La Dame à la Licorne de Tracy CHEVALIER

damealalicorne tracy chevalierLa Dame à la Licorne
de Tracy CHEVALIER

Folio,
2005, p. 359

Première Publication : 2003

Pour l’acheter : La Dame à la Licorne

Tracy Chevalier, née le 19 octobre 1962 à Washington, est une écrivaine américaine. Spécialisée dans les romans historiques, elle habite Londres depuis 1984 avec son mari et son fils.

La Jeune fille à la perle Le Récital des anges

♣ ♣ ♣

Désireux d’orner les murs de sa nouvelle demeure parisienne, le noble Jean Le Viste commande une série de six tapisseries à Nicolas des Innocents, miniaturiste renommé à la cour du roi de France, Charles VIII.
Surpris d’avoir été choisi pour un travail si éloigné de sa spécialité, l’artiste accepte néanmoins après avoir entrevu la fille de Jean Le Viste dont il s’éprend.
La passion entraînera Nicolas dans le labyrinthe de relations délicates entre maris et femmes, parents et enfants, amants et servantes.
En élucidant le mystère d’un chef-d’oeuvre magique, Tracy Chevalier ressuscite un univers de passion et de désirs dans une France où le Moyen Age s’apprête à épouser la Renaissance.

Pour commencer, il faut savoir que je suis étudiante en Histoire de l’Art et que par conséquent, j’ai eu le loisir, pendant mes trois années de licence, d’entendre parler de ces célèbres tapisseries, mais sans jamais avoir de véritables cours sur le sujet, dommage. Ensuite, sachez également que le Moyen Age est une de mes périodes de prédilection, et que c’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles choses sur ces temps, bien loin d’être obscurs. Je vais donc m’efforcer d’être la plus objective possible, et ne pas laisser mon amour pour le thème général prendre le dessus !

tracychevalierCeci dit, je félicite Tracy Chevalier, d’avoir tisser cette histoire et d’être parvenue à relier tous les éléments entre eux, car, il faut bien l’avoir en tête, on ne sait quasiment rien de ces tapisseries. On ne connaît pas le peintre qui a fait les premiers cartons, on n’est pas sûr des maîtres lissiers qui ont réalisé les tapisseries finales, on ne connaît pas le commanditaire et on n’est même pas certain de ce que représentent vraiment les différentes figures. Enfin, on n’a pas non plus de certitude concernant les dates de fabrication… Vous pouvez constater que cela fait beaucoup d’incertitudes, et pourtant, l’auteur met en place un enchaînement d’événements et d’idées, certes relevant d’hypothèses, mais qui tiennent vraiment la route. Pourquoi est-ce que ça ne se serait pas passé comme ça, finalement ? Bon, il est vrai que les choses sont romancées, quoique, cela reste tout de même léger et ne prend pas toute la place dans l’histoire de la naissance de l’oeuvre. La fabrication des tapisseries est bien décrite, mais pas trop non plus, pour ne pas ennuyer le lecteur. Au final, romance et termes techniques sont bien dosés, ni trop, ni trop peu.

En ce qui concerne le style en lui-même, et la forme en générale ; comme pour La Jeune fille à la perle, c’est très agréable à lire, très fluide et très doux. Descriptions et dialogues sont eux aussi bien dosés et permettent une lecture rapide, sans véritable problème. Il y a quelques termes techniques qui peuvent « gêner » les non-initiés à la vie de l’époque, mais c’est vraiment minime.
Ce que j’ai surtout apprécié dans cette lecture, ce sont les différents points de vue successifs, au nombre de sept (il me semble). Chaque partie est à la première personne, et permet donc une plus grande empathie, mais le narrateur est à chaque fois différent (Nicolas des Innocents, Claude Le Viste, Geneviève de Nanterre,…). La progression de l’histoire n’en est pas ralentit, au contraire, car elle continue sans interruption, seule la voix du narrateur et donc sa vision des choses change.

Au final, c’est un très bon moment que j’ai passé avec Tracy Chevalier (encore une fois), et je conseille fortement cette lecture, à ceux qui portent un intérêt (même minime) à cette époque (XVe siècle), ou aux mystères entourant ces célèbres tapisseries…

damealalicornebis

Une pensée sur “La Dame à la Licorne de Tracy CHEVALIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1dd1f3406525e81a7a71b222bc9c3ed8UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU