Parallon, Tome 2 de Dee SHULMAN

parallon 2 dee shulman
Parallon,

Tome 2
de Dee SHULMAN
Robert Laffont (Collection R),
2013, p. 540

Première Publication : 2013

Pour l’acheter : Parallon, Tome 2

Dee Shulman est une auteure et illustratrice britannique reconnue, avec déjà près d’une cinquantaine de livres publiés. Elle écrit autant pour les enfants que pour les adolescents. Sa production a été traduite dans de nombreux pays, notamment au Japon, en Italie, en Hollande, en Finlande. Chacune de ses nouveautés est chaleureusement accueillie par la presse et elle collectionne les distinctions et les prix en Angleterre. Dee est diplômée de littérature anglaise à l’université de York et a étudié le dessin à l’Harrow School of Art. Parallon est son premier grand projet pour ados et jeunes adultes.

Tome 1

Eva a survécu au baiser mortel de Seth, et tous deux se prennent à rêver d’un futur ou ils seraient enfin ensemble. Déterminés à remonter jusqu’à la source du virus qui l’a infecté, Seth se lance alors avec Eva dans une recherche qui les mène dans des laboratoires gouvernementaux travaillant sur des armes biologiques. Plus dangereux encore, ils se rendent dans l’avenir…
Pendant ce temps, Katrina Trepov, reporter à la BBC, s’intéresse de très près à une série de disparitions mystérieuses. Elle n’a aucune intention d’arrêter son enquête avant d’avoir obtenu des réponses.
Alors que le nombre de victimes de la mystérieuse fièvre grandit et qu’elle contamine désormais Parallon, Zackary recrute Seth pour essayer d’enrayer l’épidémie. Cette quête occupe tellement ce dernier qu’il ne remarque pas l’arrivée de son ennemi juré à Parallon : Cassius Malchus. Il ignore aussi hélas que ce dernier est en train d’y lever une terrible armée.
Tandis que Seth est en mission, Eva poursuit ses études à Sainte-Magdeleine, jonglant entre ses révisions pour les examens et la montée en puissance du groupe d’Astrid, qui a signé pour un gros label. Mais sa santé est loin de s’être améliorée. Elle se sent faible et au bord de l’épuisement, et craint de ne plus avoir longtemps à vivre…

/! RISQUE DE SPOILERS SUR LE PREMIER TOME ! /!

J’ai découvert le premier tome de cette série lors de sa sortie au début de l’année 2013 et malgré quelques petits points chagrinants – notamment la romance entre les deux personnages principaux –, la lecture n’avait pas été désagréable. J’avais en revanche reçu assez peu de réponses à mes interrogations et attendais donc beaucoup de ce deuxième opus.
Bilan : peu de choses ont été révélées et d’autres questions se posent. La romance ne me passionne toujours pas mais je trouve les aspects scientifique et SF pas trop mal amenés. Enfin, malgré une plume assez fluide, j’ai parfois trouvé le temps long et je n’étais pas mécontente de venir à bout de ces 500 pages.
Je ne sais finalement pas trop quoi penser de cette saga. Il y a du potentiel, c’est évident, mais il manque un « je ne sais quoi » qui ferait de cette histoire un page-turner passionnant. Parallon c’est donc pas mal, mais pas non plus inoubliable.

Ce qui change surtout dans ce deuxième tome, c’est la narration. Si le premier opus alternait entre la voix d’Eva et celle de Seth, de nombreux nouveaux personnages sont introduits ici et l’auteure passe de l’un à l’autre créant ainsi de multiples mini-intrigues dans la grande intrigue principale. Etant donné que les deux personnages principaux ne me passionnaient guère, j’ai été heureuse de rencontrer d’autres figures qui se sont d’ailleurs révélées plus intéressantes et creusées qu’Eva et Seth.
Le premier groupe qui apparait est celui constitué par Jenny la journaliste et Nick son petit ami flic. Tous les deux découvrent que de nombreuses disparitions inexpliquées ont lieu à Londres et se déroulent toujours de la même façon : une fièvre intense précède la mort et le cadavre semble se dissoudre instantanément, ne laissant aucune trace derrière lui.
Parallèlement, on découvre ce qui se passe à Parallon avec l’arrivée de nouveaux « voyageurs » qui ne semblent pas désireux de laisser un vent de paix derrière eux. Je n’ai pas trouvé ces épisodes très passionnants et ai même eu du mal à leur trouver un véritable intérêt pour le reste, mais soit.
Assez tardivement dans ce deuxième tome, on retrouve Seth qui part en mission prioritaire pour « sauver le monde » et qui, pour cela, fait un petit bond dans le futur où il mettra le doigt sur quelques révélations surprenantes.
Finalement, ce qui semble avoir le moins d’intérêt et ce qui m’a définitivement le moins enthousiasmée, c’est ce qui se passe autour d’Eva qui, concrètement, partage son temps entre l’hôpital/l’infirmerie où elle doit se reposer et les répétitions/concerts avec son groupe. Elle passe aussi de nombreuses heures à attendre Seth ou à se demander où il a pu passer. Rien de transcendant, ni même d’utile à l’intrigue principale, si tant est qu’on s’intéresse davantage à l’aspect scientifique/science-fiction de l’histoire plutôt qu’au quotidien d’une adolescente surdouée et musicienne hors-pair qui doit repousser les avances de tous ses camarades. C’est fou comme en YA (et en romance plus généralement), les héroïnes banales et/ou se trouvant laides, arrivent à avoir tous les mecs de leur entourage à leurs pieds… sans doute un moyen pour l’auteure de prendre une revanche sur son passé et de réaliser le fantasme de centaines de lectrices ?

delirium parallon 2 shulmanVous l’aurez compris, encore une fois, la romance vécue par l’héroïne ne m’a fait ni chaud ni froid. Je n’avais déjà rien ressenti pendant ma lecture du premier tome, c’est la même chose ici ; même l’amourette secondaire entre la journaliste et le policier m’a plus touchée ! Je lis donc cette saga essentiellement pour son côté SF qui, je dois l’avouer, m’a assez convaincue ici. Les idées sont là et même si elles sont parfois amenées de façon un peu brouillonne et décousue (les théories scientifiques sont malgré tout assez complexes), l’ensemble tient debout et arrive à tenir en haleine.
En revanche, malgré la présence des passages qui traitent de la question scientifique du virus, je trouve que ce tome tourne pas mal en rond et on arrive à la dernière page en se disant « tout ça pour ce résultat-là ?! » ! Mais si les deux héros avaient été un peu moins abrutis, ils auraient pu en arriver là dès la première page… et ça aurait évité beaucoup de désagréments !

Comme je le disais plus haut, l’histoire gagne beaucoup en rythme et en intérêt grâce à l’alternance des chapitres correspondant chacun à un point de vue différent. Mais, j’ai un peu de mal avec le choix de Dee Shulman qui tente de mettre en avant les pensées de son héroïne en lui offrant un point de vue interne (le « je »), alors que tous les autres personnages sont suivis avec plus de distance grâce au « il » (ou « elle »). Si Eva était une figure forte et passionnante, je peux comprendre la pertinence de cette séparation un peu marquée, mais comme elle est assez fade et finalement assez peu « utile », la traiter de la même façon que les autres personnages dits « secondaires » n’aurait pas été une mauvaise idée.
Dans l’ensemble, je peux faire le même reproche que d’habitude : lecture facile, fluide et distrayante mais un manque flagrant de profondeur dans le style. En effet, l’écrivain – comme la majorité des auteurs de YA – privilégie le rythme au détriment de la mise en place d’un décor et de scènes soignés. Résultat, on a l’action globale, quelques dialogues pas trop mauvais ni trop nombreux, mais aucun détail ne viennent s’y greffer (à part peut-être à Parallon où les descriptions sont plus nombreuses et plus visuelles). Je suis incapable de vous décrire les personnages. C’est un point récurrent dans la littérature du genre (même les livres dits « jeunesse » – grosso modo avant 12/13 ans – sont beaucoup plus riches de ce côté-là) et ça me chagrine de plus en plus.

Ce deuxième tome confirme mes impressions précédentes : Parallon ce n’est pas mauvais (notamment grâce à l’aspect SF de la saga) mais ce n’est pas extraordinaire et cela tient essentiellement, je pense, du manque de charisme et personnalité des deux héros qui se font largement détrônés par les autres figures de l’histoire ! Je ne sais pas trop ce que nous réserve le troisième (et dernier ?) tome mais j’espère qu’il me surprendra et me fera apprécier un peu plus Eva et Seth !

PS : si je suis généralement assez fan des illustrations de couverture de la collection R, j’avoue que celles des deux tomes de Parallon ne m’emballent pas des masses… et surtout celle de ce deuxième tome que je trouve de très mauvais goût !

Merci à la Collection R pour la suite de cette histoire !

Une pensée sur “Parallon, Tome 2 de Dee SHULMAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

a8e117dd41df777f6ae9ed7bd23a02b3,,