Ma vie toute pourrie de Jenny SMITH

ma-vie-toute-pourrie-jenny smith
Ma vie toute pourrie

de Jenny SMITH
Nathan,
2013, p. 280

Première Publication : 2012

Pour l’acheter : Ma vie toute pourrie

Jenny Smith est auteur de livres pour la jeunesse. Elle a étudié la littérature anglaise à l’université de Glasgow, et vit aujourd’hui avec son mari et leurs deux fils dans un petit village du comté d’Oxford.

Je m’appelle Sam Wallis, j’ai 13 ans, et aujourd’hui, ma vie est… toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de « points positifs/ points négatifs », et j’assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu’elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j’en arrive à me demander si ce n’est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu’il m’avait souri (!!!) Bref, je vous l’avais bien dit, ma vie est toute pourrie…

Ma vie toute pourrie n’est, a priori, pas le genre de lectures que je privilégie habituellement, mais j’avais envie de quelque chose de frais et léger, quelque chose qui me ferait sourire « malgré mon âge ».
J’appréhendais un peu de ne pas adhérer aux aventures de cette adolescente lambda, persuadée que ce n’était plus de mon âge et trop éloigné de mon propre quotidien. Et, contre toute attente, malgré le fossé presque générationnel entre l’héroïne et moi, j’ai réussi à la comprendre, à m’attacher à elle et presque à me retrouver un peu dans son quotidien.

Sam a 13 ans et comme toutes les adolescentes de son âge, elle pense être la plus malheureuse et la moins bien lotie des jeunes filles de la planète. Dotée de parents qui ne se comprennent plus, d’un frère aîné plongé dans les mystères de l’adolescence et d’une meilleure amie qui a déménagé à des centaines de kilomètres ; Sam se sent seule et un peu paumée.
Le lecteur va la suivre pendant plusieurs semaines, dès le départ de sa meilleure amie Gemma et l’arrivée d’un certain David avec lequel elle partage quelques cours au collège. Malheureusement pour elle, ce jeune garçon semble bien connaître et être très proche de Cat qui, du haut de ses 13 ans en paraît 16 grâce à son look de rockeuse sophistiquée. Comment faire le poids ? Comment Sam – jeune adolescente pas encore sortie de l’enfance – pourrait-elle plaire à David alors qu’elle porte des t-shirts ridicules et ne se maquille même pas ? Notre jeune héroïne va essayer de grandir et de changer, mais est-ce la bonne solution ?

J’ai trouvé Sam très crédible et de ce fait, très touchante. Je pense que chaque lectrice, jeune ou moins jeune, se reconnaîtra à un moment ou à un autre dans le parcours de la jeune fille car il me semble qu’on a toutes plus ou moins vécu ce qu’elle traverse. On s’est toutes plus ou moins cherchées pendant un temps, on s’est toutes demandées si on pourrait changer un peu pour plaire à ce fameux garçon pour lequel on avait le béguin.
C’est donc un sympathique retour en arrière pour celles qui, comme moi, ont passé l’adolescence depuis quelques années et, il me semble, un roman qui parlera aux plus jeunes lectrices, de l’âge de Sam par exemple.

Jenny-SmithEn plus d’aborder des sujets qui ont un impact sur le public visé, Jenny Smith choisit de traiter ceux-ci de façon assez moderne, en utilisant des outils contemporains, à savoir les messages (privés ou non) via les réseaux sociaux et les sms via les portables. Elle revient d’ailleurs brièvement mais efficacement, sur les dérives que peut entraîner Facebook, notamment en matière de harcèlement moral.

C’est vraiment frais, actuel et sans faute de goût à mon avis. On peut appréhender le langage utilisé par une narratrice unique de 13 ans… mais non ! Sam est une jeune fille plutôt brillante et possédant beaucoup d’esprit. Elle a beaucoup d’humour et elle parvient à le conserver dans les pires moments.
C’est elle qui porte tout le texte (à la façon d’un journal intime) mais les personnages secondaires ont eux aussi des places privilégiées, à commencer par Gemma qu’on ne rencontre que par messagerie interposée mais qu’on apprend à connaître grâce aux échanges nombreux des deux adolescentes. C’est la BFF qu’on aurait toutes voulu avoir à cet âge-là ! Le nouveau dont Sam tombe amoureuse est lui aussi assez mystérieux pour intriguer, assez rebelle pour séduire et assez gentil pour définitivement faire fondre les jeunes filles. Quand à Cat, l’ancienne meilleure amie qui refait surface plusieurs années après son départ, elle cache elle aussi quelques secrets sous son masque de perfection et de gentillesse… Ils ne sont ni tout noir ni tout blanc, ils sont très humains et donc crédibles. J’ai vraiment beaucoup apprécié de les découvrir et de les suivre à travers les yeux de notre jeune héroïne.

Pour conclure cette chronique un peu brouillonne, je dirai juste que sous des airs de roman jeunesse léger et frais se cache une histoire pas si simpliste, futile et inutile que ça et qu’elle parlera beaucoup à de nombreuses jeunes filles. Pour les mamans, n’hésitez pas à l’acheter à vos préadolescentes, je pense que ça peut beaucoup leur plaire !

Merci à Nathan pour cette surprenante et heureuse lecture !

7 pensées sur “Ma vie toute pourrie de Jenny SMITH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25a6234cb53baf7e92c72cafdecb6104H