Involution de Johan HELIOT

involution johan heliot j'ai lu nouveaux millénaires
Involution

de Johan HELIOT
J’ai lu (Nouveaux Millénaires)
2014, p. 190

Première Publication : 2014

Pour l’acheter : Involution

Johan Heliot, né le 23 août 1970 à Besançon, de son vrai nom Stéphane Boillot-Cousin, est un écrivain français de science-fiction également professeur de français et d’histoire-géographie dans la Haute-Saône. Il utilise aussi les pseudonymes suivants : Edgar Delaist, George Profond ainsi que Wayne Barrow (pseudonyme collectif partagé avec Xavier Mauméjean), Luc Dutour (pseudonyme collectif partagé avec Xavier Mauméjean).

  

L’AMAS – pour Anomalie Magnétique de l’Atlantique Sud – préoccupe les scientifiques du monde entier : si ce qu’enregistrent les instruments de mesure est avéré, on a peut-être affaire à un phénomène géophysique d’une ampleur inégalée depuis l’extinction des dinosaures. Les villes du continent sud-américain sont les premières à en percevoir les effets : à São Paulo, tous les appareils de communication commencent à se dérégler. Pas de chance pour Vincent, un Français qui vient juste d’être embauché par Globo, le nouveau géant brésilien de l’internet mondialisé ; ni pour Chloé, son ex, venue avant lui au Brésil pour fuir leur relation moribonde. C’est même encore pire pour la jeune femme : responsable du projet de forage pétrolier le plus ambitieux jamais conçu, elle se trouve aux premières loges pour assister à l’Apocalypse…

Entre deux titres Imaginaire principalement destinés aux jeunes lecteurs, j’aime bien me plonger dans quelque chose de plus complexe, de plus adulte. N’ayant jusqu’alors jamais lu Johan Heliot mais étant particulièrement intriguée par son uchronie Françatome (chez Mnémos, collection Hélios), c’est avec grande curiosité que j’ai ouvert Involution.
Convaincue par certains points, en demi-teinte sur d’autres, je sors de ce court roman assez mitigée mais toujours tentée par d’autres titres de l’auteur !

Alors qu’elle s’est enfermée dans une sorte de sous-marin et qu’elle descend au « centre » de la Terre pour récupérer un échantillon du manteau terrestre, Chloé fait une rencontre extraordinaire qui a des conséquences terribles et immédiates sur son avenir à elle… et sur celui de l’Humanité toute entière.

johan-heliotJohan Heliot place son intrigue et ses personnages en Amérique du Sud, dans un futur assez proche. Le continent est le premier touché par l’AMAS – Anomalie Magnétique de l’Atlantique Sud – qui détraque la plupart des appareils. Aux premières loges de ces disfonctionnements inquiétants, les figures mises en scène vont surtout devoir affronter l’apocalypse. Point d’extinction du soleil, de tremblements de terre ou d’éruptions volcaniques mortelles dans la théorie avancée par Johan Heliot mais une hypothèse qui, si on y regarde de plus près, n’est peut-être pas si farfelue et mérite qu’on s’y attarde.
Qui dit théorie scientifique plus ou moins élaborée, dit informations et explications denses et parfois difficiles à intégrer au cours de la lecture. La hard SF c’est généralement passionnant mais c’est aussi assez difficile d’accès. En tout cas pour la non-scientifique que je suis. Et même si l’auteur tente d’apporter quelques éléments explicatifs entre deux dialogues, mon cerveau a du mal à connecter les informations entre elles. Johan Heliot n’est donc en aucun cas responsable du flou scientifique dans lequel je me suis retrouvée, la faute plutôt à ma lenteur d’esprit.

En revanche, si on ne peut nier le développement de la théorie, on peut regretter la rapidité de l’ensemble (le roman s’étend sur moins de 200 pages !) et surtout, ce qui sera mon plus gros regret pendant cette lecture, le manque de temps passé auprès de chacune des figures. Celles-ci semblaient pourtant présenter une grande richesse et auraient pu humaniser bien davantage l’aventure contée, à mon avis.
Entre la mère-scientifique très impliquée dans son travail, le père-ingénieur ayant loupé le coche avec son ex-femme et son ado de fille, le génie-millionnaire qui chapote tout et le chef-caïd qui devrait se méfier de ses seconds… il y avait vraiment de quoi faire. Chacun de ces personnages ultra différents, pouvaient nous offrir une vision différente de l’apocalypse mais je trouve malheureusement qu’on passe trop vite sur chacun d’entre eux. Notamment sur César, le chef de gang qui, malgré son importance en deuxième partie d’intrigue, m’a semblé assez détaché de l’ensemble et je me suis finalement demandée ce qu’il faisait là.

Peut-être qu’une centaine de pages supplémentaires, aurait permis de diluer légèrement les explications scientifiques et aurait pu laisser plus de temps à l’auteur de développer ses personnages et de nous les rendre plus humains et attachants. Malgré tout, la complexité et la densité du propos n’enlèvent pas l’intérêt et l’originalité de celui-ci. Je ne manquerai pas de découvrir d’autres théories proposées par Johan Heliot dans ses autres romans.

Merci à J’ai lu pour la découverte !

 

Une pensée sur “Involution de Johan HELIOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5ee57f0350020a4f8ef7107f1a5fbeebHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH