Vampire Academy, Tome 1 : Soeurs de Sang de Richelle MEAD

vampire academy 1 richelle mead castelmore
Vampire Academy,
Tome 1 : Soeurs de Sang
de Richelle MEAD
Castelmore,
2010, p. 314

Première Publication : 2007

Pour l’acheter : Vampire Academy, Tome 1

Richelle Mead détient une maîtrise en religion comparée et se passionne pour tout ce qui est drôle et farfelu. Elle vit à Seattle avec son mari, deux enfants et quatre chats. Elle est l’auteure de la série Vampire Academy, véritable phénomène international : plus de 4 millions d’exemplaires vendus aux États-Unis et traduit dans trente langues. Ses aventures de Georgina Kincaid, libraire sexy et démoniaque (mais très sympa !) ravissent les fans de Buffy, Laurell K. Hamilton, Kelley Armstrong, et tous ceux qui aiment le plaisir… de lire, bien sûr !

♣ ♣

Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï.
Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes : les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité.

 

Vampire Academy est une des dernières séries à avoir fait parler d’elle et à mon avis, ce n’est pas encore fini puisque l’adaptation sortira sur nos écrans français début mars ! Je ne sais plus quand j’en ai entendu parler pour la première fois mais si Chloé de Livres and Cie n’avait pas lu les premiers tomes de façon assez rapprochée – plutôt convaincue par sa découverte -, je pense que je ne me serais pas vraiment penchée sur cette énième histoire de vampires pour adolescents. Le fait est que les livres pour jeunes adultes ont tendance à m’agacer ces derniers mois et que, avouons-le, trop de vampires tue le vampire.
Malgré tout, désabusée devant la liste de livres contenus dans ma liseuse pendant les congés de fin d’année, ce premier tome a retenu mon attention et je me suis lancée, sans attente particulière à part peut-être celle d’être divertie. Et divertie je l’ai été. Ce premier tome me semble trop léger et trop « adolescent » pour mériter le titre de « révélation de l’année » mais il m’a assez intriguée pour me donner envie de lire la suite qui, je l’espère, approfondira un peu plus l’aspect fantastique de l’univers proposé et verra les héros évoluer positivement.

richelle meadAvec cette saga, Richelle Mead nous propose une nouvelle mythologie et « hiérarchie » autour des vampires. En gros, la race est partagée entre les Strigoï (qu’on peut qualifier de « méchants »), les Moroï (plutôt « gentils », a priori) et les Dhampir (moitié vampires seulement et dévoués à la protection des Moroï). Les jeunes Moroï et Dhampir sont rassemblés dans des lycées ayant pour but de les éduquer et de leur inculquer les tenants et les aboutissants de leurs futures missions. C’est dans une de ces institutions privées que l’on fait plus ample connaissance avec Rose et Lissa, les deux meilleures amies respectivement Protectrice insouciante et Protégée réservée qui, après avoir fugué pendant deux années, sont finalement retrouvées et rapatriées fissa. Elles doivent à nouveau composer avec les professeurs exigeants et surtout les autres élèves, généralement de vraies teignes qui profitent systématiquement de la faiblesse de chacun.
Parce qu’en fait – on s’en rend vite compte -, enrobée par quelques éléments fantastiques, l’intrigue tourne surtout autour des interactions entre les adolescents dans le huis-clos qu’est le lycée. Pas besoin d’être une créature surnaturelle pour séduire le beau gosse du coin, comploter, manipuler et faire du mal à sa rivale, qui vous le rend bien.

Ce premier opus introduit l’univers et les personnages qui y évolueront sur plusieurs tomes, le tout agrémenté d’un petit mystère et d’une sorte d’enquête que l’on prend plaisir à tenter de résoudre mais qui, finalement et avec du recul, ne pèsent pas bien lourd. Je me suis rendue compte que si j’ai tourné les pages sans ennui et même avec divertissement, je peine à trouver une vraie intrigue à ces 314 pages.
Malgré tout, je le répète, j’ai lu ce premier tome sans difficulté, assez curieuse de découvrir ce que cachait la fugue des deux meilleures amies et qui s’amusait à les menacer en leur laissant des animaux morts ou mourants dans des endroits stratégiques du lycée. Les révélations sont mesurées et arrivent au fil des chapitres. Sans les trouver très surprenantes ou très originales, elles m’ont plu et promettent de belles choses pour la suite (j’espère que Richelle Mead développera certains points dans les tomes suivants).

Je vous le disais, l’aspect fantastique reste assez léger pour le moment (on ne sait pas encore grand-chose sur les différentes races) et l’intrigue principale tourne surtout autour du quotidien des jeunes filles dans le lycée. On se retrouve donc avec une atmosphère assez adolescente qui n’a pas été sans me rappeler ce qui se passe dans Night School de C. J. Daugherty.
C’est Rose, la narratrice unique, qui nous raconte ce qu’elle vit. Tout passe par son regard et j’avoue que ça n’a pas toujours été facile. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas quoi penser de cette héroïne. Je n’arrive pas à dire si je l’ai appréciée ou bien détestée ! Rose a un caractère très affirmé et une personnalité assez particulière pour une héroïne. Ce n’est pas vraiment le genre de personnages qu’on a l’habitude de suivre puisque, pour le dire assez inélégamment : elle a sérieusement un côté « poufiasse ». Elle est assez casse-cou, très (trop) extravertie et semble avoir parfois des réactions très stupides (ou très adolescentes, ce qui revient au même). Cependant, elle est aussi très protectrice et fidèle à sa meilleure amie Lissa, n’hésitant pas à se sacrifier pour elle. Et j’ai apprécié ce côté plus mature et responsable qui se développe davantage au fil des pages. Rose cache aussi une petite pointe d’humour derrière son insolence, ce qui n’a pas été sans me rappeler les répliques de Buffy même si je trouve cette dernière beaucoup plus touchante que l’héroïne de Vampire Academy. J’espère donc que la Dhampir continuera à évoluer dans les tomes à venir et qu’elle saura me convaincre totalement.
Lissa, beaucoup plus effacée et discrète m’a davantage plu. Elle paraît fragile au début mais elle m’a agréablement surprise au fil des chapitres et j’apprécie particulièrement son secret qui peut avoir des conséquences assez intéressantes. C’est une figure plus complexe et changeante qu’il n’y paraît et sous des airs assez passifs, il semble évident qu’elle aura un rôle important par la suite. J’ai hâte de voir ce qu’elle va devenir !

vampire-academy-affiche-france-114142_XLBeaucoup de personnages – secondaires – gravitent autour des deux amies… et tous cachent quelque chose. Méfiez-vous de chacun d’entre eux car ils pourraient bien vous surprendre (positivement ou non !). Certains clichés ne sont pas évités mais dans l’ensemble, chaque figure une personnalité assez complexe et travaillée. Bien sûr, ici tout n’est qu’effleuré mais c’est prometteur.
En revanche, et c’est là que je placerai mon bémol, je n’ai pas trop accroché au « héros » masculin de l’histoire. Chaque roman YA se doit d’avoir son beau gosse mystérieux (parfois même deux pour créer le triangle amoureux… et je le sens venir mais pour le moment on se contente d’un seul !) qui ravira le cœur de ces jeunes filles en fleur… mais moi, le russe brun aux cheveux mi-longs qui se bat comme un dieu et qui ne sourit pas car reste toujours hyper concentré… c’est tellement cliché que ça me saoule. Dimitri a eu zéro effet sur la lectrice exigeante (quoiqu’assez fleur bleue aussi) que je suis. Et quand je vois la tête de l’acteur choisi pour incarner ce rôle, il me fait encore moins rêver !

Les 314 pages de ce premier tome sont, je le répète, écrites du point de vue de Rose. Adolescente avant tout, elle ne nous épargne pas ses moments d’introspection mais, globalement, si son comportement laisse parfois à désirer, son discours reste assez mature et donc intéressant à suivre. Il faut accepter sa personnalité originale pour une héroïne pour réussir à aimer sa narration mais au fil des pages, en apprenant à la connaître un peu mieux et à dépasser son côté agaçant, on apprécie son esprit de déduction et son humour. On mène l’enquête à travers ses yeux mais malgré ce point de vue interne, on ne sait pas tout ce qu’elle sait puisqu’il faut attendre qu’elle-même se remémore certains souvenirs pour mettre le doigt sur quelques révélations importantes. J’ai aimé ces quelques moments de flash-back introspectifs qui, complètement intégrés dans la narration principale ne perturbent pourtant pas du tout la lecture.
Tout ça pour dire que l’aspect journal intime utilisé par Richelle Mead, même s’il ne permet pas une grande empathie avec la narratrice, donne la possibilité au lecteur d’avancer dans l’histoire d’une façon mesurée et bien menée. Ajoutez à cela des descriptions tolérables et des dialogues rythmés et la lecture se révèle fluide et plutôt agréable.

Il manque un peu de profondeur et de punch à ce premier tome mais, Richelle Mead introduit des bases assez intrigantes pour donner envie de lire la suite. Ce que je ferai rapidement, sans aucun doute !

PS : l’affiche française du film est à l’image de la couverture du livre… immonde !

18 pensées sur “Vampire Academy, Tome 1 : Soeurs de Sang de Richelle MEAD

  • Ping : What's up weekly ? 2014 - 1 - Bazar de la Littérature

  • Ping : Premières publications | Bazar de la Littérature

  • Ping : Titres (L – Z) | Bazar de la Littérature

  • Ping : Auteurs (M – Z) | Bazar de la Littérature

  • Ping : Des sagas dans la bibliothèque ! | Bazar de la Littérature

  • 9 janvier 2014 à 16 h 43 min
    Permalink

    un premier tome que j’ai lu le mois dernier et que j’ai beaucoup apprécié mais sa n’a pas été un coup de cœur, hâte quand même de découvrir le tome 2

    Répondre
  • 5 janvier 2014 à 16 h 20 min
    Permalink

    J’ai lu cette série au moment de sa sortie en français (ce qui fait déjà plus de 3 ans mine de rien), avant que la YA envahisse les étalages et les étagères et j’avais réellement accroché.
    Certes l’action n’est pas le point fort de l’histoire (ni de Richelle Mead d’ailleurs) mais l’univers est intéressant et le développement dans les tomes suivants captivants … alors j’espère que tu continueras l’aventure.

    Pour le film, entre l’affiche juste et une promo pour l’instant catastrophique je ne sais pas si je me déplacerai… je crains d’être très déçue 🙁

    Répondre
  • Ping : Mes Acquisitions 2014 – 1 (du 01/01 au 05/01/14) | Bazar de la Littérature

  • 5 janvier 2014 à 8 h 34 min
    Permalink

    Il est dans ma PAL depuis des mois et je suis sûre qu’inconsciemment c’est à cause de l’hideuse couverture que je ne le sors pas. Mais c’est vrai que je n’ai lu que des critiques assez bonnes sur cette saga, il faut que je m’y mette!

    Répondre
  • 4 janvier 2014 à 17 h 52 min
    Permalink

    Tout à fait d’accord avec toi, l’affiche est tout simplement hideuse ! Pour le roman, j’avais beaucoup aimé le premier tome même si comme tu le dis, ça reste vraiment jeunesse !

    Répondre
  • 4 janvier 2014 à 15 h 58 min
    Permalink

    Je n’ai pas lu Night School donc je ne peux pas parler sur la ressemblance avec ces deux livres ^^

    Par contre, dommage que tu aies le livre avec l’affiche du film car la première couverture (vf) est juste 100 fois mieux (de toute manière, au vu des B.A et des stills, le film ne vaut rien pour moi ^^). Par contre, je ne suis pas d’accord quand tu dis que V.A est une des dernières séries à avoir fait parler d’elles (notamment avec la sortie du film). Ca fait quelques années qu’on en entend parler avec les sorties des différents tomes et de son spin off « Bloodlines » 🙂

    Je pense que la suite te fera plus accrocher, surtout (si je me rappelle bien, je les ai lu y a 2 ans) à partir de la fin du tome 2 🙂
    Puis il y a des nouveaux personnages dans ce 2ème tome qui sont vraiment très sympa !

    Raaah Dimitri, autant j’adore le personnage (surtout par la suite ^^) autant je trouve l’acteur pas du tout à mon goût 🙂

    Répondre
  • 4 janvier 2014 à 15 h 57 min
    Permalink

    PS : je suis contente car pour ce que tu appelles le triangle amoureux, je pense que tu seras surprise. Dans le bon ou le mauvais sens ? Je te laisse la surprise 😉

    Répondre
  • 4 janvier 2014 à 15 h 47 min
    Permalink

    Ca me touche d’avoir été citée dans cette chronique 🙂
    Je te rassure, à mes yeux et pour l’instant, c’est le tome le « moins bon » de la série. Il pose les bases mais j’ai été moins accrochée que par les suivants qui te plairont un peu plus je l’espère. Pour Dimitri, je partage entièrement ton avis et ce n’est pas l’acteur choisi qui me donne envie de l’apprécier un peu plus.

    J’espère que tu pourras lire la suite prochainement !
    Bises

    Répondre
  • 4 janvier 2014 à 15 h 33 min
    Permalink

    (Quoique quand on compare les arguments de tes deux chroniques, en fait, celui-ci a l’air moins manichéen et plus développé que Night School…)

    Répondre
  • 4 janvier 2014 à 15 h 30 min
    Permalink

    Hum… justement j’hésitais. C’est mieux ou moins bien que Night School, auquel tu fais référence à un moment ??

    Répondre
    • 4 janvier 2014 à 15 h 34 min
      Permalink

      Night School joue plus sur le suspense (il a un côté thriller assez prenant) mais le deuxième tome m’a vraiment déçue.
      Je pense que Vampire Academy a du potentiel au niveau de l’aspect fantastique (tout ce qui touche aux vampires, et à d’autres trucs puisqu’on se rend compte qu’il y a d’autres trucs, devrait être pas mal dans la suite).
      Dans les deux cas, le côté adolescent (rumeurs, flirts, coups bas entre filles…) est pas mal présent.
      Si le tome 2 de Night School ne m’avait pas terriblement déçue, je te l’aurais plutôt conseillée… si tu veux, attends de voir ce que je pense du tome 2 de Vampire Academy (qui sera peut-être excellent !). 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

686777540b4941031e3dc18f49f31586||||||||||