Card Captor Sakura, Tome 7 de CLAMP

coupdecoeur

sakura7Card Captor Sakura,
Tome 7

de CLAMP
PiKa Edition,

2000, p. 192

Première Publication : 1998

Pour l’acheter : Card Captor Sakura, tome 7

 

CLAMP est une équipe féminine de mangaka. Leurs mangas sont en général des shojo manga, mais elles se sont plus récemment essayées au seinen et au shonen publiés entre autres dans Young Magazine au Japon.

Tome 1 Tome 2 Tome 3 Tome 4 Tome 5  Tome 6

 

 

Un jour, Sakura trouva un livre étrange dans sa bibliothèque et sans faire exprès libéra les cartes de Clow, puissantes cartes aux pouvoirs magiques. Elle se trouve donc investie d’une mission, celle de rassembler à nouveau les cartes pour éviter l’apocalypse. Aidée par son amie Tomoyo et son « rival » Shaolan, elle va rassembler une à une les cartes au terme d’aventures les plus incroyables les unes que les autres.

 

Je prends mon temps pour lire cette saga de 12 tomes (plutôt courtes par rapport à d’autres) et je savoure chaque page. On pourrait croire que tous les opus sont similaires et ne varient pas beaucoup de l’un à l’autre, mais non, chacun apporte sa petite pierre à l’édifice. Si tous ont plus ou moins la même importance, un ou deux sortent tout de même du lot et ce septième tome fait partie des « particuliers ».

cardcaptorsakuratouslespersonnagesOn peut séparer la saga en deux : les six premiers tomes d’un côté, les six derniers de l’autre. Ce septième numéro est donc le numéro charnière puisqu’il ouvre le deuxième cycle des aventures de Sakura et apporte son lot de nouveautés et de mystères… à commencer par deux nouveaux élèves très étranges !
Le jeune Eriol arrive dans la classe de Sakura tandis que l’expansive Nakuru Akizuki s’installe dans celle de Toya (le grand frère de l’héroïne). Dès le début on en sait beaucoup plus que nos héros sur ces deux figures puisque l’auteure nous fait savoir qu’Eriol, sous ses airs bien gentils, est en fait celui qui met la pagaille en ville et qu’il vit avec l’autre nouvelle élève… et un troisième petit personnage qui ressemble étrangement à Kélo (dans sa forme de peluche).
On commence à se demander qui ils peuvent bien être… Oui, ces trois personnages ont un rapport avec Clow Read (le créateur des cartes magiques), mais lequel ? Et surtout, pourquoi sont-ils venus ici ? Pourquoi lancent-ils des épreuves à Sakura (qui en ressort épuisée car dorénavant, dès qu’elle utilise une des cartes de Clow capturées précédemment, elle la transforme en « carte de Sakura ») ? Que veulent-ils à la fin ?!

Sakura, Shaolan et Tomoyo ne se doutent de rien même si le petit brun se méfie beaucoup du nouvel élève… Sent-il réellement quelque chose de louche où n’est-ce que de la jalousie ? Voilà l’autre avancée majeure de ce septième tome : le lecteur commence à prendre conscience des sentiments de Shaolan, celui-ci ne les admet pas, Tomoyo s’amuse de ses réactions (parce qu’elle a tout compris !) mais Sakura, tellement naïve, ne voit rien…
Les héros n’ont qu’une dizaine d’années donc cela reste très innocent, mais c’est très mignon. Et je me répète à chaque fois, mais Shaolan est vraiment craquant ! Sakura pourrait paraître un peu trop gentille, parfois même un peu bébête… mais non, impossible de ne pas aimer cette petite fille terriblement attendrissante et attachante !
Tomoyo nous dévoile une nouvelle facette de sa personnalité (si j’ai bien compris les allusions) et on voit de plus en plus Yué, personnage énigmatique que j’aime beaucoup malgré son côté très grognon.

Je ne vous parlerai pas une énième fois du dessin (il suffit d’aller lire mon avis sur les premiers tomes pour avoir une idée de ce que j’en pense), mais je vous encourage, pour la septième fois, à vous lancer dans cette saga, fraîche, amusante… à croquer !

11 pensées sur “Card Captor Sakura, Tome 7 de CLAMP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85614de87e46aa10e24ffbcede02c3a7bb