Harry Potter : La Magie des films de Brian SIBLEY

harrypotterlamagiedesfilms

coupdecoeur

Harry Potter :
La Magie des films

de Brian SIBLEY
Editions Fetjaine,
2010, p. 160

Première Publication : 2010

Pour l’acheter : Harry Potter : La Magie des Films

La Vidéo de présentation

♣ ♣ ♣

Plongez dans l’univers fantastique de la saga des films Harry Potter ! Vous saurez pourquoi les sculptures de glace du Bal de Noël ne fondent jamais, comment sont frappés les Gallions, les Mornilles et les Noises, comment dresser un Hippogriffe, ce qui se cache derrière les murs du château de Poudlard et ce qui permet aux Détraqueurs de flotter dans les airs.
Ecrit et réalisé avec le concours des acteurs et des équipes qui ont porté à l’écran les célèbres romans de J.K. Rowling, Harry Potter : la magie des films vous emmènera de l’autre côté du décor. Vous partagerez les secrets des réalisateurs, découvrirez de nombreuses photos et illustrations inédites, ainsi que des histoires et des anecdotes exclusives racontées par les vedettes des films.
Cet album, véritable collector pour tous les fans, offre un regard privilégié sur l’univers de Harry Potter et des Moldus talentueux qui ont su en restituer toute la magie.

Depuis que je l’avais vu sur certains blogs, j’avais envie de l’avoir. J’ai profité de l’excuse bidon du permis pour me faire un cadeau, et donc pour m’offrir ce magnifique ouvrage. Je ne regrette pas le prix un peu élevé, parce que franchement, il le vaut ! Harry Potter : La Magie des films est un livre très riche, intéressant, plein de surprises, et n’hésitons pas à le dire, carrément beau ! J’en avais les yeux qui pétillaient et des frissons !
Un ouvrage qui ravira les fans des films et qui parviendra peut-être à convaincre quelques-uns des détracteurs de ceux-ci.

Alors Harry Potter : La Magie des films, c’est quoi ? Et bien c’est 160 pages (grand format) reprenant l’ordre chronologique des films, avec quelques images (dans les deux dernières pages) en avant-première, de la deuxième partie du septième et dernier volet.
Chaque double-page (les pages fonctionnent souvent par deux, avec parfois certaines qui se déplient) apportent des explications et des anecdotes sur les éléments clefs qu’on a pu découvrir dans chaque film, que ce soient les lieux, les objets, les créatures,… de la naissance « visuelle » du dit élément dans l’esprit des concepteurs à sa création en 3D pour le tournage. On en apprend donc plus sur le Chemin de Traverse, Poudlard, Pré au Lard, le Square Grimmaurd, Touffu, le basilic, les dragons, le Saule Cogneur, les tableaux animés, le jeu d’échec géant, les costumes (aviez-vous remarqué qu’au cours du 5ème opus, les vêtements d’Ombrage deviennent de plus en plus foncés, pour coller à la découverte progressive de son côté sombre ?),… bref, tout ce qui avait une quelconque importance dans les adaptations cinématographiques et qui a demandé de l’ingéniosité et beaucoup de travail !
Il y a également des pages consacrées aux personnages ; la place qui leur est dédiée varie un peu selon l’importance de la figure dans la saga. On retrouve quelques paragraphes sur, en vrac : Harry, Ron, Hermione, Dumbledore, Snape, Neville, Luna, Sirius, Malfoy,… mais aussi Tonks, Fol Oeil, Greyback,… et j’en passe ! Ces quelques lignes apportent à chaque fois les mêmes informations de façon plus ou moins développée : comment l’acteur a été choisi, comment il perçoit son rôle, ce qu’il a apporté à son personnage (c’est par exemple Jason Isaacs qui a eu l’idée de la baguette-canne pour son personnage de Lucius Malfoy), ce qu’il retient de l’aventure Harry Potter,…
A noter cinq ou six encadrés disséminés dans ces pages, qui offrent des anecdotes marrantes sur les acteurs lors des tournages. J’en ai retenues surtout deux : Rupert Grint explique que dans le premier film, alors qu’il tournait la scène en cours de potions, il a eu la bonne idée de faire une caricature d’Alan Rickman. Celui-ci, à fond dans le rôle de Severus Snape, s’est glissé dans son dos et le petit rouquin a eu très peur face au maître des potions ! Il semblerait qu’Alan ait gardé le dessin. ^^ Deuxième anecdote qui m’a fait sourire : Helena Bonham Carter nous rapporte que lors de la scène de l’affrontement des Mangemorts et des membres de l’Ordre du phénix au Ministère de la Magie, dans le cinquième opus, alors qu’elle se trouvait derrière Matthew Lewis (Neville), elle a eu l’idée un peu farfelue (à l’image de Bellatrix), de « farfouiller dans son oreille avec sa baguette ». Malheureusement, le jeune garçon a bougé à ce moment-là, et Helena lui a percé un tympan ! Ahahah !

ronToutes ces pages nous prouvent que l’aventure Harry Potter au cinéma, c’est avant tout un rassemblement d’acteurs brillants qui forment une grande famille. Les enfants ont grandi ensemble pendant ces dix années et sont tous très liés les uns avec les autres.
Ces 160 pages nous expliquent également certains choix faits par les réalisateurs au fil des films, que ce soit dans le cas de certaines scènes coupées/ajoutées, le pourquoi de tel acteur, le pourquoi de tel fil conducteur pour tel film,… J.K. Rowling est citée plus d’une fois car semblait très présente lors des tournages, très impliquée. Elle donnait souvent son avis, aidait pour certaines choses qui avaient besoin d’être expliquées (les règles du Quidditch par exemple, ou encore la confection de l’arbre généalogique des Black,…). Alors ceux qui croient que l’auteure ne doit pas être satisfaite des films, se trompent ; elle semble en être ravie (je cite un passage : « elle fait l’éloge de la Grande Salle et dit qu’en la visitant elle avait eu l’impression de marcher dans sa propre tête. ») et a même écrit les derniers tomes en fonction de certaines choses qui étaient apparues dans les films (le décor du Square Grimmaurd – les tentures – par exemple)…

On ne peut que s’émerveiller en découvrant l’ingéniosité et le travail des équipes ayant participé à la création des films. Je pense notamment aux graphistes qui ont développé tous les visuels des journaux, des lettres, des affiches, des livres (parfois créés en milliers d’exemplaires), aux décorateurs (les détails des lieux ont parfois pris des jours et n’apparaissent pourtant que quelques secondes… les assiettes-chats d’Ombrage par exemple), l’équipe des effets spéciaux et les artistes qui se sont occupés des créatures (je pense à ceux qui ont passé des heures à planter une par une les plumes de Buck,…), les maquilleurs (la transformation de Lupin, la marque des ténèbres, les fantômes, Voldemort,…),… On ne s’en rend peut-être pas compte en visionnant les films, mais tous les opus ont demandé un travail de titans, pensé au millimètre ! Et le rendu est juste… magnifique !
Bravo aux équipes pour les étoiles qu’elles ont réussi à mettre dans mes yeux à la découverte du Chemin de Traverse, à la rencontre de Sirius Black, à la création de l’armée de Dumbledore,… Bravo et merci !

Et, puisque toutes ces merveilles ne suffisent pas, sachez que cet ouvrage ne se contente pas de n’être qu’un livre de qualité (un bel aspect grimoire si on enlève la jaquette, de superbes photos inédites,…), puisqu’il nous livre des dizaines de petites surprises : la lettre de Poudlard, des autocollants (pour coller sur vos futures bouteilles de potions), le tatouage de la marque des ténèbres, l’affiche de Sirius Black, quelques-uns des décrets d’Ombrage, le programme de la coupe du monde de Quidditch, le livret des produits vendus chez les Weasley, la carte du ministère de la magie,… et surtout, la carte du Maraudeur !

Que dire de plus si ce n’est que c’est un énorme coup de cœur… Je ne regrette absolument pas mon achat ! C’est un ouvrage que je suis très heureuse d’avoir dans ma bibliothèque, que je ne manquerai pas de relire plusieurs fois, que je feuillèterai régulièrement… et qui donne terriblement envie de replonger dans le monde merveilleux de J.K. Rowling en relisant les livres, en revoyant les films,… Vivement la deuxième partie du septième et dernier opus ; préparons les mouchoirs !

coupdecoeur

 

Une pensée sur “Harry Potter : La Magie des films de Brian SIBLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22e9141ee39259282fe0f2ad5084bb02yyyyyy