Vampire Kisses, Tome 2 de Ellen SCHREIBER et REM

vampirekisses2
Vampire Kisses, Tome 2

de Ellen SCHREIBER
et REM
Soleil Manga,

2009, p. 207

Première Publication : 2009

Pour l’acheter : Vampire Kisses, Tome 2

Vampire Kisses : Blood Relatives est un manga américain de REM (dessins) et Ellen Schreiber (scénario), qui est en faite l’adaptation de la série de romans Vampire kisses d’Ellen Schreiber. Publié pour la première fois en novembre 2007 par Tokyopop (3 tomes à ce jour) et il est édité en France chez Soleil (2 tomes à ce jour).

Vampire Kisses, Tome 1

Qui a dit que sortir avec un vampire était facile ? L’histoire d’amour nocturne de Raven avec son amoureux immortel est à l’origine risquée, mois elle l’est encore plus avec l’incontrôlable cousin d’Alexander en ville. Claude et sa bande sont à la recherche des flacons de sang qui pourront les transformer en purs vampires. Avec une vieille querelle familiale qui plane sur leur quête, ils vont devoir tout tenter pour mettre la main sur ces fioles. Raven et Alexander doivent rapidement monter un plan pour voire échouer leur projet, mais Raven se rend-t-elle compte du danger qu’elle encourt ? Et du dilemme dans lequel elle se retrouve plongée : devenir un vampire ou rester humaine ?

Alors que ma lecture du premier tome d’Artemis Fowl s’éternisait, j’ai eu envie de lire un truc très court, distrayant et avec des images… bref, un manga ! Je ne savais pas trop lequel piocher dans ma PAL Mangakesque (oui, j’invente des mots… à moins que ça existe… on dit bien mangaka…) mais je me suis finalement décidée pour ce deuxième tome qui avait l’avantage de parler de vampires (une envie d’histoires du genre après tous les textes contemporains que j’ai lus dernièrement pour la Rentrée Littéraire) et qui me permettait, par la même occasion, de terminer une série (si on peut appeler deux tomes une série… plutôt un diptyque !).
Le premier opus lu il y a un peu plus d’un an ne m’avait pas ravie, mais m’avait quand même fait passer un assez bon moment et m’avait assez plu pour que j’ai envie de lire la suite. Après ce deuxième tome, je n’ai qu’une pensée : « Heureusement qu’il n’y en a pas d’autres ! » (Enfin, apparemment il y en aura bien un troisième…). L’intrigue est inexistante – ou presque -, seuls les dessins sauvent la mise.

L’intrigue, parlons-en justement, elle tient en deux phrases à peine. Claude – le cousin d’Alexander le vampire – et  sa bande sont à la recherche des fioles de sang anciennes cachées par le dit Alexander, afin de devenir enfin de vrais vampires. Pour y arriver, ils vont s’en prendre à Raven et ses proches car savent que le vampire fera tout pour sauver sa petite amie humaine gothique. Autant dire que c’est plutôt simpliste. Mais, ça aurait quand même pu tenir la route si seulement la chute n’avait pas été si… facile, naze, merdique ! En deux pages, tout est réglé et tout est bien qui finit bien… mouais.

planceAu niveau des personnages, ce n’est pas non plus génial.
Raven est un cliché à elle seule, mais ça passe… bien que je ne me sois jamais attachée à elle. La bande de méchants avait du potentiel, surtout que chaque membre semblait avoir une personnalité propre, mais on passe si peu de temps en leur compagnie qu’on retient à peine leur nom (à part celui de Claude)… voire leur sexe ! Je pense notamment à Tripp, présentée comme le cerveau féminin de la bande mais qu’on traite constamment comme un garçon (utilisation du « il ») ou alors j’ai vraiment raté un truc. Du côté de l’entourage de Raven, son « ennemi » d’enfance – Trevor – est présent, toujours à lancer des piques, à être « lourd » et… c’est tout. A quoi sert-il concrètement ? Seule Becky, la meilleure amie opposée de l’héroïne m’a paru « vraisemblable » et attachante.
La palme de la déception revient donc à Alexander, le ténébreux et mystérieux petit copain vampire qui ne sert définitivement à rien. Il est gentil, il est beau mais qu’est-ce qu’il est niais ! Une jolie potiche dans l’entourage de Raven. Le seul passage – dans lequel il apparaît – qui m’a plu, est celui du dîner avec les parents de Raven. La mère de cette dernière, ravie de faire la connaissance de l’amoureux de sa fille, a préparé une soupe… à l’ail ! Effet immédiat garanti !

Outre ces quelques scènes amusantes, ce qui marquera positivement ma lecture et qui sauve ce second tome, ce sont les dessins. Pas extraordinaires en soi, les expressions des visages sont parfois un peu trop caricaturales, mais j’aime assez le coup de crayon utilisé lorsqu’il s’agit du décor (cimetière entre autres… ben oui, on n’est pas en présence d’une héroïne gothique pour rien !) et surtout des tenues. Raven est particulièrement bien lookée et c’est d’autant plus vrai pour elle et les autres personnages lors du bal sur le thème des vampires, dans la dernière partie…
J’ai oublié de préciser que ce manga se lit à l’occidentale, et donc de gauche à droite… Et je peux vous dire que quand on a pris l’habitude de lire à la japonaise (et donc de droite à gauche), c’est vraiment bizarre et pas toujours très agréable de s’y remettre !

Ces mangas sont tirés des romans d’Ellen Schreiber (du même nom), romans édités pour la première fois en France grâce à Castelmore, en ce moment-même. J’étais curieuse de les lire mais les avis semblent mitigés et quand je vois qu’ici, seuls les dessins sauvent l’ensemble, je ne suis vraiment pas sûre que l’intrigue passera mieux avec le support « roman »… à voir !

D’assez jolis dessins, notamment du côté des décors et des tenues des personnages. Quelques visages et expressions sympas également, je le concède. Quelques scènes assez amusantes (le passage de la soupe à l’ail par exemple). Les clichés gothiques et vampiriques tournés en dérision, c’est divertissant (même si ce n’était peut-être pas le but original). Un diptyque c’est court et c’est bien pour notre porte-monnaie ! Une intrigue quasi inexistante. Une chute risible. Des personnages qui ne parviennent pas à me convaincre, le pire étant Alexander, le vampire inutile !

Une pensée sur “Vampire Kisses, Tome 2 de Ellen SCHREIBER et REM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

f97c053e46db4826c8f6d2d6aff611afoooooooooooooooooooooooo