Les Larmes d’anges de Olga ROGALSKI

les larmes d'anges

Les Larmes d’anges
de Olga ROGALSKI
Tokyopop,
2009, p. 174
Première publication : 2009

Pour l’acheter : Les Larmes d’Anges

Olga Rogalski, de son pseudonyme JD-Ayane est une artiste d’origine russe et allemande née le 28 janvier 1982 à Vologda (Russie). Évoluant notamment dans le domaine de la bande-dessinée, elle s’est faite connaître en France avec son manga « Les larmes d’anges », qui remporta un franc succès.

Lorsque Nico reçoit un SMS de son petit ami dans lequel ce dernier lui annonce leur rupture, c’est tout un monde qui s’effondre pour ce garçon solitaire. Sa frustration d’être encore laissé seul éveille en lui une profonde envie de mort, ce qui provoque l’intervention de Chagan, l’Ange de la mort. Rapidement, Nico offre sa confiance à cet étranger insolite et en tombe amoureux.

Depuis le temps que Tsuki et Révérence me parlent de yaoi… il fallait bien, curieuse que je suis, que je me lance un jour ! C’est Révérence qui m’a vivement recommandé ce one-shot et qui me l’a prêté. La demoiselle l’ayant beaucoup aimé, je m’attendais à l’apprécier également et pourquoi pas, avoir une révélation et l’envie de me lancer dans le yaoi.
Eh bien, à mon grand regret, je dois avouer que je suis assez déçue. J’ai trouvé l’histoire assez banale, ne me suis absolument pas attachée aux héros et, ai été surprise par la qualité plutôt inégale des dessins. Bof.

olga-rogalskiL’histoire de l’ange de la mort qui tombe amoureux de sa victime malgré la mission qu’il doit remplir – le tuer -, me semble assez peu originale. L’amour impossible et donc forcément tragique… du lu, vu, relu et revu ! Je m’attendais à plus de surprises et de rebondissements, mais non, tout est attendu et très « classique ». Cela dit, avec une intrigue tenant en un seul et unique tome d’un peu moins de 200 pages, difficile de multiplier les péripéties et de développer correctement les choses. Et cela se ressent non seulement dans l’histoire mais aussi et surtout dans la personnalité et donc les émotions et réactions des personnages.
Nicolas, jeune homme suicidaire qui vient de se faire larguer par son petit ami, tombe irrémédiablement sous le charme du premier qui croise son chemin et le prend sous son aile. Coup de foudre à la deuxième page, déclarations enflammées à la dixième et voilà qu’on se saute dessus et qu’on ne s’arrête plus dès la vingtième… ça manque cruellement de relief et de profondeur tout ça ! Quelle facilité, quelle fadeur… et quel dommage surtout car même si l’intrigue de base est banale, avec un bon développement et traitement, elle aurait pu s’épanouir et offrir un résultat intéressant.
Cette linéarité sans surprise entraine, du moins chez moi, une absence flagrante d’émotions. La fin tragique (mais attendue) ne m’a donc fait ni chaud ni froid. Le destin de ces deux amoureux ne m’a pas touchée ; tout se passe trop vite, tout est trop… invraisemblable.

J’espérais malgré tout que le graphisme rehausserait mes impressions… mais malheureusement non. Si certains dessins peuvent être qualifiés de très beaux et très réussis, ce n’est pas le cas pour tous. Certains semblent en effet assez bâclés, surtout au niveau de l’expression du visage, et c’est bien dommage, car là aussi, potentiel il y avait.
En revanche, aucune difficulté de compréhension à relever mais il faut avouer que les dialogues sont assez peu nombreux… la mangaka a préféré insister sur d’autres éléments (et notamment d’autres scènes, pas toujours bien rendues à mon goût).

Un premier rendez-vous avec le yaoi raté donc, mais je ne renonce pas à ma découverte du genre, bien au contraire !

13 pensées sur “Les Larmes d’anges de Olga ROGALSKI

  • Ping :Premières publications - Bazar de la Littérature

  • Ping :Titres (L - Z) - Bazar de la Littérature

  • Ping :Auteurs (M - Z) - Bazar de la Littérature

  • 10 février 2013 à 11 h 35 min
    Permalink

    J’ai lu ce manga il y a… facilement 3 ans et dans mes souvenirs il n’avait pas autant de défaut XD En même temps j’étais moins stricte avec ce que je lisais (ô esprit de chroniqueuse quand tu nous tiens). sinon j’ai beaucoup le visuel de l’article, c’est aéré, et on a envie de tout lire, même si l’article est long (terme non péjoratif hein ! je n’ai pas dit « trop » long (: ). Et je l’ai déjà dit sur la page FB mais j’aime beaucoup le nouveau visuel du blog (certes avec le même habillage) je trouve que c’est vraiment plus aéré et encore plus agréable à lire 🙂 Bref j’arrête le blabla :p
    Super article !

    Répondre
  • 9 février 2013 à 19 h 37 min
    Permalink

    J’aime bien la présentation, c’est simple et agréable à parcourir 🙂
    Bon je t’ai déjà dit ce que je pensais du manga, mais je serais curieuse de suivre tes découverte, peut-être que tu me donneras des idées.

    Répondre
    • 10 février 2013 à 9 h 59 min
      Permalink

      Ah cool ! Je suis contente que tu aimes, toi qui es si dure à contenter. :p
      C’est peut-être toi qui en découvriras d’autres avant moi…

      Répondre
  • 9 février 2013 à 18 h 46 min
    Permalink

    Hooo, tu as ton propre site !! ça fait bizarre !! Très professionnel, j’aime beaucoup beaucoup mais, ce n’est pas le sujet de l’article…
    En ce qui concerne ce manga, ce n’est pas celui que je t’aurais conseillé pour débuter avec le Yaoi déjà il est pas japonnais le manga mais Allemand donc forcément… enfin j’avais aussi été déçu par l’histoire et les dessins… Bref le prochain essais sera peut-être le bon !!
    Pour reprendre Ambroisie, teste un Masara Minase ou Takanaga Hinako, mais pas forcément Viewfinder de Ayano Yamane qui est assez hard pour un second essais… l’histoire est extra mais, le premier tome part en choucroute XD

    Répondre
    • 10 février 2013 à 9 h 58 min
      Permalink

      Merci Tsu’ ! Je suis contente que tu trouves qu’il y ait un côté pro, parce que c’est ce que je recherchais. 🙂
      La prochaine fois qu’on se voit, tu pourras m’en prêter un ? Une valeur sûre pour toi. ^^

      Répondre
  • 9 février 2013 à 17 h 35 min
    Permalink

    Lorsque j’ai lu ce manga, j’ai ressenti les mêmes choses que toi. Personnellement, je ne trouve pas que ce soit le meilleur manga yaoi que l’on trouve sur le marché. J’espère que la prochaine fois sera la bonne. Essayes « Viewfinder » ou encore les mangakas : Masara Minase, Suzuki Tsuta et Takanaga Hinako, plus tôt.

    Répondre
    • 10 février 2013 à 9 h 57 min
      Permalink

      Je note ces références, on m’en a déjà donné d’autres. Je vais peut-être trouver la perle rare. 🙂
      Merci !

      Répondre
  • 9 février 2013 à 17 h 34 min
    Permalink

    oh, c’est différent, mais c’est pareil !
    bienvenue dans ton nouveau chez-toi !

    Répondre
    • 10 février 2013 à 9 h 56 min
      Permalink

      Merci Coldtroll ! J’aime tellement le visuel de l’autre que je ne pouvais pas en changer… de toute façon, je n’aurais pas su quoi faire d’autre ! 🙂
      Merci de me suivre ici.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bb02e649889b3b66876dac1e1f76a656*******************