, au moyen de défis, qui des filles ou des garçons sont les plus intelligents. L’ultime challenge est tout trouvé : découvrir l’identité de l’homme qui n’a plus aucun souvenir. Celui qui y parviendra mettra fin à cette petite “bataille” en cours depuis plusieurs années.
De l’autre côté, dans une petite ville, un cambriolage a eu lieu. Les inspecteurs Jacques et Franck Lefranc (aucunement parents malgré le patronyme commun) doivent enquêter sur cette affaire étrange. La banque est équipée du matériel dernier cri, de la meilleure technologie de pointe (reconnaissance vocale, de la voix, plusieurs codes, prélèvement sanguin…) et pourtant, les criminels ont réussi à voler des dizaines de lingots d’or sans laisser la moindre trace ! Mais comment ?
Enfin, et c’est sans doute le point de vue le plus mystérieux des trois, Nicolas Gerrier met en scène sur deux courts paragraphes à chaque fois, deux personnages que tout semble opposer : Paul Grandin et Jean-François Leberger qui parlent respectivement de loterie et de voyage à New York.

nicolas gerrier auteurMais quel lien existe-t-il entre ces trois groupes ? Quel rapport entre un SDF amnésique, un braquage de banque et deux hommes a priori complètement paumés dans la vie ? C’est ce que l’on va découvrir au cours de la lecture.
Nicolas Gerrier place ses pions et apporte ensuite les éléments au compte-gouttes, tissant petit à petit la toile de fond de cette histoire. Au début très emmêlés, les fils se mettent en place, se séparent, se rejoignent et se nouent, rendant alors l’intrigue de plus en plus claire pour le lecteur. Je me suis amusée tout au long de ma lecture à tenter de résoudre le mystère. Je voulais trouver le lien qui unit toutes les affaires et tous les personnages et à chaque fois, alors que je pensais avoir mis le doigt sur la solution, ce n’était jamais vraiment ça. Finalement, lorsque la résolution du problème apparaît, ce n’est pas complètement une surprise, c’est plutôt simple, pas forcément extraordinaire… mais le cheminement pour en arriver là est si exaltant, tellement rempli de suspens que ce n’est pas forcément le dénouement que l’on retient mais bien la façon d’en arriver là.

Les personnages sont assez nombreux, comme vous pouvez le constater, mais ils sont assez bien croqués pour en faire des figures distinctes les unes des autres sans pour autant tomber dans le cliché. On ne sait pas tout d’eux et les zones d’ombre de chacun cachent bien des secrets… en rapport avec les enquêtes ? Je vous laisse le découvrir !
On ne peut pas vraiment nommer de personnages principaux ici, c’est vraiment une affaire d’équipe et d’entraide. D’ailleurs, chaque duo fonctionne très bien, qu’il s’agisse des deux adolescents débrouillards, des deux flics (le mentor à six mois de la retraite prenant sous son aile le nouveau qui a la vingtaine) ou encore des deux hommes a priori sans lien l’un avec l’autre. On ne s’attache pas vraiment à eux comme on pourrait le faire avec un héros unique dont l’histoire serait contée d’un point de vue interne, mais chacun possède un petit quelque chose qui le rend sinon sympathique, au moins intrigant.

La collection “Aventurier” des éditions du Lamantin est plutôt adressée aux adolescents mais comme pour la duologie Nalki, les adultes peuvent très bien y trouver leur compte. Le texte proposé par Nicolas Gerrier est certes abordable mais il est très loin d’être simpliste.
Descriptions et dialogues se partagent équitablement la place, ni trop présents ni trop absents. L’ensemble est dynamique et assez imagé ce qui, ajouté à la brièveté des chapitres (rarement plus d’une quinzaine de pages) permet une grande fluidité. Le roman se dévore finalement plus qu’il ne se lit… et on en redemande ! A quand la prochaine aventure écrite par Nicolas Gerrier ?

Cette lecture est pour moi une réussite. J’ai été happée par l’intrigue, je me suis beaucoup amusée à tenter de résoudre les affaires et j’ai suivi avec beaucoup de plaisir les différents groupes de personnages qui avancent petit à petit, chacun de leurs côtés, dans la résolution du mystère. Voilà une enquête très sympathique qui ravira non seulement les adolescents friands de polar mais également les lecteurs plus aguerris qui passeront un excellent moment ! A quand le prochain titre de la collection ? Vite, vite !

Merci aux éditions du Lamantin !

Illustration : portrait de l’auteur trouvé sur sa page Facebook !

4 thoughts on “Enquête d’identités de Nicolas GERRIER”

  1. Coucou Meli,

    Je ne commente plus très souvent chez toi, mais là je fais une exception car je suis vraiment énormément tentée par ce roman. Tu as éveillé ma curiosité ! (et tu m’as fait découvrir une maison d’édition, par la même occasion)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *