Les Spellman, Tome 1 : Spellman & Associés de Lisa LUTZ

spellman et associés 1Les Spellman, Tome 1 :
Spellman & Associés
de Lisa LUTZ

Le Livre de Poche,
2008, p. 444

Première Publication : 2007

Pour l’acheter : Spellman et Associés

Lisa Lutz, née le 13 mars 1970, est un auteur américain. Accueilli par l’édition mondiale comme un événement (les droits en ont été vendus dans 22 pays), son premier roman, Spellman & associés (The Spellman Files, 2007), sera adapté à l’écran par la Paramount.

Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n’est plus excitant que d’espionner, filer, faire chanter… les autres Spellman de préférence.

Si Matilda n’avait pas plusieurs fois vanté les mérites de cette saga, je pense que je ne m’y serais jamais arrêté. Et j’aurais alors manqué un bon moment de détente !
Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire et à m’adapter à sa narration particulière, j’ai finalement dévoré la seconde moitié du texte et lirai la suite (le deuxième tome est d’ores et déjà dans ma PAL) avec très grand plaisir !

Les premières pages sont déstabilisantes, c’est le moins que l’on puisse dire. Il faut tourner un assez grand nombre de pages pour enfin comprendre où l’auteure veut en venir. L’impression de brouillon et d’intrigues qui partent dans tous les sens, est tenace et ne donne pas forcément envie de persévérer. Ce n’est finalement qu’assez tardivement que le gros fil conducteur est révélé mais heureusement, avant son apparition, on peut se rabattre sur le style rempli d’humour de Lisa Lutz.
Mais alors, que se passe-t-il donc dans ce premier tome ? Et bien l’on découvre la très excentrique et loufoque famille Spellman du point de vue d’une de ses membres : Isabel (surnommée Izzy). Celle-ci est interrogée par un policier qui cherche à résoudre – on le comprend plus tard – la disparition de Rae, la sœur cadette de la narratrice. Pour rassembler le maximum d’éléments, pour que le policier ait le plus de cartes en mains, Izzy remonte loin dans sa vie… et lui raconte tout ! Le lecteur découvre ainsi, en même temps que l’enquêteur, qui est cette famille Spellman et notamment qui se cache derrière la fille aînée. Et attention, on est servi !

Les Spellman c’est une famille de détectives privés composée du père et de la mère, du fils aîné David – brillant avocat de 30 ans -, de la fille aînée Isabel – narratrice déjantée de 28 ans -, de la benjamine Rae – adolescente de 14 ans, maline et adepte du chantage – et de l’oncle Ray – vieux bonhomme irresponsable qui s’évanouit souvent dans la nature. Les anecdotes sur chacun des membres de la famille sont hyper nombreuses (et très drôles), mais Izzy étant la narratrice principale, c’est surtout elle qu’on apprend à connaitre (dès son plus jeune âge) et c’est à travers son regard qu’on découvre son entourage.
La narration n’est donc pas du tout linéaire, différente selon la teneur des chapitres (les titres de ceux-ci donnent une assez bonne indication). Il faut tout de même un certain temps d’adaptation pour savoir où se placer dans cette histoire, mais n’abandonnez pas trop vite, on finit par s’y faire et on se marre bien !

lisa_lutzCar derrière « l’enquête policière », c’est surtout une chronique (ou une fresque) familiale que Lisa Lutz met en avant. Et autant dire qu’avec une famille aussi timbrée que les Spellman, les anecdotes amusantes ne manquent pas !
Cela dit, ce qui m’a fait le plus sourire reste la vie amoureuse de notre Izzy qui, au cours de notre lecture, vit une nouvelle histoire d’amour avec un riche dentiste (comble de l’horreur pour sa mère qui cherche désespérément à la caser avec un avocat depuis des années… et autant dire que les tentatives ne se sont pas toujours bien terminées !) et qui redouble de subterfuges pour lui cacher sa véritable profession et celle de ses parents… car non, pister les gens et faire chanter les membres de sa famille quotidiennement, ce n’est pas une façon de vivre normale ! Les scènes cocasses sont nombreuses et j’ai souvent très largement souri !

J’avais un peu de mal avec l’héroïne narratrice au début et puis, sa maladresse amoureuse et ses mauvaises habitudes d’adolescente la rendent finalement attachante. J’ai également beaucoup aimé la petite sœur, une gamine rusée et débrouillarde qui n’a pas la langue dans sa poche et sait toujours obtenir exactement ce qu’elle veut… par tous les moyens !
Les autres personnages, famille, amis, amours… sont eux aussi hauts en couleur et s’ils n’ont pas tous une importance et une présence similaire dans le texte (je pense notamment à David qui est un peu plus « discret »), ils n’en restent pas moins marquants et indispensables aux intrigues, celle générale et les autres, plus éparpillées.

Finalement, la résolution de l’enquête n’occupe que la dernière partie du texte et si elle est tout à fait satisfaisante et aux couleurs du reste de l’histoire et des personnalités qui la composent, elle ne reste pas l’élément le plus marquant de ma lecture. D’ailleurs, toute cette aventure n’aurait pas la même saveur si Lisa Lutz n’avait pas un talent certain pour l’humour et les situations abracadabrantes.
Je ne sais pas vraiment à quoi cela tient, certainement à ce cynisme que possède la narratrice et qui teinte donc toutes les scènes d’un voile d’ironie et d’humour, parfois un peu lourd mais la majeure partie du temps particulièrement bien dosé. Les dialogues sont savoureux, les descriptions rythmées… une fois la narration non-linéaire comprise, l’ensemble se savoure comme une friandise !

Des personnages hauts en couleurs et leurs relations loufoques, des situations abracadabrantes, une sorte d’enquête policière, un brin de chick-lit… c’est léger sans être stupide (c’est même bien construit) et c’est surtout, très très très drôle ! Un bon cru pour l’été… et toute l’année !

« – Bonjour. Je m’appelle Benjamin McDonald. J’ai fait la connaissance de votre mère à la bibliothèque.
– A la bibliothèque ?
– Oui.
– Laquelle ?
– La bibliothèque principale. En centre-ville.
– Qu’est-ce qu’elle faisait là-bas ?
– Elle choisissait des livres, je suppose.
– Vous l’avez vue avec des livres ?
– Non.
– Même pas un ?
– Non. Mais si je vous appelle, c’est…
– Qu’est-ce que vous faisiez là-bas ?
– Où ça ?
– A la bibliothèque ?
– Ah. J’avais des recherches à faire.
– Juridiques, les recherches ?
– Ma foi… oui.
– Alors vous êtes avocat ?
– Oui. Et je me disais que nous pourrions peut-être…
– Prendre un café ?
– Oui. Un café.
– Eh bien non. Je ne prends plus de cafés avec des avocats. Mais puis-je vous poser une question avant de raccrocher?
– Mais vous n’avez fait que ça: me poser des questions!
– Bonne remarque. Qu’est-ce que ma mère vous a dit à mon sujet ?
– Pas grand-chose.
– Alors pourquoi avez-vous accepté de me téléphoner ?
– Elle m’a proposé une réduction de 20% sur ses services d’enquête. »

9 pensées sur “Les Spellman, Tome 1 : Spellman & Associés de Lisa LUTZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de329bf2bce7141ae58f4f4b724755efBBBBBBBBBBBBBBBBBBB