Journal de Anne FRANK

franck
Journal

de Anne FRANK
(Challenge ABC 2009)
Le Livre de Poche,

1969, p. 275

Première Publication : 1947

Pour l’acheter : Journal d’Anne Frank

Annelies Marie Frank, plus connue sous le nom de Anne Frank (12 juin 1929 – mars 1945), est une adolescente allemande juive née à Francfort-sur-le-Main en Allemagne qui a écrit un journal intime alors qu’elle se cachait avec sa famille et quatre amis à Amsterdam pendant l’occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale.

Le journal d’Anne débute avec l’expression privée de ses pensées et elle y écrit plusieurs fois qu’elle n’autoriserait jamais personne à le lire. Il décrit sa vie de manière candide, ses familles et ses compagnons, leur situation, tout en commençant à reconnaître les ambitions de son auteure d’écrire et publier des œuvres de fiction. Au printemps 1944, suite à l’émission de Radio Londres au cours de laquelle elle entendit le ministre de l’Éducation du gouvernement néerlandais en exil dire que lorsque la guerre serait terminée, il rendrait publics les témoignages de l’oppression du peuple néerlandais sous l’occupation allemande, elle commença à corriger ses écrits, supprimant des sections, en réécrivant d’autres, dans le but de les publier. Son journal original fut agrémenté de plusieurs autres carnets de notes et feuilles volantes. Elle créa des pseudonymes pour les membres de l’Annexe et les personnes qui les avaient aidés. La famille van Pels devint Hermann, Petronella, et Peter van Daan, et Fritz Pfeffer devint Albert Düssell. Otto Frank utilisa son journal original, connu sous le nom de « version A », et la version corrigée, connue sous le nom de « version B », pour produire la première publication du journal. Il supprima certains passages, principalement ceux parlant de sa femme dans des termes peu flatteurs, ainsi que des sections décrivant l’évolution de la sexualité d’Anne. Bien qu’il ait restauré les identités véritables des membres de sa famille, il ne modifia pas les autres pseudonymes.

Je regrette d’avoir attendu aussi longtemps pour découvrir ce journal pourtant ô combien connu, dans le monde entier ! Si j’ai mis autant d’années à oser cette lecture, c’est que je ne raffole pas des témoignages et autre biographies sur le sujet. J’aime lire pour m’évader, alors être confrontée à des horreurs qui ont existé me met le moral à zéro en plus de m’horrifier quand je me rends compte de la cruauté de l’être humain…

annefrankBref. Je ne regrette pas cette plongée dans la vie d’Anne, pendant environ deux ans (13 – 15 ans). L’histoire en elle-même ne peut pas être jugée, puisqu’il s’agit d’un journal intime. Anne raconte au fil des jours, ses joies et ses peines, ses frayeurs et son quotidien dans l’Annexe (refuge dans lequel elle vit avec sept autres personnes, dont ses parents et sa grande soeur). On découvre donc les lieux et ses habitants à travers les yeux de l’adolescente. Si jeune et pourtant si réfléchie ! Suivre le cours de ses pensées pendant deux ans permet de noter une évolution dans son style mais également dans son caractère. Le désespoir s’installe parfois, elle découvre les joies de l’amour, et l’espoir renaît en même temps que le printemps… ses humeurs sont liées aux autres habitants et elle nous en fait chaque jour part, de façon précise, parfois amusante, toujours touchante

Elle qui se moquait parfois de ses écrits… son journal est aujourd’hui un des plus beaux témoignages de cette époque, que l’on possède… Pour ne jamais oublier toutes les souffrances mais également tout le courage de ces civils ; cette lecture est bien peu de choses,  et ne réparera pas toute la barbarie commise, mais je la conseille à tous. Prenez le temps de suivre le quotidien de cette jeune fille, elle vous apprendra beaucoup de choses sur la vie, et sur vous-mêmes…

4 pensées sur “Journal de Anne FRANK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

47e1a6c345b95c95f2d2687f30e8ef5d**********