Rose, Tome 2 : Rose et la princesse disparue de Holly WEBB

rose et la princesse disparue holly webb
Rose, Tome 2 :

Rose et la princesse disparue
de Holly WEBB,
France Loisirs,
2013, p. 261

Première Publication : 2010

Pour l’acheter : Rose, Tome 2

Holly Webb est née et a grandi dans le sud-est de Londres. Elle a travaillé pendant cinq ans dans l’édition pour la jeunesse, avant de décider que l’écriture était plus amusante ! Aujourd’hui, Holly vit à Reading avec son mari, ses trois fils et un chat. Son roman, Rose, est inspiré de sa passion d’enfance pour les romans historiques et du souhait que les animaux puissent réellement parler.

Tome 1 : Rose et la maison du magicien

♣ ♣

La princesse Jane, 8 ans, a été enlevée par un mystérieux magicien. Rose la remplace lors du banquet en l’honneur de l’ambassadeur talisien grâce à un sortilège de Mr Fountain.

Le premier tome avait été un véritable coup de cœur. En effet, tout m’avait convaincue et ravie dans celui-ci : de la jolie illustration de couverture à l’intrigue en passant par l’adorable héroïne et le contexte magique d’un Londres victorien imaginaire. J’attendais beaucoup de cette suite et je mettais la barre très haute.
J’ai finalement passé un excellent moment et ne suis absolument pas déçue par ma lecture. Je n’arrive pas à savoir si ce deuxième opus est meilleur que le premier mais peu importe, une chose est sûre : Rose et la princesse disparue confirme le talent de conteuse d’Holly Webb et conforte ma première impression, Rose est une série à suivre absolument, que vous soyez petit ou grand !

Si le premier tome mettait en place l’univers dans lequel évolue notre héroïne et ses compagnons, ici, Holly Webb va un peu plus en profondeur en insistant sur les réactions liées à la magie. On pourrait croire que tous devraient adorer celle-ci et ses bienfaits mais non, beaucoup de Londoniens la détestent et au moindre problème, tout est mis sur le dos des magiciens.
C’est ainsi que Rose, bien loin du bonheur imaginé en quittant l’orphelinat, comprend que les autres domestiques n’accepteront pas sa différence et lui feront payer son « anormalité ». Elle trouve, heureusement, du bonheur dans son nouvel apprentissage auprès de Mr Fountain, le magicien officiel de la famille royale et se rapproche plus ou moins de Freddy – l’autre apprenti -, d’Isabella – la propre fille du maître – et de Gus – le chat magique pas tout à fait chat.
Outre le climat tendu dans l’entourage immédiat de la petite fille, c’est toute la ville qui est sous tension. En effet, une neige anormalement importante et tenace pour un mois d’octobre commence à inquiéter les habitants qui voient là un signe de la malfaisance des magiciens… et les choses empirent encore lorsque l’adorée petite princesse Jane subit une tentative d’enlèvement de toute évidence magique.
Mr Fountain est convoqué au palais et n’en sortira – sain et sauf – que s’il parvient à résoudre l’enquête. Rose et Freddy – ses deux petits apprentis – souhaitent lui venir en aide et grâce à leur ingéniosité, ils parviendront à leurs fins, non sans courir de nombreux dangers !

Edwardian_Snow1J’ai beaucoup aimé ce nouvel épisode des aventures de la jeune Rose qui, malgré tous les obstacles, relève la tête et se sort des pires situations. C’est vraiment une petite héroïne que je trouve très touchante et intelligente. Elle est pleine de ressources mais ce n’est pas non plus une super-héroïne intouchable ; bien au contraire, elle est très humaine, sa solitude et sa détresse ne peuvent qu’émouvoir.
Du côté des personnages secondaires, encore une fois, je retiens surtout la figure de Gus, le chat parlant qui cache une identité mystérieuse… On apprend quelques nouvelles petites choses sur lui dans ce deuxième tome mais les questions persistent et j’ai hâte d’avoir la clef de son passé !
Mr Fountain, Freddy et Isabella sont à nouveau des aides précieuses pour Rose et ont chacun un petit quelque chose de marquant (surtout Isabella) mais ils passent tout de même rapidement au second plan. De même que les « collègues » domestiques de Rose qui sont assez peu présents dans ce tome ; à part Bill, le seul à faire preuve d’un peu de gentillesse envers notre jeune héroïne.
Je trouve, en revanche, le grand méchant de l’histoire assez intéressant. Peu présent physiquement, certes, mais on sent la puissance de ses pouvoirs et l’on comprend très vite qu’il ne vaut mieux pas se frotter à lui. Je pense que la petite fille n’en a pas fini avec lui et qu’il vaudrait mieux qu’elle soit parfaitement préparée à l’affronter la prochaine fois. Un méchant qui fait froid dans le dos !

La magie est dorénavant bien implantée. Bien présentée dans le tome précédent, on la retrouve dès les premières pages et elle ne nous quitte plus. Je regrette un peu les sensations de découverte et de surprise que j’avais ressenties précédemment mais j’ai eu plaisir à aller un peu plus loin cette fois.
Derrière cet aspect fantastique, Holly Webb n’hésite pas à parler de sujets plus larges et plus « contemporains » puisqu’elle met en avant l’intolérance et la solitude ressentie par les gens « différents ». Elle n’oublie pas, non plus, de s’attarder sur la bêtise de la population qui, sans réfléchir, suit le troupeau et se contente de peu pour accuser.

Le premier tome était assez court, ce deuxième opus suit la tendance. Malgré tout, rien ne manque ! Holly Webb maîtrise assez bien son texte pour nous offrir assez de détails sans nous noyer sous les descriptions et elle ajoute assez de dialogues pour rythmer et alléger les scènes. L’ensemble est particulièrement visuel et permet donc une bonne immersion dans l’intrigue. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer dans ce Londres victorien imaginaire, à sentir la fraicheur de la neige et l’oppression magique de celle-ci. Les objets animés sont apparus devant mes yeux comme si j’y étais, notamment les fameuses boules à neige bien particulières… bref, j’adore, j’adhère et je conseille !

Une nouvelle fois, le message peut sembler un peu « facile » mais il s’agit là d’une série pour la jeunesse et d’une sacrée bonne série, à mon goût. Tous les éléments sont réunis pour satisfaire les plus jeunes : la magie évidemment, l’apprentissage amusant de la maîtrise des pouvoirs, des enfants rusés qui règlent mieux les problèmes que les adultes, un grand méchant charismatique qui fait froid dans le dos, une petite enquête sans prétention, un animal qui parle et qui est d’une aide précieuse et évidemment l’amitié et la confiance qui réunissent les protagonistes principaux. Les émotions sont bel et bien là et on en redemande !

Une pensée sur “Rose, Tome 2 : Rose et la princesse disparue de Holly WEBB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ffbed61ced625662633a9175104dff3b\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\