Le Baiser de l'Ange, Tome 1 : L'Accident de Elizabeth CHANDLER

baiserdelange tome 1 elizabeth chandler
Le Baiser de l’Ange,

Tome 1 : L’Accident
de Elizabeth CHANDLER
Hachette (Black Moon),
2010, p. 232

Première Publication : 1995

Pour l’acheter : Le Baiser de l’Ange, Tome 1

Mary-Claire Helldorfer a publié de nombreux livres pour enfants et adolescents sous divers pseudonymes, dont Elizabeth Chandler. Elle vit à Baltimore et aime les chats et le baseball.

♣ ♣ ♣

Ivy adore les anges. Elle croit plus que tout à leur existence et collectionne les petites statuettes qui les représentent. Tristan, le garçon le plus adulé du lycée est fou amoureux d’elle, et elle partage ses sentiments. Mais lorsque le destin les frappe violemment, Ivy perd la foi. Et sans cette foi, elle ne peut voir que son ange gardien veille sur elle et tente de l’avertir que le danger rôde…

Alors que j’avais mis quelques livres en troc et que je cherchais quelqu’un avec qui les échanger, je suis tombée sur ce titre proposé par Evy. Il ne faisait pas forcément partie de mes envies et n’a pas reçu que de bons retours sur la Bibliomania, mais j’ai quand même tenté le coup. Après les vampires et les loups-garous, il faut dire que c’est plaisant d’ouvrir un livre qui annonce traiter des anges.
Cette lecture n’a pas été et ne sera pas la révélation de l’année mais m’a fait passer un bon moment. Je ne m’attendais pas à grand-chose et j’ai finalement été agréablement surprise par l’histoire, les personnages,… et même le style qui n’est pas désagréable ! Je remercie donc Evy pour cet échange qui s’est révélé plus concluant que je le pensais !

Ivy, dans le lycée depuis quelques mois seulement, s’est rapprochée de Suzanne – l’adolescente passionnée et extravertie – et de Beth – l’écrivaine Harlequin en devenir. Ces deux-là se sont alliées malgré leur caractère opposé pour qu’Ivy accepte enfin les avances du beau Tristan et lui tombe dans les bras. La jeune fille a bien d’autres chats à fouetter et notamment, un petit frère de huit ans – Philip – à consoler, suite au remariage de leur mère avec un homme riche et leur déménagement dans la demeure de celui-ci. Ivy trouve la force qui lui manque dans les statuettes d’anges qui ornent sa chambre ; elle croit dur comme fer en leur existence !
Tristan, le champion de natation du lycée, ne l’intéresse pas du tout jusqu’à ce qu’il fasse rire son petit frère et adopte son chat qui n’est plus le bienvenu dans sa nouvelle résidence. Ivy et Tristan deviennent de plus en plus proches… jusqu’à cet accident de voiture en juin. Ivy survit, Tristan meurt sur le coup. En colère contre le sort, l’adolescente cesse alors de croire en ces anges qu’elle chérissait tant…

Je pense que ce qui peut gêner le plus dans ce premier tome, c’est la quasi absence d’éléments « fantastiques ». En achetant un roman de la collection Black Moon, avec un titre pareil, les lecteurs doivent s’imaginer quelque chose d’ancrée dans l’imaginaire… Et bien, en fait non. Il faut attendre le dernier tiers de l’ouvrage pour voir (enfin) apparaître le côté fantastique de l’histoire. Je peux comprendre la déception que cela engendre. Cela dit, si vous ne vous attendez à rien de particulier – ce qui était mon cas -, vous ne « souffrirez » pas de cette apparition tardive.
Il faut, à mon avis, prendre ce tome comme une introduction qui s’attarde surtout sur les personnages principaux et leur environnement. Si je devais faire un seul reproche au Baiser de l’Ange, c’est plutôt sa brièveté que je viserais, mais la longueur reste acceptable et cohérente avec ce qu’elle raconte, c’est le principal.
En revanche, j’ai été agréablement surprise par la plume (la traduction ?) d’Elizabeth Chandler. Sans être extrêmement raffiné, ce n’est pas non plus simpliste et se lit très bien. J’ai aimé cette mini-introduction d’une page qui présente l’accident en juin. Dans les pages suivantes, on a un retour en arrière en mars qui explique la rencontre et tout ce qui s’est déroulé avant le dit accident. Ce n’est pas un procédé extraordinaire en soi, mais ça m’a plu.

elizabethchandlerL’histoire en elle-même et l’amourette naissante entre les deux adolescents ne sont pas des plus originales, il faut le reconnaître, mais j’ai apprécié la mise en scène des différents sentiments : la colère et le chagrin du petit Philip en réponse au remariage de sa mère, la maturité d’Ivy qui s’occupe de lui, et le deuil. Le deuil est sans doute le « mot-clef » de ce premier tome et j’ai trouvé qu’Elizabeth Chandler savait très bien l’aborder, avec intensité, avec pudeur,…
En revanche, les dernières pages offrent une révélation qui n’en était pas une pour moi. L’originalité de cette histoire est une nouvelle fois remise en question mais les éléments positifs sont tout de même assez nombreux pour qu’on ait envie de lire la suite. Je n’en fais absolument pas une priorité mais je suis tout de même un peu curieuse…

Sans avoir adoré les personnages, je les ai tout de même trouvés attachants pour la plupart. Ivy, l’héroïne, n’est pas une figure passionnante mais a ce côté rare (dans les livres du genre) d’être une fille « normale » (ou presque), simple et naturelle. Tristan est peut-être un peu lisse, mais il a ce côté amusant (au début) qui me plaît assez. Du côté des personnages secondaires, je retiens surtout Gregory – le fils du nouveau « beau-père » d’Ivy – qui a, à mon avis, pas mal de choses à cacher ; et Beth qui fait office de figure « loufoque » mais qui, je l’espère, devrait prendre de l’importance par la suite. Dans l’ensemble, on ne peut pas dire que les protagonistes soient « transcendants », mais c’est justement ce côté très « humble », très « simple », que j’ai aimé chez eux.

Enfin, et venons-en au dernier tiers du texte qui nous apporte l’explication du titre (et du choix de la collection Black Moon). Comme vous l’aurez sans doute deviné, Elizabeth Chandler met des anges en scène. On fait donc leur connaissance et on en apprend un peu plus sur eux, leurs capacités, leurs raisons d’être… Pour le moment, rien de bien original, que des choses convenues, vues et revues. C’est un peu la déception et je peux comprendre que les lecteurs qui attendaient ce côté-là du texte, soient d’autant plus frustrés. Cependant, l’auteure laisse derrière elle quelques éléments qui attendent des réponses ; j’ose donc espérer qu’elle développe tout ça dans le tome suivant… peut-être apporte-t-elle un peu plus d’originalité par la même occasion ?

Pour faire bref, je dirais que ceux qui recherchent une « nouvelle » saga très ancrée dans l’Imaginaire peuvent passer leur chemin car ils ne trouveront certainement pas leur compte dans ce premier tome. Les autres peuvent se lancer dans cette histoire plutôt bien écrite même si elle est loin de briller par son originalité…

 

4 pensées sur “Le Baiser de l'Ange, Tome 1 : L'Accident de Elizabeth CHANDLER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52787c367fe40c6a11c286d4ac3c7685uuuuuuuuuuuuuuu